[Chronique] The Mortal Instrument, tome 1 : La cité des ténèbres – Cassandra Clare

[Chronique] The Mortal Instrument, tome 1 : La cité des ténèbres – Cassandra Clare

the mortal instrument 1


Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup!

Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Mon avis

Ça faisait un bail que j’avais The Mortal Instrument dans ma PàL, sans trop vraiment oser me lancer puisque c’est une saga très longue, et sur plusieurs arcs ! Mais grâce à ma binômette Cece, j’ai enfin lu ce premier tome : La cité des ténèbres. Donc, c’est l’histoire de Clary, une jeune fille qui assiste au meurtre d’un garçon, alors qu’elle n’aurait jamais du le voir, ni ses meurtriers. Alors qu’elle est en froid avec sa mère, celle-ci se fait enlever, tandis que Clary va recroiser la route d’un des assassins, et va redécouvrir son monde avec un nouvel œil…

Alors. Tout ça, c’est très (voir trop) jeunesse sur bien des points, et cela m’a un peu gênée étant donné l’univers dans lequel nous nous trouvons. L’univers est assez violent et impitoyable envers certains personnages, le mélange avec le jeunesse m’a déroutée. Mais plus on avance dans l’histoire, plus on s’y fait et ça devient plus facile à accepter. J’ai trouvé aussi quelques ressemblances avec la saga Harry Potter, qui allait sur son dernier tome quand TMI a été publié. En effet, un bad guys censé avoir disparu de la circulation, qui refait surface avec ses adeptes pour prendre le contrôle de leur monde et tuer ceux qui s’y opposent ainsi que ceux qu’il a désignés comme étant ses ennemis… Un peu plus et Voldemort pourrait faire une cover de story of my life (Version Shaka Ponk [♥ sur eux] ou One Direction, chacun ses goûts !). Cependant, cela ne m’a pas plus dérangée que ça, puis que ces ressemblances restent très légères par la suite.

Côté personnages, j’ai trouvé le personnage de Clary indépendant et fort, malgré ce qu’elle traverse, ainsi tout ce qu’elle apprend sur elle et sa famille, en plus de vivre son premier amour (les joies de l’adolescence !). Par contre, les révélations qu’elle apprend, je les ai devinés bien vite, ça m’a un peu chagrinée, sachant que c’était un peu le plot twist de ce premier tome. Mais j’ai surtout adoré le personnage de Magnus et j’espère qu’on le recroisera plus souvent par la suite. Un arc entier lui est consacré, et j’ai plutôt hâte de le lire, c’est un personnage qui m’intrigue beaucoup !

Au sujet de l’écriture, c’est à la portée de tous : fluide, un vocabulaire simple, des descriptions ni trop longues, ni trop courtes, l’univers est bien mené et la trame est cohérente, bref un roman que l’on peut mettre entre toutes les mains !
Mais, j’ai fait l’erreur de voir le film juste après ma lecture ! Je me demande pourquoi je m’entête à regarder les adaptations, à 99% c’est à des kilomètres du livre et l’histoire est retaillée à la hache. Et The Mortal Instrument ne fait pas exception ! Une série sur la saga devrait voir le jour en 2016 sous le nom de Shadowhunter, vais-je craquer ? A suivre…

Coucou !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

2 réactions au sujet de « [Chronique] The Mortal Instrument, tome 1 : La cité des ténèbres – Cassandra Clare »

  1. Tiens, depuis la publication de ton billet j’ai lini par le lire et j’ai plutôt bien aimé ce premier tome, il faut que je me décide pour le second maintenant (et avant de voir la saison 2 de la série bien sûr 😛 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *