Archives de
Étiquette : jeunesse

[Chronique] Des monstres au camping – Isabel & Marc Cantin & Caroline Hüe

[Chronique] Des monstres au camping – Isabel & Marc Cantin & Caroline Hüe

des monstres au camping


Suivez une famille hors du commun !

La famille Mortadel part au camping ! Carniflore en rêvait : se faire des copines, bronzer au bord de la piscine… Mais voilà.
Son frère est un alligator. Sa mère se sert d’un cercueil en guise de transat. Son père mange la crème solaire au lieu de s’en tartiner. Elle-même est mi-vampire, mi-sorcière… Comment passer inaperçus au milieu des humains ?
Les vacances ne s’annoncent pas de tout repos.

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Potofeu, père de famille, sorcier pratiquant la magie grise de son état, décide d’emmener sa petite famille, les Mortadel ,en vacance dans un camping… humain. Ça va être la toute première que des habitants de Transylvania vont quitter leur petite ville et même le journal local tient à écrire un article là-dessus. Mais comment Carniflore, sa fille mi-vampire, mi-sorcière, qui souhaite passer des vacances normales et se faire des amis, va réussir à s’infiltrer incognito parmi les humains avec un père sorcier, un frère alligator, une mère mi-vampire, mi-loup-garou et un grand-père loup-garou ?

Dernier roman graphique de chez Nathan, Des monstres au camping est particulièrement drôle. Les situations dans lesquelles se mettent nos personnages sont rocambolesques. Et Carniflore va devoir composer avec sa famille qui ne se comporte pas “normalement” avec les humains, elle va donc devoir courir après chacun d’entre eux pour rattraper leurs catastrophes. C’est fluide, le vocabulaire est adapté pour les jeunes, bref un régal.

Côté illustrations, on retrouve ici Caroline Hüe, que j’avais découvert grâce à Qui veut la peau du yéti ?. Les dessins, en noir et blanc, sont simples et amusants. Ils mettent bien en scène l’histoire et s’y intègrent parfaitement. J’ai adoré retrouver le coup de crayon de Caroline ici !

Petite particularité du roman, il a été réalisé dans le cadre du Feuilleton des Incos, une animation  qui permet de faire découvrir à des classes d’élèves les dessous de l’écriture d’un roman, tout en correspondant avec les auteurs. C’est une très belle initiative pour les jeunes !

[Chronique] L’année solitaire – Alice Oseman

[Chronique] L’année solitaire – Alice Oseman

l'année solitaire


On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c’est en tout cas ce qu’on nous répète), on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparaît dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change.s’insurgent, qu’elle va essayer de se reconstruire. 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Premier roman de Alice Oseman, qu’elle a écrit à 18 ans, qui puise son inspiration dans son propre vécu, pendant ses années lycée. Étudiante en littérature anglaise, la jeune fille nous livre ici le récit le plus réaliste sur l’adolescence qui m’a été donné de lire jusqu’ici.

Avec le personnage de Tori qui nous raconte cette histoire de son propre point de vue, on va vivre l’année de désillusion de l’adolescente, ce passage à vide commun aux adolescents de cet âge  : incompréhension de ce qui les entoure, leurs amis qui ne le sont plus, leurs parents avec qui ils n’ont plus de dialogues, ces adultes qui “ne comprennent rien”, cette tristesse, ce renfermement et ce cynisme dans lesquels ils s’enfoncent. C’est le côté le plus réaliste de cette histoire et que j’ai le plus apprécié, je m’y suis beaucoup retrouvée en repensant à mes propres années lycée.

Cependant, le fil conducteur de l’histoire, le site “solitaire.co.uk” me paraît quelque peu incohérent sur certains points. En effet, plusieurs jeunes qui tiennent ce site créent des situations très dangereuses : lynchage d’un gay refoulé qui a eu peur de voir son homosexualité révélée au grand jour, destruction de matériel scolaire par le feu au sein même de l’école, piratage d’un concert qui blesse des dizaines de jeunes, encore une fois par le feu… Et rien. Pas une seule autorité locale ne s’inquiète de tout ça. On refile l’affaire aux surveillants de couloir et on compte sur eux pour attraper les coupables, malgré la violence des actes. Pas un adulte interfère dans l’histoire, je trouve ça trop gros. Ce n’est pas cohérent avec la réalité et je ne suis absolument pas convaincue.

Malgré tout, c’est un livre qui se lit bien, l’auteure a un vocabulaire riche et une culture générale importante (notamment littéraire) pour son âge (je craque pour toutes les références à Harry Potter). Il m’a fallu que quelques jours pour le finir. C’est un récit qui reste beau, un hymne à la jeunesse si on s’en tient au premier fil de l’histoire : l’adolescence.

[Chronique] Pingouins en pagaille, tome 2 : Opération Poussins – Jeanne Willis

[Chronique] Pingouins en pagaille, tome 2 : Opération Poussins – Jeanne Willis

pingouins en pagaille 2


Salto le pingouin doit s’occuper des poussins Zip et Chip. Ordre de son chef Franky ! Mais surfer dans la neige avec les copains, c’est bien plus tentant… Quand Salto revient voir les deux petits, ils ont disparu ! Il doit les retrouver à tout prix. Et il fouillera le zoo tout entier s’il le faut !
L’opération poussin est lancée ! 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Deuxième tome de la saga Pingouins en pagaille, celui-ci met en scène Salto qui doit garder deux poussins que nous avions déjà rencontré dans le premier tome, Zip et Chip. Sauf qu’il ne les surveille pas, préférant jouer. Sauf qu’une fois qu’il retourne près d’eux, ils ont disparu ! Et après concertation avec ses voisins, Salto pense qu’ils ont été kidnappés ! Il va donc partir à leur recherche dans le zoo avec ses amis…

Ce tome peut se lire indépendamment du premier, grâce à un récapitulatif des différents personnages se trouvant au début, ce qui est un bon point. Cependant, je le trouve autant inadapté que le premier tome pour un enfant de 8 ans.

De plus qu’ici, l’histoire est axée sur les défauts des autres via le personnage de Gloria qui se moque allègrement des autres. Ce personnage incarne toute la méchanceté possible et le tout sans leçon de morale, ni même qu’un seul personnage ne la reprenne, comme si c’était normal qu’elle se moque des autres à propos de leur poids, entre autre. Ce que j’ai un peu de mal à concevoir pour un livre pour jeunes enfants…

Bref, une saga qui aurait pu être plaisante si elle s’adressait vraiment à cette tranche d’âge !

[Chronique] Pingouins en pagaille, tome 1 : Zizanie au zoo ! – Jeanne Willis

[Chronique] Pingouins en pagaille, tome 1 : Zizanie au zoo ! – Jeanne Willis

pingouins en pagaille 1


Catastrophe chez les pingouins : leur zoo est menacé de fermeture ! Ils doivent réagir, et vite ! Salto, le pingouin chouchou du public a une idée : pour attirer les foules, lui et ses amis vont organiser un spectacle tout simplement extraordinaire !
En avant les artistes ! 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Un groupe de pingouins remarquent que le zoo dans lequel ils vivent, a de moins en moins de visiteurs qu’avant. Au détour d’une conversation surprise entre le gardien et sa fille, ils apprennent que le zoo va fermer ses portes à cause de ce manque de visiteurs. Salto, le pingouin chouchou de la jeune fille va trouver une idée pour sauver le zoo de la catastrophe.

Et nos pingouins ne sont pas en reste pour faire des bêtises, ni pour trouver des idées complètement loufoques ! Jeux de mots, humour, blagues, bref c’est un premier tome décalé très drôle et on se prend vite d’affection pour nos pingouins. Le tout servi par une écriture fluide et de courtes descriptions qui permettent de s’immerger rapidement dans l’histoire.

Voilà, c’était le point de vue de l’adulte. Mais d’un point de vue “public visé” (c’est à dire 8 ans), voilà ce qu’il en ressort : le thème de la mort est abordé d’une manière trop froide, limite aseptisé, qui ne convient pas à cet âge. Une leçon de morale glauque s’installe autour : ne te dispute pas avec tes amis, sinon si ils meurent et si t’as pas eu le temps de t’excuser, tu vas regretter et culpabiliser.

C’est donc pas joyeux, surtout que ça n’a rien à voir avec le sauvetage du zoo et est amené d’une manière totalement irréaliste : le pingouin Francky, enfermé au zoo, apprend qu’un de ses anciens ami pingouin avec qui il s’était disputé avant de se faire capturer, est mort. Ce pingouin vivait encore à l’état sauvage, dans son habitat naturel, c’est à dire aucun moyen de savoir que son ami est décédé… (Le lecteur a peut-être 8 ans, mais faut pas abuser avec les lois de la logique non plus).

C’est drôle, mais les jeux de mots et blagues sont trop alambiquées pour le jeune, il faudra un adulte à ses côtés pour expliquer la teneur des moments drôles de l’histoire, sinon le jeune lecteur passera à côté.

En bref, sympa, mais clairement pas pour le public visé.

[Chronique] Les Bertignac, tome 1 : L’homme à l’œil de diamant – Paul Eyghar

[Chronique] Les Bertignac, tome 1 : L’homme à l’œil de diamant – Paul Eyghar

les bertignac 1

  • Éditeur : Hugo et Cie (2011)
  • Pages : 484
  • Genre : Science-fiction
  • Plus édité

Salut, je m’appelle Tarko. Quand nous sommes pris dans une tempête tropicale, ma sœur Lou et moi, et que notre petit avion s’écrase au cœur de l’Amazonie, nous ne donnons pas cher de notre peau. Il faut dire qu’en plus des mygales, des anacondas et des caïmans, nous sommes attaqués au milieu de la jungle par des dinosaures d’un autre âge. Pourtant, grâce à l’aide inespérée de Toulouse, un aventurier chercheur de diamants, de son guide Mato Grosso, un indien Bororo maousse costaud et de la tribu des indiens Murmures, du clan des Invisibles, nous allons échapper aux dangers de la jungle. Mais je comprends vite que rien n’est dû au hasard, et qu’un destin magique m’attend pour affronter un adversaire bien plus terrifiant : l’Homme à l’œil de Diamant. 

Mon avis

Tarko et Lou s’écrasent dans la forêt amazonienne. A peine sortis de la carcasse de l’avion, leur pilote se fait manger par un T-rex ! Cherchant à fuir le plus rapidement possible, ils tombent sur Toulouse et Mato Grosso qui vont les aider à survivre dans cette jungle impitoyable… Et… Et si leur crash n’était pas seulement dû aux conditions météorologiques désastreuses?

Ce premier tome est totalement loufoque, l’histoire est tournée en dérision du début à la fin, que ce soit les différentes péripéties, actions, le personnage principal qui passe à deux doigts de la mort tous les deux chapitres, les ennemis… Tout est exacerbé. Il en va de même pour toutes les informations instructives délivrées par l’auteur tout au long du livre ! Mais mélanger les deux, c’est drôle au début, puis devient vite lourd passé la moitié du livre.

Ce livre d’un peu moins de 500 pages se lit vite, mais donne l’impression que personne ne se repose dans ce roman : il se passe toujours quelque chose ! Et comme Tarko et Lou sont des enfants, je doute qu’ils puissent réellement suivre ce rythme.

Il y a énormément de personnages, et bien que certains soient plus que secondaires, ils ont tous une grande importance dans l’histoire, chacun amenant sa pierre à l’édifice dans un chaos ordonné qui fait que nous ne sommes pas perdus un seul instant.

En bref, un bon roman jeunesse malgré ses quelques défauts. Dommage que l’auteur n’ai jamais écrit la suite !

[Chronique] Le chastronaute – Florence Hinckel

[Chronique] Le chastronaute – Florence Hinckel

le chastronaute


Le chat Pitre s’envole dans les étoiles !

Je suis un chat, je m’appelle Pitre. Et il m’arrive des choses complètement folle : mes maîtres ont accepté que je fasse un voyage… dans l’espace ! Moi qui ne rêve que de sardines et de siestes, je vais me retrouver dans une fusée et devenir le premier chastronaute ! 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

 

Mon avis

Le chat Pitre (Chat-pitre hahahaha vous l’avez ? ) est un chat devenu célèbre sur internet grâce à une vidéo postée par sa voisine (Pitre est un lolcat, donc). Depuis, il croule sous les demandes d’apparitions dans des films, séries, publicités, shootings… Et sa famille en a accepté une tout à fait particulière : le célèbre astronaute Daniel Air a besoin de Pitre dans l’espace comme soutien émotionnel !

Histoire racontée par Pitre, on le suit dans toutes ses interrogations sur l’espace et les humains, mais aussi sur ses sujets de prédilection : la nourriture et dormir (un bon comportement de chat, en somme). Et oui, le pauvre Pitre ne comprend pas tout ce qui se passe autour de lui ! Surtout depuis que sa petite maîtresse a fait quelques recherches sur l’envoi d’animaux dans l’espace, rappelant ici comment étaient traités les animaux à des fins purement scientifiques, mais tout en restant au niveau des enfants.

Ce petit livre de poche est tout particulièrement drôle, bourré de jeux de mots autour des chats et plaira beaucoup aux enfants fans de l’espace, l’univers et le reste (42). En tout cas, moi j’ai adoré cette lecture !

[Chronique] Une enquête signée Betty – Alain Korkos

[Chronique] Une enquête signée Betty – Alain Korkos

une enquête signée betty


Moi, Betty, enquêtrice par hasard et experte en tissus africains.

La vie peut parfois basculer à cause d’une rencontre au coin d’une rue, un ticket de métro, une chanson entendue à la radio… Pour moi, tout a commencé alors que je descendais la rue Custine, vers le métro Château-Rouge, en pensant au très beau et très sublime Lucas Ikomé, le plus merveilleux garçon du collège. A ce moment, j’ai vu un kidnapping en direct, comme dans les séries à la télé ! Et la femme enlevée a laissé un indice derrière elle : une statuette africaine… 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

 

Mon avis

Une enquête signée Betty est un court roman poche d’une centaine de pages, s’adressant à un public jeune (10 ans). Ici, Betty enquête sur la disparition d’une femme qui a abandonné derrière elle une statuette africaine. Armée de son calepin et accompagnée de son ami Lucas, la jeune fille va remonter la piste de cette femme, de cette statuette, mais aussi remonter sur les traces de son père qui est mort il y a de cela bien des années.

Cette histoire est vraiment aboutie : on a les tenants, les aboutissants, mais surtout une véritable enquête qui tient la route grâce au travail de l’auteur sur l’Afrique : ses coutumes, ses statuettes, ses régions, ses tissus… Bref, rien n’est laissé au hasard et ça fait plaisir !

Côté écriture, ça se laisse lire très facilement, le vocabulaire est vraiment simple à comprendre. Jeunes comme parents seront très vite transportés dans cette enquête particulière d’une jeune fille qui ne sais pas lâcher le morceau. Pour ma part, elle m’a beaucoup plu et je suis ravie d’avoir pu découvrir cette histoire.

En somme, un bon petit livre jeunesse vraiment bien mené et qui pourrait donner envie de lire à un jeune qui n’en a pas l’habitude !

[Chronique] L’interrogatoire… Ou ce qui s’est vraiment passé – Hubert Ben Kemoun

[Chronique] L’interrogatoire… Ou ce qui s’est vraiment passé – Hubert Ben Kemoun

l'interrogatoire


La vérité sur l’affaire Teddy Lassalle.

Comment Teddy, un garçon sans histoire, a-t-il pu se retrouver mêlé à une affaire de vol? L’inspecteur de police chargé de l’enquête interroge six témoins pour reconstituer ce qui s’est passé au cours de cette incroyable soirée. Mais pas facile de découvrir la vérité avec des témoins pareils !

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Teddy, un élève de CM2, est accusé d’avoir volé un lingot d’or suite à une escapade nocturne. Un enquêteur est donc chargé de l’enquête pour retrouver ce lingot et avoir le dernier mot sur cette affaire qui part dans tous les sens. Il va donc interroger son entourage et va commencer ici une histoire rocambolesque.

Jeux de mots, calembours, traits de personnages exacerbés, rien n’est fait dans la demi-mesure avec ces personnages haut en couleur imaginés par Hubert Ben Kemoun. Il y a de quoi faire ! Mais malheureusement, ça ne va pas très loin. On s’adresse clairement à un public jeune, donc on ne creuse pas d’avantage que ça, et c’est bien dommage.

L’histoire est sous forme de dialogues où l’on ne voit pas les répliques de l’enquêteur : c’est au lecteur de faire marcher son imagination pour avoir les questions. Ça laisse un sentiment d’inabouti, surtout quand on voit que la conclusion finale… N’existe pas ! Et pourtant c’est un one-shot, mais vous ne saurez pas qui a volé le lingot manquant…

C’est un livre tout de même pour les enfants de 9 ans, je ne comprends pas que ce soit plus abouti que ça, plus recherché. Je ne demande pas 100 pages de plus, mais quelques-unes, avec une histoire un peu plus proche de la réalité que ça. A 9 ans, mon frère lisait le premier tome de Harry Potter qu’il avait sournoisement (et absolument pas subtilement) piqué dans ma bibliothèque. A côté, L’interrogatoire… Ou ce qui s’est vraiment passé passe pour un livre pour les 5-6 ans.

A faire lire aux plus jeunes et à ceux qui ne sont pas familiers avec la lecture, donc !

[Chronique] Brune du lac, tome 3 : Prête pour le tournoi ! – Christelle Chatel & Sébastien Pelon

[Chronique] Brune du lac, tome 3 : Prête pour le tournoi ! – Christelle Chatel & Sébastien Pelon

brune du lac 3


Brune se prépare au grand tournoi qui va avoir lieu au château. Elle espère pouvoir être l’écuyère de son père, le chevalier Enguerrand. Mais celui-ci n’a pas l’air de se soucier vraiment d’elle… au contraire d’Oldaric, un étrange combattant qui affrontera Enguerrand pendant le concours.

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Brune du lac : Prête pour le tournoi est le troisième tome d’une saga fantasy destinée aux jeunes enfants (8 ans). Dans un petit format et avec sa grande police, ce tome plaira aux plus jeunes.

On y suit donc Brune, fille d’un chevalier. Elle pourrait vivre une vie de princesse au château, mais veut à tout prix suivre les traces de son père, quitte à faire des bêtises. Brune est une jeune fille très indépendante et casse le mythe de la jeune fille un peu cucul qui souhaite vivre dans le rose et les paillettes.

Ce tome-ci peut se lire indépendamment de la saga. Pour moi qui n’a jamais lu les autres tomes, je ne me suis pas perdue une seule fois, puisque l’auteure rappelle les évènements précédents. Cependant, l’auteure prend trop de raccourcis pour arriver au plus vite à la conclusion finale, sautant des passages qui auraient mérité plus d’attention. Ça paraît bancal aux yeux des plus âgés, mais ça ravira les plus jeunes qui n’ont pas l’habitude de lire.

Côté illustrations, c’est bien dessiné. La mise en couleur est très réussie, restant dans un style très enfantin, s’adressant au public visé, mais sans être trop simpliste.

En bref, un roman jeunesse qui ravira les très jeunes lecteurs !

[Chronique] Agence Confettis, tome 2 : Surprise ! – Juliette Saumande & Hélène Canac

[Chronique] Agence Confettis, tome 2 : Surprise ! – Juliette Saumande & Hélène Canac

agence confettis 2


Quatre experts pour réussir ton anniversaire !
Mission
Star du jour : Ava
Signe particulier : est persuadée qu’elle est malchanceuse
Ses consignes : ne pas fêter son anniversaire, car il tombe un vendredi 13…
Défi : lui organiser un anniversaire surprise d’enfer pour lui prouver que tout va bien se passer !

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

On retrouve dans ce deuxième tome nos quatre experts en anniversaire. Et bien que cette fois-ci nous ne rentrons pas directement dans le vif du sujet, l’auteure nous raconte leurs petites vies à l’école. Car oui, il n’y a pas que les anniversaires dans la vie ! Ninon devient journaliste pour le journal de l’école et deux nouveaux personnages font leur apparition : Candice et Ava la malchanceuse.

Cette suite peut se lire totalement indépendamment du premier tome, car une petite présentation y est faite. Encore une fois, les bonus sont présents à la fin du livre pour continuer l’aventure et organiser sois-même un super anniversaire, sous les conseils de nos amis.

L’auteure a mit l’accent cette fois-ci sur la crédulité et la naïveté des jeunes enfants, surtout avec Ninon et Ava qui pensent avoir la poisse et se réfugient dans des grigris “porte-bonheur”. Juliette Saumande comme à parler aussi des relations entre les élèves, notamment avec l’exemple de Candice qui parle avec Ava car elle n’a pas d’amis, et donc devient désagréable avec quiconque la taquine un peu. Le fait aussi de vivre avec un seul parent est soulevé, mais pas assez à mon goût, il aurait pu être un peu plus exploité.

Mais ce sera peut-être pour la suite, prévue début juillet 2015 dans toutes les bonnes librairies !