[Chronique] Geek Girl, tome 2 – Holly Smale

[Chronique] Geek Girl, tome 2 – Holly Smale

geek girl 2


Je m’appelle Harriet Manners et maintenant je suis mannequin.
Je sais que je suis mannequin parce que nous sommes lundi matin et que je porte un tutu doré, une veste dorée, des ballerines dorées et des boucles d’oreilles dorées. Mon visage est peint en doré et un long fil de fer doré est enroulé autour de ma tête. Ce n’est pas ainsi que je m’habille d’habitude le lundi.
Eh oui, la geek que j’étais est devenue tendance, populaire et cool ! Comment ça, « ce n’est pas crédible » ?

Je remercie les éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Harriet est devenue mannequin, dans l’espoir de ne plus avoir cette étiquette de geek pas populaire sur le dos, et pourtant, elle reste une adolescente comme les autres et qui a des examens de fin d’année à passer. L’été s’annonçait ennuyant quand Willbur lui annonce qu’elle part pour Tokyo…

J’ai trouvé ce deuxième tome très prévisible. Dès que les catastrophes s’enchaînent et que Harriet explique sa présence à Tokyo à ses colocataires, j’ai très vite deviné qui étai(en)t le(s)s coupable(s), et surtout ce qui allait en découler. Cependant, quand les catastrophes arrivent, on ne s’y attend pas du tout.

Harriet vit aussi un grand chamboulement: elle va devenir grande sœur. Sauf que son père et sa belle-mère ne pensent plus qu’au bébé, au point de transformer le bureau où Harriet stocke toute ses affaires en chambre pour l’enfant à venir. Comment une adolescente va vivre l’arrivé d’un petit être qui va monopoliser l’attention de ses parents? Encore une fois, les problèmes d’ados sont mis en avant.

Notre personnage principal est devenu mannequin, mais nous n’abandonnons pas pour autant son côté geek ! Il est tout aussi présent que dans le premier tome, et c’est toujours un plaisir que de lire les anecdotes de Harriet, ainsi que celles de Toby, son harceleur officiel.

Nous rencontrons aussi de nouveaux personnages tout en couleur et tout aussi loufoques, comme Bunty, sa belle-grand-mère, ou encore Poppy et Rin, les colocataires (et aussi mannequins). Déjà que Willbur est assez… perché, Bunty explose les records!

Toujours aussi bien écrit, en trois petites heures j’ai avalé ce roman. L’humour est toujours aussi présent (quoi, vous pensiez que le père de Harriet grandirait avec l’arrivée d’un deuxième enfant? Ahah). Vivement la sortie du troisième tome (prévu pour printemps 2015) !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *