Archives de
Étiquette : auto-édition

[Chronique] GMO Project : Homecoming – 6san & Creative Alchemy

[Chronique] GMO Project : Homecoming – 6san & Creative Alchemy

homecoming

  • Auto-édition (2013)
  • Genre : Romance M/M
  • Plus disponible

Doujinshi sur KainxCamille dessiné par Caim-Thomas et scénarisé par 6san.

Mon avis

Ce doujinshi est une tranche de vie concernant Kain et Camille, suite à la guérison du dernier. Kain rentre chez eux, et au lieu d’aller voir Camille directement, s’occupe de leur petit chat, Cecil, ce qui rend son amant un peu jaloux. Camille dit regretter le Kain du passé, et ce dernier va lui prouver au lit qu’il n’a rien à regretter… Quel plaisir de voir ces deux-là dans un doujinshi, et aller bien plus loin qu’avec le roman et ses belles illustrations. Et puis Cecil est tellement mignon! Comme c’est avant tout visuel, on va se concentrer sur la partie graphique.

Les dessins sont très bien faits, le trait est simple. Les personnages sont bien proportionnés d’une case à l’autre et leurs visages sont très expressifs malgré la simplicité du trait. Côté découpage des cases, le tout est assez classique mais ça se laisse lire. Quant aux scènes de sexes, elles sont explicites, après tout cela reste un boy’s love. Ces scènes ne laissent pas indifférentes, sans toutefois tomber dans le vulgaire. Et je le répète Cecil est vraiment mignon!

En bref, ce doujinshi est complémentaire à la saga GMO Project sans forcément être indispensable, mais il serait dommage de ne pas le lire…

homecoming dédicace

[Chronique] GMO Project, tome 2 – 6san

[Chronique] GMO Project, tome 2 – 6san

GMO project 2

  • Auto-édition (2013)
  • Pages : 492
  • Genre : Science-fiction, M/M
  • En cours de réécriture

Les résidents du Centre prennent petit à petit leur envol, suite à la rébellion de Ruby qui s’est sacrifiée pour Rain. Chacun mène sa vie à sa façon, mais tout le monde n’est pas au bout de ses peines.
Kain se bat aux côtés de Camille pour l’aider à combattre sa maladie et trouver une solution, Glenn désormais une idole s’éloignera de ses camarades pour vivre sa vie tandis que Cody démarrera une carrière dans le free-fight. Sans oublier de nouvelles rencontres qui permettront à nos héros de découvrir le monde extérieur du Centre.
Venez découvrir le destin des GMO dans le dernier volet de la saga mêlant aventure et sentiments.

Mon avis

GMO Project est à la base une webfiction publiée gratuitement et périodiquement sur le site officiel de la saga, suivi par pas moins de 3700 personnes à l’heure où je tape cet article! Comment passer à côté de ce phénomène boy’s love made in France?

Ce deuxième tome reprend nos GMO là où nous les avions laissés dans le premier. Ruby et Richter sont en couple, la première s’est sacrifiée pour faire revivre Rain, qui lui vit le parfait amour avec Shin malgré un départ assez… compliqué, Cody démarre sa carrière dans le free-fight, tandis que son compagnon, Glen, commence sa carrière d’idole, mais entre eux rien ne va plus. Kain est de plus en proche de Camille et le soutient totalement pendant sa longue hospitalisation, et Gush et Stella préparent leur avenir également, tandis que Youri, le Gouverneur du Centre, se dénonce aux autorités pour son projet GMO, ce qui chamboulera les petites vies de ses protégés.

Nous suivons chacun des GMO et leurs créateurs, ce qui nous permet de bien comprendre chaque point de vue et mieux saisir leur motivation par moment. Étant donné que Ruby était réduite à un tas de cendre, elle ne m’a pas tellement manquée, j’ai apprécié ne pas l’avoir à chaque fois qui essaye de diriger tout et n’importe quoi au sein du Centre, comme dans le premier tome (on peut dire que ce n’est pas un de mes personnages préférés). Encore une fois j’ai apprécié que les sentiments soient plus mis en avant que les scènes de sexe, donnant une pointe de réalisme à l’histoire. L’action est omniprésente, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer en passant d’un personnage à l’autre.

Nous découvrons dans ce tome le passé des protégés d’Ivan : Will et Zack. Un chapitre particulièrement touchant et triste qui relate leur rencontre et ce qu’ils ont vécu avant d’être placé en foyer. L’auteur retranscris avec habilité les sentiments de ses personnages, faisant ressentir au lecteur la profondeur de ces derniers. Ajoutons à cela une écriture fluide qui transporte très facilement le lecteur dans l’univers des GMO, ce qui en fait un tome parfait, malgré les petites coquilles et quelques fautes que j’ai pu relever.

Comme pour le premier tome, nous nous retrouvons avec une belle galerie d’illustrations par Nominee84 et Lehanan, deux dessinateurs/trices dont j’ai eu un coup de cœur pour leurs illustrations dans le tome précédent. Je suis ravie de les retrouvés ici encore une fois.

En bref, la saga GMO Project, c’est un coup de cœur pour moi, je suis absolument satisfaite de cette lecture! 🙂

[Chronique] La guerre des éléments, tome 1 : Avril – Perrine Rousselot

[Chronique] La guerre des éléments, tome 1 : Avril – Perrine Rousselot

avril 1


Je m’appelle Avril, j’ai dix-sept ans et la vie d’une adolescente normale. J’ai un petit ami qui s’appelle Mickaël et ma meilleure amie Aline est en Terminale avec moi. Chose qui pourrait paraître étrange, j’ai un animal de compagnie qui s’appelle Lux, c’est une luciole. Le jour où je découvre un monstre sous mon lit, je me précipite chez Mickaël mais y découvre un autre garçon du nom de Snow qui me vole un baiser. Qui est-il ? Et comment peut-il savoir tant de choses sur moi et mon amitié particulière avec Lux ?

Mon avis

Avril, 17 ans, est seule chez elle, son père étant partit pour le travail. Au moment d’aller se coucher, elle repère sous son lit deux lumières rouge. Elle croit d’abord halluciner et donc vérifie, mais son hallucination se transforme vite en patte griffue qui l’attrape par la cheville et qui essaye de l’emmener sous le lit. Ni une ni deux, la jeune fille fuit son appartement pour se réfugier chez son petit ami, Mickaël, qui vit dans le même immeuble. Mais une fois sur place, ce n’est pas sur lui qu’elle tombe, mais sur un étrange garçon à l’accent slave qui l’embrasse sur-le-champ. Désemparée, Avril ne sais plus quoi faire, jusqu’au moment où son père débarque dans l’appartement de Mickaël pour tout lui expliquer. Le jeune homme s’appelle Snow, c’est son âme soeur à elle, il va vivre avec eux parceque la guerre des éléments a éclatée, qu’elle fait partie de la lumière, son petit ami est un obscur et donc un ennemi, et qu’elle va devoir vivre avec ce nouveau secret tout en attendant son propre éveil. Et ah, oui, sa luciole Lux est un élémentaire à qui elle pourra parler une fois son éveil achevé. Rien que ça. Beaucoup de révélations en une soirée, mais Avril n’est pas au bout de ses peines parcequ’une autre cargaison de secrets et révélations arrivera très prochainement!

On est plongé directement dans l’action dès les premières pages, ce qui se révèle assez déroutant quand on est habituée à être d’abord plongée dans l’univers des personnages, mais on s’y habitue très vite. Nous découvrons l’histoire d’Avril et de sa famille de son point de vue à elle. J’ai eu aussi un peu de mal avec les dialogues au début, n’ayant pas trouvé qu’ils faisaient “rapports humains”. Les personnages s’exclament tout le temps au début, et commencent leurs phrases par les mêmes mots. Ainsi dans les premiers chapitres, quand Avril s’adresse à son père elle commence toujours ses phrases par “Papa !” et son père par “Ma chérie !”. L’auteure s’améliore au fil des pages et ça se ressent tout au long de l’histoire. Cependant, j’ai beaucoup apprécié les descriptions de lieu et les explications sur l’univers de l’histoire, Perrine Rousselot a su me transporter et on imagine sans peine les lieux que nous découvrons avec Avril. J’ai lu le livre d’une traite en étant déçue de ne pas avoir le deuxième tome sous la main.

Côté personnages, je n’ai pas beaucoup aimé Avril, l’ayant trouvée trop naïve et un peu égoïste par moments vis-à-vis de Snow. Son côté girouette ne l’a pas aidée à remonter dans mon estime. En effet, Avril a la faculté d’oublier les meurtres et autres atrocités de son pire ennemi, de lui trouver des excuses et de se jeter carrément dans ses bras à grand renfort de “oui mais lui il m’a dit qu’il m’aime alors que le gars avec qui je suis actuellement, non” quand son petit ami actuel embrasse une autre fille. Personnellement, j’ai trouvé cette réaction trop excessive. J’ai par contre adoré le personnage de Snow, son petit côté secret et mystérieux. J’aurais bien aimé découvrir l’histoire de son point de vue également, ça aurait été très intéressant.

En bref, j’ai bien aimé ce premier tome malgré ses petits défauts au début et son départ assez déroutant auquel je m’y suis habitué assez vite. Le tome deux est déjà dans ma wishlist et il se peut que je le lise très prochainement!

Merci au forum Have a Break, Have a Book et aux éditions Kitsunegari pour ce partenariat 🙂

[Chronique] Des vacances de rêve – Grand Petit Plus

[Chronique] Des vacances de rêve – Grand Petit Plus

des vacances de rêve

  • Auto-édition (2014)
  • Pages : 43
  • Genre : Fantastique, horreur
  • Plus édité

La respiration de Mélanie devint plus régulière, plus lente : elle se rendormait déjà. Compte tenu de sa fatigue, Jack aurait bien aimé suivre le même chemin : se jeter, sans frein, dans le gouffre du sommeil après avoir dévalé, tel un parapente, sa conscience en trois quatre foulées. Sauf qu’il y avait un frein. Une question. Une drôle de question qui faisait comme une rallonge à la piste d’envol. Une sacrée rallonge puisqu’il n’en voyait même pas le bout. Et qu’y avait-il à son extrémité ? Quelque chose ? Rien du tout ? Quoi d’autre ? Une main ? Tranchée net alors, et au niveau du poignet encore ? En train de faire de l’auto-stop sur le bas-côté ? Avec la ferme intention de monter en route ? Histoire d’accompagner Jack sur le long, le très long chemin qui mène au repos ? Et que poserait-elle comme question, cette main ? Une question simple : pourquoi cette angoisse Jack ? Pourquoi regardes-tu comme ça dans le rétroviseur ? Comme si j’étais là, sur la banquette arrière, en train de te parler ? Je pourrais t’agripper la nuque et te griffer avec mes ongles crochus ? Mais ce n’est pas possible Jack ! Ton esprit dérape ! Tu perds le contrôle ! Ta grosse poubelle qui te sert à penser est en train de quitter la route Jack ! Tu sais où ça conduit une direction assistée par la PEUR ?

Mon avis

Jack est en vacance à Saint-Malo avec sa femme, Mélanie. Le soir venu, Jack rejoint sa femme dans son lit, qui dort déjà. Soudain, elle s’agite, crie, se débat, hurle. Mélanie est en plein cauchemar. Une fois que Jack a réussi à la réveiller, elle lui explique ce qu’elle a vu : une main décharnée lui griffait le dos, une main de cadavre. Avant de se recoucher, Mélanie lui demande de regarder sous le lit, Jack s’exécute et croit y voir la forme d’une main. Choisissant de ne rien dire à sa femme, il se recouche. Le lendemain, au moment de lui passer de la crème solaire sur le dos, il remarque de longues griffures le long de sa colonne vertébrale… Et si ce n’était pas seulement un rêve ?

Jack voit déjà des signes avant-coureur d’un quelconque esprit qui cherche à rentrer en contact avec les êtres vivants au stade où il a réveillé Mélanie. Bon. Quand il rentre chez lui et voit une lettre de l’ancien locataire qui a vécu la même chose et qui pense comme lui, il y croit également, mais pas une seule inquiétude sur le fait qu’un homme qu‘il ne connait pas est rentré dans son appartement pour lui laisser une lettre dans laquelle il avoue avoir le double des clés. En bref, notre personnage principal est naïf.

La découverte des cadavres me laisse perplexe, avec un sentiment de « comment c’est trop pas possible ». Disons que si je dormais sur un matelas dans lequel il y a deux corps, niveau confort, ça se sentirait. Et puis des corps frais de trois mois, ça m’étonnerait que ça sente la rose là dedans… Des détails, mais des détails hyper flagrants.

Côté fluidité, ce n’est pas trop ça. Le résumé (qui est en faite un extrait du livre) en est un parfait exemple. Un autre exemple est que dans la première moitié, l’auteur nous colles des parenthèses à toutes les sauces :

C’est un peu étroit (Jack était très grand), un peu bas de plafond (c’était un ancien basketteur), limite oppressant (avec ses 1m95, tout plafond qui ne faisait pas 3 mètres de hauteur le rendait nerveux), mais très dépaysant.

C’est vraiment dommage, car derrière tout ça on sent une volonté de l’auteur de bien faire, les passages de terreur font peur, les personnages ont leur caractère propre, le speech de départ est original (du moins pour moi, c’est ma première lecture de ce style). Chaque passage n’est pas assez poussé, ce qui mériterait que l’on s’attarde dessus est juste résumé en quelques phrases. D’accord, c’est une nouvelle, mais ce n’est pas une raison pour ne pas étayer son récit quand même. J’ai aussi tiqué sur le langage un peu trop familier, avec ses « un chiotte, merde, pisse, putain » à toutes les sauces dans la première partie de la nouvelle, qui ne font pas parti des dialogues, mais de la narration de l’auteur.

