[Chronique] Übel Blatt, Volume 0 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 0 – Etorouji Shiono

ubel blatt


La légende raconte que pour lutter contre une terrifiante armée des ténèbres, l’empereur missionna 14 vaillants guerriers à qui il confia 14 lances sacrées. 3 d’entre eux, les glorieux guerriers sans retour, périrent au combat. 4 autres, surnommés les lances de la trahison, furent exécutés par leurs compagnons pour félonie. Les 7 derniers accomplirent leur mission et furent accueillis en héros à leur retour. Mais 20 ans plus tard, des rebelles baptisés eux aussi les lances de la trahison défient de nouveau l’autorité de l’Empire.

Mon avis

Übel Blatt est un Seinen de Dark Fantasy. Mais autant vous mettre en garde de suite : ce manga est pour un public averti, même moi je ne le mettrais pas entre les mains de mon petit frère, même du haut de ses 12 ans. Autant ce livre est gore,  il regorge aussi d’images sexuelles très explicites. A la troisième page, je me demande si le cheval mange la jeune demoiselle ou si il la… Bref, vous aurez compris que ce n’est pas un manga à mettre dans les mains de tout le monde.

Nous allons suivre tout au long de l’histoire notre héros, Koïnzell, un semi-elfe aux pouvoirs surprenants. Ce qui me plaît, c’est que les personnages ne sont pas japonais, on sort des rangs et des sentiers battus avec ce manga. Cette série ce situe dans un univers médiéval chevaleresque, sur fond de magie noire et de combats épiques. Je préfère quand l’univers médiéval est traité dans les romans, mais là je dois avouer que j’ai été agréablement surprise avec ce volume 0.

Les graphismes sont banals, un peu ce que l’on voit partout dans les autres. Mais une mention spéciale à Koïnzell, qui a un personnage très travaillé, que ce soit graphiquement que psychologiquement. Avec lui, on sait où l’on va, dans quel sens va être dirigé l’histoire. C’est ça qui m’a le plus plu dans ce Seinen.

Etorouji Shiono à tout d’un bon conteur. L’histoire tient debout, et ne se contredis pas du début à la fin. Les dialogues sont très bien tournés, et nous amènent à vouloir lire la suite au plus vite.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *