[Chronique] Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne & John Tiffany

[Chronique] Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne & John Tiffany

chronique harry potter lenfant maudit rowling thorne tiffany


Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis

Nous revoilà plongés dans l’univers de Harry Potter, dix-neuf ans plus tard. Albus va faire sa rentrée à Poudlard avec Rose (la fille de Hermione et Ron) et Scorpius (le fils de Drago). Mais pour Albus, même si il est entouré de ses amis, vivre avec toute l’histoire de son père, « Le Garçon Qui A Survécu », est plus un fardeau et source de vives inquiétudes pour le jeune homme qui se retrouve avec une pression monstre qui l’empêche d’être tout simplement heureux…

Ce livre, c’est un cadeau de ma maman, qui a supporté mon impatience folle à chaque sortie des tomes de la saga et des films. Autant vous dire que sur tout le trajet du retour, je n’ai fait que dévorer ce roman de bout en bout !

Comme vous le savez sans doute déjà, c’est le script de la pièce de théâtre The Cursed Child. Il ne faut donc pas s’attendre à un roman ou à retrouver les personnages que nous connaissions à travers les romans. Tout d’abord, parce qu’ils ont grandi et donc on forcément changé (prise de maturité, etc…) et que J.K. Rowling n’a pas écrit une ligne du script. Mais surtout parce que le théâtre c’est de l’éxagération pour mettre en avant des sentiments, des émotions, des traits de caractère. Ainsi Ron paraîtra plus comme l’élément comique de la pièce, Hermione et Ginny comme des femmes très sérieuses et Harry tourmenté par tout ce qu’il va vivre… Bref vous avez compris l’idée.

Les révélations qui sont faites dans cette pièce, paraissent au premier abord innatendues, mais en y regardant de plus près, c’est du fan-service. Tout est là pour contenter les fans de la première heure, il y a très peu de prises de risques, même dans les révélations finales. Cela me rappelle beaucoup les périodes d’après lecture où l’on cherchait toutes les théories possibles et inimaginables sur internet ! 🙂

Beaucoup de nostalgie se dégage de cette lecture, mais aussi un questionnement par rapport à Albus et à Scorpius et leur relation. Cette bromance est la bromance la plus intense que je n’ai jamais lu (à part dans les yaoï, mais ça ne finit pas de la même façon 😀 ), que j’en reste pensive. Tout dans leurs réactions, leurs mots, me font penser à autre chose que la simple relation amicale que l’on nous présente. Sérieusement, les auteurs auraient glissé un « Albus embrasse Scorpius » que je n’aurais pas été étonnée. Pour en avoir discuté avec plusieurs personnes, il en ressort que nous sommes persuadés que Albus et Scorpius étaient bel et bien en couple dans une autre version de la pièce, mais que quelqu’un a demandé à ce que ce ne soit pas le cas. Ou nous le saurons jamais, ou J.K. Rowling fera le même type d’annonce que pour l’homosexualité d’Albus Dumbledore. Après tout elle nous a bien prouvé qu’elle en était capable !

Mais c’est dommage – si c’est le cas – de ne pas l’avoir dit dans la pièce directement. Et c’est même dommage tout court, cela aurait été la seule prise de « risque » dans l’écriture de ce script et aurait amené un peu de fraîcheur dans cette saga 100% hétérosexuelle – ce qui n’est absolument pas représentatif de la réalité, monde magique ou non.

En bref, j’ai totalement apprécié ma lecture, je me suis laissée prendre au jeu et je suis rentrée facilement dans l’univers de Harry vu par deux auteurs différents. J’en suis ressortie complètement nostalgique et avec l’envie de me refaire un énième marathon des films. Cela manque cependant de renouveau et de prises de risque, mais cela a été assez efficace sur le moment pour me faire passer deux heures de plaisir.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

6 réactions au sujet de « [Chronique] Harry Potter et l’enfant maudit – J.K. Rowling, Jack Thorne & John Tiffany »

  1. J’ai complètement détesté cette pièce. Et je ne la considère absolument pas comme faisant partie d’Harry Potter. Je le refuse 😀

    JKR n’a peut-être pas écrit le scénario mais elle a participé à son élaboration, à l’idée, au chemin choisi et je ne lui pardonne pas. Je ne lui pardonne pas d’avoir brisé une partie de ce qu’elle avait mis en place : Voldemort est l’incarnation de l’égoïsme, de ce qui ne peut ressentir de l’amour, de celui qui jamais n’aurait laissé à qui que ce soit la possibilité de prendre sa place.

    Ensuite, j’aime le théâtre, l’exagération des traits est une chose : la dénaturation des personnages en est une autre. Je vois ce que tu veux dire en détaillant les caractère de Ron, Hermione, Ginny et Harry mais, même si c’était le but des auteurs, le résultat n’est pas là. Hermione devient stupide. La fille la plus intelligente de sa génération se fait berner par des gosses. C’est juste incohérent. Et je ne parle pas du reste. Bref, une déception totale. Heureusement, je m’y attendais.

    Par contre, la théorie sur Albus et Scorpius, je n’y avais même pas songé. Je la trouve plutôt chouette ceci dit 🙂

  2. Mon avis rejoins le tien sur beaucoup de points. Sur le coup j’ai vraiment apprécié la lecture, même si j’aurais aussi aimé un peu (beaucoup) plus que la jolie bromance proposée entre Albus et Scorpius, mais une fois terminée et analysée j’ai trouvé pas mal de trucs à reprocher à l’histoire.

    Ça n’empêche que si j’ai l’occasion de voir la pièce un jour je le ferai 😉

    1. Same, à la lecture j’étais toute contente, c’est en y réfléchissant après que j’ai trouvé tout ces points-là. J’aimerais bien voir la pièce aussi, voir comment les acteurs interprètent le texte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *