Archives de
Étiquette : super

[Tag] Le super tag des mangavores !

[Tag] Le super tag des mangavores !

le super tag des mangavores

Premier tag sur le blog, et qui inaugure par la même occasion la nouvelle rubrique “Blabla Livresque” du blog, ce tag va me permettre de vous montrer un peu c’que j’aime, et comment m’est venu l’amour du manga. Tag que j’ai trouvé sur le blog de Hanashinolili. Trêve, de blabla, c’est parti !

1. Ton premier manga, c’était quoi?

 Mon tout premier de premier, c’est Vampire Knight, de Matsuri Hino! Je l’avais repéré lors de mon premier salon du livre, à Cherbourg, quand j’étais en 3è. Je l’ai retrouvé six mois après, tout en bas d’une étagère du CDI de mon premier lycée! Du coup, ça a été l’amour fou entre lui et moi 🙂

[TAG] Le super tag des mangavores!

2. Fréquentes-tu ces petites boutiques qui vendent des mangas, mais aussi de DVDs, des figurines, et plein d’accessoires concernant les mangas?

Je ne sais pas si ils vendent des DVDs, mais je vais régulièrement au Bazar du Bizarre de Caen. Que ce soit des mangas, des figurines, des accessoires concernant les mangas/jeux vidéos/séries cultes du moment, jeux de rôles/plateau, comics, ect… J’ai toujours trouvé ce que je cherchais là-bas. C’est un peu ma boutique coup de cœur!

3. Empruntes-tu les tomes de tes séries ou les achètes-tu?

Je crois que je ne le répèterais jamais assez, mais pour l’avoir vu de mes yeux, le fond manga de la bibliothèque de Caen me fait mourir de rire/pleurer/déprimer (rayez la ou les mentions inutiles). Il n’y a rien ! Leur fond est composé de mangas sortis vers 1995/2003! Plus récent, tu meurs ! Donc du coup, heureusement que j’ai des potes qui lisent aussi du manga, comme ça je peux piocher directement dans leurs bibliothèques personnelles quand je veux découvrir une série en particulier. Sinon, j’achète si ils ne l’ont pas !

4. Si là, tout de suite, on te propose d’acheter trois mangas, ce serait quoi?

Je pense que j’achèterais le premier tome de Bloodlad, de Yûki Kodama, Kimi Wa Pet !, premier tome de Yayoi Ogawa et le tome 02 de Ludwig Revolution de Kaori Yuki. Le premier, parce que j’ai vu l’anime et que j’ai adoré, le deuxième, c’est la deuxième série que j’ai lu au lycée, et je la veux. La dernière, parce que je voue une admiration sans limite au talent de Kaori Yuki!

5. Quelles sagas suis-tu? (Non terminées bien sûr)

Pure Blood Boyfriend de Aya Shouoto, The Demon Prince & Momochi de Aya Shouoto et Devil’s Lost Soul de Kaori Yuki (tout un programme)

6. Tes mangas préférés?

Les trois, au dessus, je les adores. Et puis, j’aime par dessus tout les mangas de Kaori Yuki, elle a un de ces talents! J’espère qu’elle continuera encore longtemps ♥

7. …Et ceux que tu détestes?

Ahah, alors là, y’en a pas beaucoup, mais il y en a trois: Comme Elles, Highschool of the Dead et King’s Game. Deux grosses séries ces dernières, mais l’une c’est Zombie Attack – Boobs – Zombie Attack – Boobs – ect… Et l’autre c’est “Oh noooon, on a eu un défi de la part du roi, et il est encore sexuel”. Si j’veux du sexe, je lis un yaoï/un roman érotique les gars ! Et puis le premier, c’est trop niais >.<

8. Quelles séries dans ta wishlist?

Alice 19th, qui m’a l’air très sympathique, Bride Stories, le dessin est gbfkdjbg, et Chi ! une vie de chat, parce qu’il est trop mignon ce chaton ♥

9. As-tu un mangaka fétiche?

Ah, oui! Une chez qui j’achète les mangas les yeux fermés, je l’ai déjà dit plus haut, c’est Kaori Yuki! Les dessins comme les histoires sont tout bonnement géniaux!

illu tag kaori

 10. Ton personnage de manga favori?

Nika de Switch Girl, sans hésiter! Pourquoi elle? Je suis un peu beaucoup une switch girl aussi, quiconque me voit à l’extérieur ne pourrait deviner que chez moi, c’est jogging, vieux tee-shirt, des pinces partout dans les cheveux pour éviter de les avoir dans les yeux, rester des heures à farmer certains donj’ sur Diablo pour accéder au monde des bisounours, lire, tenir à jour ce blog… Bref, je l’aime beaucoup ♥

illu tag switch

11. Quel manga conseillerais-tu à quelqu’un qui veut commencer à en lire?

Pour une fille, rien de tel qu’un shôjo, et donc Switch Girl, assurément. Pour un garçon, un shônen, donc Blue Exorcist. Pour une yaoïste, Le jeu du chat et de la souris. Et pour quelqu’un qui aime les seinen et la dark fantasy, Übel Blatt, bien sûr!

12. Si tu te lançais dans l’écriture d’un manga, quel en serait l’histoire et le genre?

Je pense que ce serait un shônen-ai. A mi-chemin entre le yaoï et le shonen, un jeune homme se réveillerait amnésique, dans un endroit qu’il ne connait pas. Il va rencontrer un jeune homme qui deviendra son ami, son confident, mais ce même jeune homme aura la réponse à cette amnésie, ainsi qu’aux questions de l’amnésique. Mais il voudra bien l’aider qu’avec certaines conditions… (On s’refait pas, on va dire! sarcastic)

13. Es-tu déjà allé(e) à Japan Expo? Si non, voudrais-tu y aller?

Oui Deux fois, même! La première, j’avais totalement adoré, et puis le deuxième jour, j’ai eu la chance de participer à un défilé de mode, rediffusé au Japon. J’y ai vu les artistes que j’adore (les noobs, les flander’s, l’équipe du visiteur du futur, joueur du grenier,…), vu le concert du Donjon de Naheulbeuk, vu de magnifiques cosplays! Et aussi acheter plein de trucs ahah Mais la deuxième année, pfiou la déception de malade. Bon, j’ai vu et discuter avec Benzaïe, vu le liveshow de Marcus, Julien Pirou, ect… Mais mal organisé cette année là. L’année d’après, la nouvelle comme quoi ils séparaient le comic con’ de Japan Expo a fini de ne plus me donner envie d’y aller…

14. Si tu devais faire un cosplay d’un personnage de manga, ce serait?

Mmm… Je ne sais pas… Il était question pendant un temps de faire Miss Shirakiin en yôkai, de InuxBoku SS (Secret Service: Maison de Ayakashi)

illu quest 14 TAG

15. Regardes-tu des animés?

Oui, ça m’arrive, mais c’est extrêmement rare. Disons que ça va être juste pour me vider la tête, je préfère de loin les mangas! J’ai regardé Vampire Knight, InuxBoku SS, Amnesia, Blood Lad, Blue Exorcist, Chobits, Death Note, Diabolik Lovers, R-15, Rosario+Vampire. En ce moment (depuis 6 mois), je suis sur Zero no Tsukaima.

16. Tu nous offres un gif animé manga pour terminer?

GIFOUNET ILU TAG

A bientôt! ♥

[Chronique] Flander’s Company : Le mal, c’est classe ! Tod, Pomarede & Dreki

[Chronique] Flander’s Company : Le mal, c’est classe ! Tod, Pomarede & Dreki

flanders company 2


Que seraient les super-héros s’ils n’avaient pas de super-vilains à combattre ? Sûrement pas les stars planétaires adulées des foules que l’on connaît aujourd’hui. Non, sans une Némésis crédible, le super-héros n’est pas grand chose de plus qu’un simple représentant de l’ordre aux goûts vestimentaires douteux. Heureusement, il y a la Flander’s Company ! Cette entreprise recrute et forme les pires des vilains – la crème de la crème – avant de louer leurs services à tous les justiciers en manque de renommée. Alors certes, le patron est tyrannique, ses employés un brin loufoques, les tarifs pratiqués totalement exorbitants… mais tout ce qui compte, finalement, c’est qu’ils servent le Mal. Et ils le servent sacrément bien !

Mon avis

Nous retrouvons les employés de la Flander’s, qui cette fois-ci réclament des nouveaux costumes. En effet, un des super-héros a déclaré sur un plateau-télé que les vilains sont à l’image de leur garde-robe : ternes, passés de mode et complètement sinistres, entre autre. Armand Trueman, le PDG de l’entreprise décide donc de faire appel à Chantal Connasse, experte dans l’habillement des supers de tout poils. Ils sont donc accueillis par Kévin, Carla et Nadège, mais rien ne se passe comme prévu…

A partir de ce moment là, on retrouve le script de la web-série et malgré un sentiment de déjà-vu très minime, la suite de la lecture se fait très bien et on apprécie de retrouver la C.C Corp et son équipe complètement déjantée ! Mais avant de rentrer dans le vif de l’histoire, nous avons quelques sketchs permettant de mieux comprendre comment fonctionne la Flander’s avec un DRH au bout du rouleau, l’entraînement des sbires, et aussi l’anniversaire de Cindy, qui lui aussi ne se passera pas comme prévu (je commence à croire que rien ne se passe comme prévu à la FC ^.^ )

Côté graphisme, je vous renvoie au premier article dont le lien se trouve à la fin de cet avis, je n’ai rien à ajouter dessus, si ce n’est que j’ai hâte de voir la suite de leurs aventures en BD !

[Chronique] Flander’s Company : Ils servent le mal, et ils le servent bien – Tod, Pomarede & Dreki

[Chronique] Flander’s Company : Ils servent le mal, et ils le servent bien – Tod, Pomarede & Dreki

flander's company 1


Que seraient les super-héros s’ils n’avaient pas de super-vilains à combattre ? Sûrement pas les stars planétaires adulées des foules que l’on connaît aujourd’hui. Non, sans une Némésis crédible, le super-héros n’est pas grand chose de plus qu’un simple représentant de l’ordre aux goûts vestimentaires douteux.

Heureusement, il y a la Flander’s Company ! Cette entreprise recrute et forme les pires des vilains – la crème de la crème – avant de louer leurs services à tous les justiciers en manque de renommée. Alors certes, le patron est tyrannique, ses employés un brin loufoques, les tarifs pratiqués totalement exhorbitants… mais tout ce qui compte, finalement, c’est qu’ils servent le Mal. Et ils le servent sacrément bien !

 

Mon avis

Flander’s Company est à la base une excellente web-série déclinée en quatre saisons. La Flander’s, c’est quoi ? C’est une entreprise qui recrute des supers-vilains en tout poil, pour pouvoir fournir des Némésis de qualité aux super-héros, toujours très demandeurs et un tantinet exigeants. Les supers pourront compter sur le PDG Armand Trueman pour la réalisation d’un devis sur mesure. Malgré le charisme d’Armand, c’est un humain sans pouvoirs spéciaux et qui en fait un vrai complexe. Quiconque le met devant le fait accompli déclenchera une de ses légendaires colères…

Mais pour recruter la crème de la crème, les postulants devront passé devant le DRH, Hippolyte Kurtzmann, un ex-vilain connu dans le milieu sous le nom de Sadoman. Son pouvoir ? Transformer la souffrance en énergie létale. Ses critères sont tellement impitoyables que très peu de postulants arrivent à signer un contrat au sein de l’entreprise.
L’équipement des vilains est fourni par le professeur Caleb, ex-vilain connu sous le nom de Professeur Chaos, mais toutes ses inventions tournent au désastre, quand elles ne détruisent pas les ¾ du bâtiment de la Flander’s…
Les vilains sont formés par les nièces d’Armand, Cindy et Gladys, filles d’une guerrière Berserk, dont elles ont chacune hérités de ses traits de caractère plutôt délicats : violentes et prompts à s’énerver pour un rien, brisant psychologiquement (et physiquement, cela va de soit), les sbires qu’elles ont en formation.
Mais heureusement, le bon psychologue Docteur Parker, est là pour écouter tous les petits problèmes des recrues, et leur remonter le moral avant de partir affronter le super qui les a embauché !

Alors imaginez comment une entreprise peut tourner ainsi, avec une secrétaire momie, un comptable qui est à cheval sur la réglementation est sur les finances de l’entreprise, et des vilains pas très évolués ? C’est donc comme ça que la bande-dessinée va se dérouler, à travers différents moments de la vie d’entreprise, qui n’est pas du tout de tout repos.

Les dessins sont simples mais ça n’enlève rien à leur qualité et permet au contraire une lecture assez rapide, qui convient très bien au rythme de la bande-dessinée. Néanmoins, le trait est propre et précis, et les personnages sont très expressifs vis à vis de leur caractère propre.

Bien évidemment, la BD n’est qu’un complément de la web-série et pour comprendre certains tenants et aboutissants, il faut la regarder, loin de là l’idée qu’on ne peut comprendre la BD sans la web-série, bien entendu 😉

Site officiel : Flander’s Company