[Chronique] Monster Hunter Orage, Volume 1 – Hiro Mashima

[Chronique] Monster Hunter Orage, Volume 1 – Hiro Mashima

monster hunter orage 1


« Ce sont les rencontres qui transforment ce qui est imaginaire en vérité! » Shiki, le chasseur aux deux sabres du vent, parcourt les routes depuis la mort de son maître Grelee qui lui a laissé ces mots… C’est à Akamâya qu’il va croiser le chemin d’Eilee, une jeune fille au caractère bien trempé. Réunis par le destin, ils vont ous deux partir en quête d’un monstre légendaire connu sous le nom de Miogarna. La grande chasse a commencé!

Mon avis

Monster Hunter Orage est un manga adapté du jeux-vidéo éponyme. N’ayant pas joué à celui-ci, je n’avais donc pas d’appréhension, si ce n’est que j’avais peur de retrouver un Fairy Tail 2, avec une guilde, un personnage principal qui ressemble à Natsu de visage, et cette quête de tuer un monstre bien précis.

L’histoire commence avec Shiki, un jeune homme qui ressemble beaucoup à Natsu tant au niveau du visage que sa façon de positiver en toute situation, sortant des phrases pseudo-philosophiques dans les moments les plus catastrophiques. Depuis la mort de son maître, il n’a qu’une idée en tête : retrouver Miogarna, un monstre légendaire.

Les graphismes sont très beaux, très détaillés, mais je reviens sur ce soucis : de visage, plusieurs personnages ressemblent à ceux de Fairy Tail, mais aussi dans leurs expressions, et comment ils réagissent à certaines situations. C’est vraiment dommage que Mashima n’ai pas cherché à faire dans l’originalité.

De plus, ce n’est pas un manga que je conseillerais pour quelqu’un qui a joué au jeu. Comme l’indique notre mangaka à la fin, il a rajouté certaines choses qui ne sont pas dans l’adaptation vidéo-ludique, ce qui aurait plus pour effet de vous faire grincer des dents. Mais pour quelqu’un qui n’y a pas joué, qu’il fonce le lire au plus vite ! (à condition de ne pas être trop fan de Fairy Tail 😉 )

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *