[Chronique] Angel Sanctuary Deluxe, Volume 4 – Kaori Yuki

[Chronique] Angel Sanctuary Deluxe, Volume 4 – Kaori Yuki

angel sanctuary 4


Après avoir parcouru l’Enfer en long et en large, Setsuna découvre que Sara n’y est plus mais qu’un ange l’a emmenée au Paradis. Il décide donc de revenir à la vie pour reprendre sa quête. Mais quelle n’est pas sa surprise quand il découvre qu’au lieu de réintégrer son corps, son âme s’est glissée dans celui d’Alexielle, l’ange inorganique !

Mon avis

Setsuna quitte l’Hadès sans avoir pu retrouver sa sœur et son amante, Sara. Mais comme Voice avait retiré la lame se trouvant dans le corps de Setsu, il ne revient pas à la vie dans son propre corps… Mais dans celui d’Alexiel, l’Ange organique et sœur de Rosiel, qui lui ne pense qu’à se venger de Setsu/Alexiel. Une fois de retour parmi les vivants, notre héros découvre où est sa sœur et comment récupérer son corps…

Cette fois-ci un nouveau personnage est de la partie, le Chapelier Fou, qui n’est autre que Belial, un des Satans de Lucifer, qui lui aussi fait son entrée dans la série. Pour l’instant nous ne savons rien de lui, si ce n’est que lui aussi est fortement intéressé par la guerre qui se prépare et cherche des alliés puissants tels que Cry, la dernière princesse des Evils.

Le Chapelier est, comme son nom l’indique, complètement fou. On ne sait pas qu’elles sont ses véritables motivations, mais j’espère qu’on en découvrira plus sur lui dans les prochains tomes.

Nous découvrons également le Seigneur Michael, Archange et protecteur de l’élément du feu, un rouquin particulièrement colérique qui ne jure que par la guerre et les morts inutiles que cela entraîne. Heureusement, pour calmer cette tête brûlée, nous pourrons compter sur le Seigneur Raphael, Archange et protecteur de l’élément du vent et maître de la vertu (qui est en vérité un véritable pervers qui aime bien jouer au docteur, d’ailleurs ses seules apparitions dans ce tome ne se feront que comme ça, avec une jeune fille qui demande à être « soignée » par le « docteur »… C’est la fête au Paradis, youhou !)

L’histoire avance et les intrigues politiques commencent à bien se dessiner, elles qui étaient un peu floues dans les tomes précédents se précisent et on commence vraiment à distinguer qui travaille réellement pour qui. D’ailleurs la postface nous résumes ces intrigues, conspirations et faction et heureusement qu’elle est là sinon on serait bien perdus avec tout ce petit monde !

En bref, nous en sommes presque à la moitié de la saga et Kaori Yuki a réussi à nous tenir en haleine jusqu’ici… Saura-t-elle nous emmener jusqu’au bout ? Espérons-le !

Bonus : le dernier manga de Kaori Yuki, Devil’s lost Soul sort demain dans toutes les bonnes librairies ! Pour ma part il est déjà commandé 🙂

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *