[Chronique] U4 : Stéphane – Vincent Villeminot

[Chronique] U4 : Stéphane – Vincent Villeminot

U4 stéphane


Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Stéphane est la fille d’un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu’il a survécu à l’épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d’adolescents qui s’organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Stéphane, comme d’autres adolescents de son âge, est une survivante du virus U4. U pour Utrecht, la ville où est paru le virus, 4 pour quatrième génération. Les rares adultes vivants sont militaires… Et peut-être son père. Avant la coupure d’internet, Stéphane a reçu un message particulier sur Warrior of Time (WOT) du maître du jeu Khronos. Il donne rendez-vous aux experts du jeu à Paris, sous la plus vieille horloge de la ville pour remonter le temps et empêcher que cette catastrophe n’arrive. Mais est-ce qu’on peut réellement remonter le temps ?

C’est un plaisir que de retrouver la plume de Vincent Villeminot pour U4 : quatre livres, quatre auteurs, la même histoire vue par quatre personnages qui ne se connaissent pas. Et aujourd’hui, c’est celui consacré à Stéphane dont nous allons parler. La jeune fille (oui, oui) n’a pas froid aux yeux et est très terre à terre. Mais aussi un peu à fleur de peau, très méfiante. Je dirais même nerveuse par moments, la situation est tellement tendue. Son objectif est de retrouver son père, ce qui ne va pas être simple, car le pays est plongé dans le chaos. Il n’y a plus d’électricité, ni d’eau courante, les jeunes qui ne vivent pas dans les R-Points sont agressés/tués par les gangs ou par les militaires. Ambiance.

Stéphane va croiser sur son chemin les autres personnages d’U4 : Yannis, Jules et Koridwen, tous joueurs experts de WOT. Et si j’ai commencé U4 par ce personnage, c’est non pas pour le résumé ni au hasard, c’est juste pour retrouver la plume de Vincent Villeminot. Après Réseau(x) et Ma famille normale contre les zombies (je n’ai pas encore lu Instincts, mais ça ne saurait que tarder), j’avais hâte de voir le travail de l’auteur sur un univers apocalyptique. Et je n’en suis pas déçue, loin de là ! J’ai même tellement adoré qu’il m’a fallu qu’une soirée pour lire ce roman. Raconté à la première personne de l’indicatif, l’histoire se laisse lire très facilement. On a le droit aussi à quelques ascenseurs émotionnels très bien placés (je n’en attendais pas moins venant de cet auteur).

Après ma lecture, le choix s’est imposé de lui-même pour la suite d’U4 : j’ai donc continué une semaine après sur Koridwen. A l’heure où j’écris cette chronique, il est déjà fini et j’ai maintenant très envie de lire l’histoire de Yannis !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Articles pouvant vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.