[Chronique] Übel Blatt, Volume 3 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 3 – Etorouji Shiono

ubel blatt 3


Alors que Koïnzell se dirige vers le château du comte Schtemwölech pour abattre sa première cible, il se heurte à une opposition farouche: celle du peuple, prêt à tout pour protéger la vie du comte héroïque… Pour se venger des 7 héros, Koïnzell ira-t-il jusqu’à éliminer les innocents qui se dresseront sur son passage ?

Mon avis

Flashback :

Nous avons Altea qui déprime elle aussi, pensant que les dernières années de sa vie sont inutiles et donc ne sais plus quoi faire, jusqu’au moment où elle retrouve des personnes qu’elle a fait passé par le mur qui la remercie et donc la demoiselle reprend confiance en elle pour demander à Koïnzell la seule chose pour laquelle elle a l’air de l’avoir suivi : coucher avec. J’espère que son rôle ira beaucoup plus loin dans les prochains tomes, en dehors de suivre notre héros pour ses prouesses sexuelles…   Dis-ai-je dans ma critique du deuxième tome.

Laissez-moi vous dire que Altea ne sert officiellement à rien… En dehors de suivre notre héros pour ses prouesses sexuelles, dormir et constater 3h après les événements qu’il se passe quelque chose au camps des réfugiés… 😡

Vido et Ato sont les nouveaux compagnons de Koïnzell, notre semi-elfe toujours dans sa quête de vengeance, qui va s’attaquer au Comte Schtemwölech, un des Sept héros – un des Sept Usurpateurs – , qui possède toute une armée pour répondre à ses attaques, mais aussi son peuple, qui ne se laissera pas faire pour sauver leur Comte. Koïnzell, près à tout surtout depuis la révélation de Fargo, ne se laissera pas attraper et profitera de la pleine lune pour en tirer toute sa puissance elfique… Mais s’en prendra-t-il à des innocents ?

En entrant dans le château du Comte, nos amis découvrent en même temps que Guéranpen où sont emmenées les filles comme la soeur aînée de la Princesse Ato, mais surtout ce qu’il en fait réellement et avec la bénédiction d’un des Sept Héros… Le Comte Schtemwölech.

Mais tout ce qui intéresse Koïnzell, c’est le Comte et rien d’autre.

Tout se passe très vite dans ce tome, on n’a pas le temps de se remettre du dernier combat du semi-elfe qu’il est déjà repartit dans un autre. Ce tome est surtout axé sur la manipulation de la population par leurs dirigeants, entraînant des situations extrêmes dont il n’est absolument plus possible de s’en sortir – ici la mort – alors que tout aurais pu se passer pour le mieux. En bref, un troisième tome qui fait réfléchir quant aux décisions des sept héros pour le peuple, au risque de révéler leur toute première trahison, la fameuse nuit où ils ont laissé pour mort Ascheriit(/Koïnzell) et ses trois autres camarades…

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *