[Chronique] Half Bad, tome 1 : Traque blanche – Sally Green

[Chronique] Half Bad, tome 1 : Traque blanche – Sally Green

half bad 1


Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.

Mon avis

Half bad, c’est l’histoire de Nathan, un sorcier sang-mêlé (mi-noir, mi-blanc). Depuis toujours, les sorciers blancs font la chasse aux sorciers noirs, qui leurs rendent bien en massacrant de temps à autres leurs ennemis. Mais voilà, pour Nathan ça ne va pas être simple tout ça. Parce que son père n’est autre que le plus puissant et dangereux des sorciers noirs…

Un résumé assez succinct pour éviter de trop spoiler l’histoire, qui mérite grandement d’être découverte ! Tout d’abord, si vous avez entendu quelqu’un comparer cette saga à celle d’Harry Potter, rassurez-vous : mis à part le fait que l’histoire se déroule en Grande Bretagne et qu’il y a des sangs-mêlés, il n’y a aucun rapport avec la saga du sorcier à lunette, mais vraiment pas. C’est même à des années lumières, pour tout vous dire !

Ce qui caractérise surtout ce premier tome, c’est sa violence. Le monde est violent, les hommes sont violents et rarement tendres entre eux. Et après lecture, quand on repense au fait que Nathan n’est même pas âgé de 16 ans quand il subit tout ça, on est choqué. Puis on envie de lui faire un câlin, parce qu’on s’y attache beaucoup à notre Nathan :3

Côté écriture, le début est assez déstabilisant. L’auteure s’adresse à son personnage principal, lui énumérant les faits. Mais petit à petit, l’auteure revient à un point de vue plus « traditionnel ». Bien qu’il soit fluide et qu’il se laisse lire (une petite soirée pour moi), un réel sentiment d’urgence nous prends pendant la lecture, urgence qui est beaucoup ressentie dans l’écriture. Ce sentiment colle parfaitement à l’histoire, car notre sorcier doit à tout prix trouver une solution avant ses 16 ans pour recevoir ses trois présents.

J’ai tellement hâte de lire la suite ! Mais hââââte >.<

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Articles pouvant vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.