En bref, une petite lecture qui se laisse lire en même pas 30 minutes, une bonne idée de départ qui aurait pu me séduire sans tous ces petits défauts, que l’on pardonne à l’auteur étant donné que c’est son tout premier livre. C’est en forgeant que l’on devient forgeron, de ce fait je souhaite bonne chance et bon courage à l’auteur et le remercie pour ce partenariat, ainsi que le forum Have a Break, Have a Book.

[Chronique] GMO Project, Tome 1 – 6san

[Chronique] GMO Project, Tome 1 – 6san

gmo project 1

  • Auto-Edition (2012)
  • Pages : 453
  • Genre : Science-Fiction, M/M
  • En cours de réécriture

Douze adolescents aux pouvoirs hors du commun vivent depuis toujours dans un centre de la Terces Corporation, une entreprise pharmaceutique, qui répond à leurs besoins et toutes leurs envies. Ruby, flamboyante télékinésiste, troublée par des rêves plus vrais que nature, se met à douter de leurs origines. Elle entraine alors avec elle tous ses compagnons dans une quête infernale pour la vérité.
Mais cette aventure est périlleuse et ils devront se tenir prêts à bien des sacrifices pour découvrir leurs véritables origines : leur innocence, leurs amis, voire peut être leur vie. Au cours de leur périple, les liens se resserrent et d’autres se dévoilent. L’amour et l’amitié seront mis à rude épreuve. Doivent ils se réjouir ou trembler de peur avant de partir à la recherche de leur passé ? Une chose est sûre : ils ne sont pas seuls !

Mon avis

GMO Project est une saga que j’ai découvert sur internet l’année dernière, quelques mois avant Japan Expo. Malheureusement pour moi, la lecture sur écran me donne des migraines pas possible, je m’étais donc résolue à ne pas suivre la saga, jusqu’au moment où j’ai appris que la version papier allait sortir, je ne vous raconte pas mon bonheur quand j’ai reçu mon premier tome ~

GMO « Genetically Modified Organism »

Ruby, une GMO, vit avec ses amis dans un centre dirigé par le Gouverneur, qui les a vus grandir, évoluer et surtout qui les a accompagnés pendant le développement de leurs dons.

Mais Ruby fait de plus en plus de rêves où elle voit son passé et commence à réfléchir sur sa venue dans le Centre… Étaient-ils tous réellement orphelins, sans familles ? Que s’est-il passé pour qu’ils se retrouvent au Centre avec leurs capacités spéciales ? Et pourquoi personne ne veut leur dire la vérité ? Avec ses amies Stella et Glen, elles feront tout pour découvrir la vérité, mais cette dernière à un prix bien élevé…

Par où commencer ? Tout d’abord, ce roman est un boy’s love, mais il n’y a pas que des relations homosexuelles et toutes les situations ne sont pas prétextes à coucher, comme j’ai pu le voir plusieurs fois dans certaines fictions. Les sentiments que partagent les protagonistes sont placés en avant, donnant une pointe de réalisme à notre histoire. Rajoutez à ça les hormones de nos adolescents qui commencent à ne plus voir qu’en eux des coéquipiers ou des membres d’une famille de cœur, mais bien plus que ça.

Côté capacités spéciales, nous sommes gâtés ! Télékinésie, force surhumaine, contrôle mental, médiumnité, régénération… J’en oublie sûrement, surtout que certains des GMO, comme Ruby, Glen et Richter mutent et apprennent de nouvelles capacités qui s’ajoutent aux premières. Pour limiter ces capacités et toujours avoir un contrôle sur leurs sujets test, les scientifiques du centre ont créés des bracelets électroniques. D’ailleurs à ce sujet, dans la scène de la piscine avec Shin et Rain, ce dernier se sert de sa capacité alors qu’il porte un bracelet et il n’est précisé nulle part qu’il l’enlève ou quoi que ce soit. Enfin comme ça n’arrive qu’au début du tome (donc fait parti des toutes premières publications de 6san), on lui pardonne cet oubli 😉

Durant toute ma lecture, je n’ai vraiment pas eu le temps de m’ennuyer étant donné que l’action est omniprésente et que l’on va de révélations en révélations. J’ai plus particulièrement aimé suivre les couples CodyxGlen et KainxCamille (d’ailleurs j’ai le doujinshi sur ces derniers dédicacé par l’auteur et l’illustratrice, acquis à Japan Expo, j’en parlerais après ma lecture du deuxième tome ~)

La galerie d’illustrations est bien fournie et j’ai eu un coup de cœur pour celles de Nominee84, LAS-T et Lehanan, vous pouvez en voir certaines sur le site officiel de la saga. Quant à la couverture, avec ses nuances bleu-gris est particulièrement jolie et me renvoie vers le style graphique du manga Akira.

En bref, une lecture fort sympathique et je file de ce pas commander le deuxième tome !