[Chronique] Noob : Les filles, elles savent pas jouer d’abord ! – Fournier, Cardona & Torta

[Chronique] Noob : Les filles, elles savent pas jouer d’abord ! – Fournier, Cardona & Torta

Noob 2


Horizon 1.1 est un jeu vidéo en ligne à la mode. Chaque jour, des millions de joueurs arpentent le monde virtuel d’Olydri, et vivent des aventures épiques sans bouger de leur fauteuil. Parmi eux, Arthéon le guerrier tente désespérément de mener ses compagnons jusqu’au très convoité niveau cent. Une tâche bien difficile lorsqu’on doit gérer la désastreuse guilde Noob, composée par Gaea l’invocatrice, manipulatrice et vénale, Omega Zell l’assassin, macho et égocentrique, sans oublier le pire de tous, Sparadrap, le prêtre naïf et simplet. Dans ce jeu basé sur la cohabitation entre joueurs, ils devront se supporter pour accomplir de nombreuses quêtes, explorer des donjons, parcourir des régions, peaufiner leur équipement et affronter de terribles monstres pour augmenter leurs niveaux. Une affaire bien mal embarquée…

Mon avis

Nous retrouvons avec joie nos héros de la guilde Noob, Arthéôn le guerrier, Sparadrap le prêtre maladroit, Gaea l’invocatrice vénale et manipulatrice, et Omega Zell, l’assassin misogyne, toujours égal à lui même. Et qu’elle ne fut pas ma surprise, de voir qu’il travaille pour la chaîne Féminine TV, dont toutes ses collègues sont des femmes ! Un comble pour notre assassin, qui n’en rate pas une dans Horizon 1.1 pour se faire remarquer…

Cette fois-ci, nous en apprenons plus sur les différents endroits du jeu, et leur particularité, comme les montagnes de Percebrume, endroit dangereux et habité par des troupeaux de Crackailloux hostiles. Nous en apprenons aussi sur le  »passé » d’Arthéôn, et surtout sur son ancien compte sur lequel il était niveau 100. Les clichés sur les joueurs qui passent trop de temps à jouer ou qui tentes de reproduire ce qu’ils ont vu dans les jeux-vidéos ressurgissent, grâce à Sparadrap, qui en fait profiter tout le monde grâce à une interview qu’il à accorder pour une chaîne de TV.

La fin est tout aussi magistrale que dans le premier tome, vu qu’elle se fini sur un boss d’instance, mais cette fois-ci avec une histoire beaucoup plus élaborée que précédemment, et j’espère que la suite continuera sur ce modèle là.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *