Archives de
Étiquette : lilith

[Chronique] Dix-neuf – Sami Mokaddem

[Chronique] Dix-neuf – Sami Mokaddem

dix-neuf

  • Éditeur : Pop libris éditions (2014)
  • Pages : 406
  • Genre : Thriller, paranormal
  • Prix : 1.86€
  • Acheter Dix-neuf

Une mystérieuse équation mathématique cachée dans une partition musicale, un livre ancien servant à invoquer des forces maléfiques, un secret enfoui au fond d’une tombe punique et une pyramide géante immergée sous les eaux des Bermudes : rien ne semble lier ces éléments, et pourtant…

Lorsque les descendants de trois peintres célèbres sont soudain tués dans trois pays différents, Viviane Silva, agent spécial, découvre que les assassins étaient sur la trace d’un message codé, dissimulé dans l’une des toiles des maîtres.
Un puzzle monstrueux se met alors en place, dévoilant une conjuration démoniaque, qui prépare, depuis le temps de l’Égypte ancienne, l’avènement du règne des Ténèbres sur terre.

Mon avis

Après un premier pas dans le monde du livre avec un recueil de nouvelles, Dix-neuf est le premier roman de l’auteur, et je dois dire que c’est une sacré surprise ! Autant de travail abattu pour un aussi beau résultat, on ne peut rêver mieux pour ce thriller qui prend ses inspirations dans les légendes Lovecraftiennes et Sumériennes pour ne citer qu’elles, mais aussi dans l’histoire avec le passé de Carthage et d’Hannibal Barca.

Mais replantons le décors : d’un côté, Ryan se réveille amnésique et apprend que des amis à lui ont disparus, laissant leur fille adoptive Renée seule. D’un autre, Viviane enquête sur la Golden Dawn (une société secrète anglaise versée dans les sciences occultes), dont leurs membres ont tué son mari et s’apprêtent à faire revenir les Anciens sur terre. Pour les aider, une médium et un professeur qui en connaît long sur Carthage répondront à leurs questions. Mais il y a aussi Adam qui court après Lilith et ses succubes, qui enlèvent des fœtus pour un sacrifice…

Bien qu’il y ai beaucoup de personnages, l’auteur se concentre sur Ryan et Viviane. Ryan, un mathématicien qui est amnésique mais qui retrouve la mémoire petit à petit, et Viviane une enquêtrice qui en connait un rayon sur le paranormal. Leurs compétences et connaissances sont complémentaires, et l’un sans l’autre ils ne pourraient pas avancer. Cependant, l’auteur ne s’attarde pas trop sur le côté psychologique des personnages et des relations qu’ils peuvent avoir entre eux pour se concentrer exclusivement sur l’enquête. Mais pour tout vous dire, j’y ai fait attention qu’à la toute fin du roman, tellement il y a d’informations et de révélations qui arrivent assez fréquemment ! Néanmoins, tout ne nous arrives pas dessus en bloc, l’auteur a su distiller tout cela pour que ça reste agréable à lire.

Alors, bien qu’au départ nos personnages évoluent chacun de leur côté, on fait très rapidement le parallèle entre les découvertes de chacun, qui vont toutes à peu près dans le même sens, car il ne le savent pas encore, mais leur but va être le même au final. En effet, bien que l’auteur pioche dans les légendes lovecraftiennes, summériennes, ou le passé de Carthage et d’Hannibal Barca, entre autres, il compare ces légendes entre elles et fait ressortir les points communs de ces histoires, et nos personnages remontent ainsi jusqu’à leurs ennemis.

Pour revenir au travail de l’auteur, j’ai adoré approfondir ce que l’on apprend déjà dans le roman avec l’annexe qui est complète. Sous forme de notes avec un numéro pour que l’on se réfère à l’endroit où l’auteur en parle dans son histoire, on en apprend plus sur certains faits. Après, libre au lecteur de creuser pour en savoir plus… D’ailleurs, tout cela m’a donné des idées de lectures qui ont inspiré ce roman (les romans de Poe, le Necronomicon, Le roi en jaune…).

Le tout servit avec une plume fluide, une histoire bien construite et grandement servit par un vocabulaire assez riche. Bien que l’enquête soit assez complexe en elle-même, elle reste assez simple à comprendre vu que l’auteur détaille l’ensemble des découvertes, ce qui reste à la portée de tous. J’ai totalement adoré suivre cette enquête et l’ambiance paranormale qui plane sur l’histoire, qui m’a énormément rappelé De fièvre et de sang de Sire Cédric, où deux personnes enquête elles aussi sur des phénomènes paranormaux. Étant également une grande fan de Lovecraft, je suis ravie de retrouver ce grand maître du fantastique ici. Ce livre est pour moi un coup de cœur !

Merci au forum Au coeur de l’Imaginarium et aux éditions Pop Libris pour ce partenariat, ainsi qu’à l’auteur pour la dédicace !

[Chronique] Poison – Sarah Pinborough

[Chronique] Poison – Sarah Pinborough

poison

  • Éditeur : Milady (2014)
  • Pages : 240
  • Genre : Fantasy
  • Prix : 12.90€
  • Acheter Poison

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l’innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour sincère…
… et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée …

Mon avis

Quand j’ai vu les couvertures VO en hardcover de Poison, je me suis dit “HIIIIII, il me le faut ohmondieuohmondieu c’est trop beau *.* “. Et quand j’ai vu la version de Milady…. Bah direction la Fnac! Et donc me revoilà avec une réécriture de conte, celui de Blanche-Neige…

Oubliez ce que vous aviez déjà lu/vu de la version édulcorée de Disney (il faudrait que je me fasse les véritables contes), et retrouvez Blanche-Neige, douce princesse hyper naïve dans un royaume tenu par sa belle-mère, tandis que son père est parti en guerre contre le royaume d’à côté. Entre meurtre, sexe, détails un tantinet gore, ce livre n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde.

On retrouve également Aladdin, dans le rôle du méchant, cruel et un peu meurtrier sur les bords, ainsi que Lilith en temps que belle maman, La sorcière de Hansel et Gretel en arrière-grand-mère de Lilith… Bref beaucoup de mélanges de contes, mais qui colle bien, et c’est là tout le principal.

Cependant, en vérité il n’y a rien de bien transcendant. C’est bien écrit, c’est fluide, agréable à lire, mais voilà, c’est tout. Grosso modo, vous prenez trois contes et une légende démoniaque, vous rajoutez des meurtres, du sexe, des sentiments, du coeurcoeurlove, vous mélangez le tout et vous avez Poison. Ce n’est pas LA lecture du siècle, ce n’est pas du tout innovant! Sarah Pinborough joue la carte de la sécurité en restant dans les sentiers battus et ne s’en écarte pas. Si vous voulez de la nouveauté, un truc qui révolutionne le genre, ce n’est pas ici que vous serez satisfait.

Et pourtant, le tout se laisse lire, du moment qu’on apprécie le premier tome, on se laisserait bien tenter (comme moi, quoi, mon portefeuille va finir par fuguer). Mais si vous avez d’autre priorités livresque, concentrez vous sur celles-ci plutôt que sur Poison.

En bref, si je devais lui mettre une note sur 20, je mettrais 13, voir 14, mais pas au delà!