[Chronique] De fièvre et de sang – Sire Cédric

[Chronique] De fièvre et de sang – Sire Cédric

de fièvre et de sang


Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle…
Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?

Mon avis

Quand j’ai commencé à lire De fièvre et de sang, je ne pensais pas que je me retrouverais à manger plus de 600 pages en deux jours, et à ajouter toute la bibliographie de Sire Cédric dans ma wishlist. Et pourtant, c’est ce qui vient de se passer…

On suit le commandant Vauvert et une profileuse albinos, Eva, qui enquêtent sur la disparition de plusieurs jeunes femmes. Ils retrouvent la dernière victime, Eloïse Lombard, chez ses kidnappeurs, les frères Salaville. Ils retrouvent également sur place une vingtaine de cadavres pendus par les pieds, le visage arraché, toutes vidées de leur sang. La maison est pleine de pentacles et noms de divinités/démons tracés au sang sur les murs et le sol. Après la mort des frère et six mois d’enquête, l’affaire et classée. Jusqu’au jour où les meurtres recommencent de plus belle, pile un an après le sauvetage d’Eloïse…

Ce roman est un véritable page-turner! L’écriture fluide de l’auteur y est pour beaucoup, mais aussi l’ambiance angoissante qui plane sur l’histoire, et qui ne nous lâche pas jusqu’au bout! Entre paranormal et ésotérisme, Sire Cédric nous fait passer par tout un panel d’émotions très rapidement.

De plus, l’histoire est extrêmement bien menée! Rien, aucun indice qui pouvait nous faire deviner la fin avant nos personnages principaux, un thriller vraiment bien ficelé en somme. Mon seul regret, c’est qu’on en apprenne pas plus sur le passé d’Eva et Vauvert. Autant celui de notre profileuse est un minimum expliqué (même si je trouve ça trop peu), celui de Vauvert nous est totalement inconnu.

Mais malgré ça, j’en ressort extrêmement satisfaite, et très contente de cette lecture, c’est un coup de cœur pour moi. Vous aimez les romans horrifiques et les thrillers bien ficelés? Alors De fièvre et de sang est fait pour vous!

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *