Archives de
Étiquette : viking

[Chronique] Femme de vikings, l’intégrale – Carl Royer

[Chronique] Femme de vikings, l’intégrale – Carl Royer

femme de vikings


Seconde moitié du IXe siècle, quelque part dans le comté de York. Terrifiés, bourgeois et paysans se terrent dans leurs villages : partout dans la campagne, débarqués sur le littoral comme chaque printemps, les Danois rôdent, pillent et violent. Emportée par la tourmente, Nora, jeune saxonne encore vierge, découvre le sexe et ses plaisirs face à l’ennemi juré. Les Vikings sont brutaux, insensibles, sans pitié. Pourtant, ils éveillent en elle des fantasmes dont elle n’avait pas soupçonné l’existence. Jusqu’où une paysanne retournée par le stupre peut-elle aller pour assouvir ses pulsions ? La loyauté, l’honneur, la raison… Ces mots ont-ils encore du sens face à l’appel du sexe ?

Merci aux éditions La Musardine pour cette lecture !

Mon avis

Nora, fille de paysans dans le Comté de York, se terre dans la maison familiale. En effet, les danois pillent le village et tous savent le traitement qu’ils réservent aux femmes. Alors que l’un d’eux se tient face à elle, recroquevillée, il est arrêté par les hommes du village. Qu’il soit emprisonné ne va pas empêcher la jeune saxonne de lui offrir son corps, et ainsi découvrir les plaisirs charnels et braver tous les interdits…

Initialement publiée en six épisodes, Femme de vikings raconte l’histoire de Nora la paysanne partie vivre chez les vikings en tant que deuxième femme de son danois, et qui va s’offrir à tous. Trois épisodes lui sont consacrés et sont de son point de vue, tandis que les restants sont du point de vue de Denisc, un homme du village de Nora, qui la caressait au détour d’une grange. Resté au pays et enrôlé dans l’armée, il a la charge de défendre et de protéger les habitants de ces terribles viking et de la femme qui les mènent.

Comme cela a été publié en épisodes, il a fallu tenir le lecteur en haleine, et donc proposer du contenu à chaque sortie. Donc, du sexe dans chaque épisode, ceux qui ne s’attendent pas à autant de luxure seront vite déboussolés – les autres au contraire, y trouveront leur compte. Cependant, il y a une histoire derrière. Celle-ci est cohérente, mais je l’ai trouvée plus intéressante du point de vue de Denisc. La fin est assez surprenante, mais colle parfaitement à l’histoire.

Côté écriture, c’est fluide. Carl Royer a un vocabulaire riche et ne fait pas dans la demi-mesure. Cependant, il y a peu de descriptions, ce qui ne m’a pas plus gênée que cela. Il est agréable de suivre Nora et Denisc, ils ont un cheminement bien particulier et une vision des choses différente. Ce sont des personnages avec un fort caractère et qui sont bien travaillés – bien plus que ce que l’on s’attendrait à croiser dans un roman érotique, ce qui n’est pas forcément pour me déplaire.

Les thèmes abordés sont pour tous les goûts ! Outre la loyauté et l’honneur remis en cause, voir même la folie, on aborde ici le saphisme, le triolisme, l’esclavagisme sexuel… Et j’en passe ! Ainsi chaque lecteur y trouve son compte.

En bref, c’est une intégrale agréable à lire, très chaude ! Et Le premier épisode est gratuit, pourquoi ne pas en profiter ?

[Chronique] Tu es le héros ! – A l’assaut des flammes & Le dragon des mers

[Chronique] Tu es le héros ! – A l’assaut des flammes & Le dragon des mers



Mon avis

Ah, les livres dont vous êtes le héros. Ça faisait un tabac quand j’étais plus jeune, ce genre de bouquins ! Alors quand j’ai reçu ceux-là, je me suis dit : pourquoi pas ?
Ces petits livres sont tous écris sur le même schéma : présentation  du personnage que l’on incarne, explications sur les choix à faire et le background (le personnage dans l’univers, ect…). S’ensuit le début de l’histoire avec les fameux choix qui nous transportent d’un bout à l’autre du livre. Pendant la lecture, le jeune apprend du vocabulaire propre à l’univers du personnage incarné, grâce à des définitions bien placées. Il est important de les lire pour pouvoir répondre correctement  aux divers quiz proposés à la fin du livre.
Le tout fait engranger des points pour déterminer quel héros est le lecteur et permet de défier ses amis.

Pour moi qui suis rôliste, j’ai trouvé ces ouvrages très bien tournés, bien écrits et très accessibles pour les enfants qui s’amuseront et essayeront de débloquer toutes les fins prévues. Cependant, j’ai trouvé celui sur les vikings cliché : la vie entre eux n’était pas faite uniquement de morts, pillages et meurtres entre eux, pourtant c’est ce que suggère l’auteure,  Madeleine Deny. D’ailleurs, deux des fins se résument à la mort pure et simple du personnage incarné, c’est joyeux quand on pense que le public visé sont des jeunes de 8 ans ! Personnellement ce n’est pas le genre de choix que j’aurais fait.

Un petit problème qui se présente, c’est que dans les deux cas, viking et pompier, il n’est pas possible de choisir le sexe du personnage : on a juste deux garçons qui débutent, l’un dans les pillages et l’autre dans le sauvetage de vies. Pourtant, il  y avait des femmes chez les vikings, certes leurs activités étaient différentes de celles des hommes, mais elles étaient bien là. Pareil chez les pompiers, il existe des femmes chez les pompiers volontaires. Pourquoi avoir fait le parti pris de ne faire incarner que des garçons, excluant donc le lectorat féminin qui à cette âge-là ne va pas penser à incarner un personnage d’un autre sexe (on pense à la facilité de se représenter le personnage, de se l’approprier, de se comparer à lui…).

Dans l’ensemble, de bons petits livres, mais il ne faut pas chercher plus loin. Dommage !