Archives de
Étiquette : scientifique

[Chronique] Dérapages – Danielle Thiéry

[Chronique] Dérapages – Danielle Thiéry

dérapages


Un corps d’enfant, très déconcertant, est découvert sur une plage du Nord de la France. Un cas troublant, qui laisse totalement perplexes les médecins légistes. Même le commissaire Edwige Marion, qui dirige un important service de la PJ parisienne, n’a jamais rien vu de tel. Au même moment, Edwige Marion, récupère sa fille Nina, choquée et couverte de sang. Elle a fui Londres et sa soeur Angèle. Nina est mutique. Angèle et son mari, un scientifique renommé, ont disparu. Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente, et un scientifique spécialiste du génome humain… Commence pour la commissaire Marion une enquête complexe, aux ramifications internationales, et qui va vite sombrer dans l’horreur. 

Merci aux éditions Versilio et à Babelio pour cette lecture !

Mon avis

Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente, et un scientifique spécialiste du génome humain…

Vingtième roman de Danielle Thiéry, et exactement le onzième où elle met en scène le personnage de Edwige Marion, Dérapages est un thriller qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Quand je ne pouvais pas lire, je n’arrêtais pas d’y penser, échafauder des théories (et à part un petit bout d’une, aucune n’a tenu la route !).

On suit l’enquête du commissaire Marion, qui se retrouve avec un mystère qui la dépasse : une créature retrouvée morte sur la plage qui ressemble à une jeune enfant, sa fille qui débarque de Londres couverte de sang et la sœur de sa fille, disparue avec son mari, un éminent scientifique… Et pas l’ombre d’un indice, d’une réponse, rien. Pas même pour le lecteur, qui découvre chaque élément avec Edwige Marion. L’auteure nous mène en bateau jusqu’au bout !

Comme je le disais plus haut, ce n’est pas la première fois que Danielle utilise le personnage de Marion dans ses romans, mais on est pas perdus pour autant, son passé nous est expliqué quand il le faut. Ainsi, même pour moi qui n’ai pas lu ses romans, je n’ai pas eu de problème pendant ma lecture, c’est un très bon point.

L’écriture est saccadée, on se sent dans l’urgence de la situation, de l’enquête qui piétine, l’agacement et la baisse de moral des différentes personnes qui enquêtent sur ces affaires. Histoire racontée du point de vue de l’auteure, on a accès à un large panel de personnages hauts en couleurs. Danielle a été la première femme commissaire divisionnaire, et ça se ressent dans toute la lecture : on sent qu’elle sait de quoi elle parle et ça donne un côté très réaliste à l’histoire, un réalisme qui manque cruellement à nos chères séries américaines.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman qui m’a faite frémir, une lecture le soir dans une maison à colombage normande, perdue dans la campagne m’a bien mise dans l’ambiance !

[Chronique] A.B.I.E – Tasha Lann

[Chronique] A.B.I.E – Tasha Lann

A.B.I.E.

  • Éditeur : Calepin (2014)
  • Pages : 402
  • Genre : Science-Fiction
  • Prix : 9.90€
  • Acheter A.B.I.E

A.B.I.E : Quelle vérité se cache derrière ces quatre lettres ?
Sam n’a que dix-sept ans lorsqu’elle est enlevée par le Labo. Tout semble lui échapper : son passé, son destin, ses sentiments et même sa force. Mais c’est sans compter sur la rage de cette jeune fille qui a encore tout à vivre et tout à espérer.

Devenue l’ABIE la plus convoitée du Labo, Sam se bat sans relâche pour sa liberté, puisant son courage dans les yeux mystérieux de Conan, enfermé de l’autre côté du couloir.

Une chose est certaine : rien ne sera plus jamais comme avant…

Mon avis

Il y a un an, Sam Connor a échappé de justesse à l’examen médical que tous les élèves de 1ère doivent passer, ayant une véritable phobie des aiguilles. Croyant que tout ça est derrière elle, Sam n’en croit pas ses yeux quand toute sa classe est amenée à l’infirmerie à cause de son absence. Une fois la prise de sang faite, elle croit en avoir fini, mais ce n’est sans compté son sang qui réagit positivement à un premier test: une seule petite goutte et le petit papier révèle une tâche verte… Là où ça devrait être rose. Alors, les hommes du C.R.S.I (Centre de Recherche Scientifique International) l’emmènent dans ce qu’ils appellent le Labo, pour transformer Sam en A.B.I.E (Adolescent Biochemical Implantation Experiment). Mais Sam ne veut pas se laisser faire, elle y tient à sa liberté, à sa vie, alors elle fera tout pour s’échapper…

Dès les premières pages, tout se déroule très rapidement et on n’en perd pas une miette. L’action est omniprésente grâce à une Sam combative qui ne va pas accepter qu’on lui vole sa liberté pour des recherches expérimentales. L’univers est froid, aseptisé, à l’image du Labo et de ses occupants, des médecins/référents et des ados enlevés à leurs familles pour les mêmes raisons. Nous vivons l’histoire du point de vue de Sam, avec ses doutes, ses craintes, ses peurs, mais aussi ses plans et ses envies, ainsi que ses souvenirs de sa vie d’avant. On a envie de se battre avec elle, de chercher un plan, de l’aider. Mais rien n’est vraiment simple dans un bâtiment ultra-sécurisé et sous haute surveillance.

On est tenu en haleine par quatre choses: les révélations, les rebondissements de situation, l’univers très science-fiction qui a tout du réel et la romance. Le tout savamment dosé donne un excellent résultat. En effet, même si la romance est très présente, elle n’empiète pas sur le reste de l’histoire, qui reste cohérente du début à la fin. La seule chose qui m’a empêché de boucler ce roman en une fois est la fatigue, tellement je n’ai pas pu lâcher l’histoire dès les premières pages. Tasha Lann m’a transportée avec une telle facilitée dans son univers, que j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter.

Sam est une personne qui se bat et qui n’a pas peur de le montrer. Addict des sports extrêmes, n’ayant pas sa langue dans sa poche, elle s’attirera bien des ennuis. Sa relation avec son référent évolue, mais je reste un peu déçue qu’elle ne ressente pas grand-chose pour lui étant donné les révélations sur son compte. Quant à sa relation amoureuse avec Conan, elle est magnifique, touchante et bouleversante. Une fois tous les deux devenus des A.B.I.E, j’ai croisé les doigts pour que tout ce passe pour le mieux pour eux malgré la situation.

Quant à la fin, j’en reste estomaquée et sacrément surprise (je pense que Sam devait l’être aussi à ce moment-là). Elle est en parfaite cohérence avec le reste de l’histoire, mais je ne peux pas m’empêcher d’en demander plus, pour moi ça ne peut pas se finir comme ça, pas après les dernières révélations. Je crois que pour combler mon appétit de lectrice, il me faudrait cinq chapitres en plus, ou une nouvelle. Mais que ça se termine comme ça… J’en veux plus!

En bref, pour moi c’est un coup de cœur! A.B.I.E est un roman à lire et à relire autant de fois que votre saga préférée! Actuellement en pré-commande, je ne peux que recommander d’aller le commander immédiatement, vous ne serez pas déçus! Merci beaucoup aux éditions Calepin pour ce magnifique service de presse 🙂

[Chronique] Akira, Volume 2 – Katsuhiro Otomo

[Chronique] Akira, Volume 2 – Katsuhiro Otomo

akira 2


Capturé par l’armée et envoyé dans un laboratoire secret, Tetsuo prend petit à petit conscience de l’étendue de ses pouvoirs. Le Colonel espère que le jeune garçon, devenu le Numéro 41, sera l’un de ses plus brillants cobayes, mais Tetsuo possède une force indomptable : le goût de la rébellion. Une fureur chaotique stimulée par l’appel d’Akira dont les rêves filtrent à travers les tonnes de béton sous lesquelles il dort. Parmi les initiés, certains ont déjà compris que l’enfant va s’éveiller…

Mon avis

On retrouve Kaneda et Kei pour ce deuxième tome de Akira, une histoire dont l’action s’intensifie à chaque pages. Nous avions laissé Tetsuo repartir avec le colonel pour servir de cobaye pour le mystérieux projet Akira. Au fil des pages, nous en apprendrons un peu plus sur ce projet, les informations étant distillées au compte-goutte.

L’action est omniprésente, l’histoire va prendre son envol et tout va aller très vite. Entre Tetsuo déterminé à découvrir qui est Akira, les scientifiques qui tentent de contenir la menace de l’hypothétique rencontre entre les deux protagonistes, et Kaneda, toujours suivi de Kei, qui veux mettre fin à la vie de son ancien ami Tetsuo, on ne s’ennuie pas du début à la fin.

L’histoire est très fluide, et reste en parfaite cohérence avec le premier tome. La fin de ce manga nous laisse encore une fois sur notre faim et mille questions se posent à nous quant à la suite des aventures de nos héros. J’ai hâte de pouvoir lire la suite, et avoir je l’espère, des réponses à mes questions !