Archives de
Étiquette : kiss

[Chronique] Nar Kiss – Mariko Nekono

[Chronique] Nar Kiss – Mariko Nekono

narkiss


Dès qu’il aperçoit son reflet, Naru ne peut s’empêcher, tel le Narcisse de la légende, de se mirer dedans pendant des heures. Le seul à connaître son problème est un camarade de fac super populaire avec les filles, Mamoru. Naru découvre que les baisers de Mamoru empêchent son narcissisme de se manifester. Ce dernier accepte gentiment d’aider Naru, mais peu à peu, les baisers semblent devenir de plus en plus enflammés…

Merci à Babelio et aux éditions Taifu Comics pour cette lecture ! 

Mon avis

Nar Kiss est un one shot mettant en scène Naru, un lycéen narcissique. Ça prend de telles proportions qu’il n’est plus lui-même : il a développé une seconde personnalité qui le contrôle totalement pendant ces épisodes. Il suffit qu’il voie son reflet pour que la crise se déclenche. Et quand Naru revient à lui, il ne se souvient de rien. Pour empêcher que cela n’arrive et le mette dans des situations inconfortables, il porte des lentilles qui troublent sa vue, elles coûtent cher et sont sur commande.
Un jour, en se frottant un oeil, il en perd une qui se retrouve écrasée accidentellement par Mamoru, le beau gosse du lycée qui fait tomber toutes les filles. Ce dernier propose un marché à Naru : être avec lui et l’embrasser tous les jours pour empêcher ses crises, car Mamoru  et ses baisés empêchent le narcissisme de se développer. Une amitié s’installe et petit à petit, les deux garçons tombent amoureux…

J’ai totalement adoré la relation des deux garçons qui ne veulent pas s’avouer leurs sentiments : timidité, peur,  j’avais envie de leur crier “Allez y les gars, foncez !”. Leur indécision amène tout un tas de situations comiques et attendrissantes qui m’ont beaucoup plu. En tout cas, c’est l’humour qui domine dans ce one shot, car Naru est tellement naïf, innocent et inexpérimenté qu’il fait, pense et dit n’importe quoi. On dirait vraiment un très jeune garçon un peu capricieux qui découvre les relations amoureuses, et non pas un lycéen. Mais c’est tellement mignon ! En tout cas j’admire la patience et le calme de Mamoru, pour le coup.

La seconde personnalité de Naru est dotée d’une volonté propre qui intervient assez fréquemment et amène des discussions très sérieuses avec Mamoru. Grâce à lui, l’histoire avance, parce que si on compte sur Naru pour exprimer ses sentiments… Autant faire un tome deux, clairement !
Alors évidemment, côté sexe c’est drôle aussi. Ici, la mangaka nous offre des ébats où les protagonistes sont totalement consentant et exprimant pleinement ce qu’ils veulent ou pas. Il n’y en a pas beaucoup et surviennent surtout vers la fin – logique.

Les corps sont très bien dessinés, dans de bonnes proportions. Globalement, je n’ai rien à redire des illustrations : le découpage des cases est fluide, les expressions sont exagérées dans les moments comiques, les scènes de sexe transpirent de sensualité… Bref tout ce que j’aime !

[Chronique] Vampire kisses, tome 1 – Ellen Schreiber

[Chronique] Vampire kisses, tome 1 – Ellen Schreiber

vampire kisses


Raven, 16 ans, vit à Dullsville, la ville de l’ennui. C’est bien simple : il ne s’y passe jamais rien et tout le monde se connaît depuis toujours. Le look gothique et l’esprit rebelle de Raven en font une originale… mais pas pour longtemps !

Le manoir étrange, aux fenêtres clouées de planches et prétendument hanté est vide depuis des années..enfin jusqu’à ce que de nouveaux occupants emménagent. Qui sont ces gens ? Et surtout, qui est le beau, sombre et insaisissable Alexander Sterling ? Si les rumeurs disent vrai, ce sont des vampires.

Raven, qui rêve d’un baiser avec un vampire depuis la maternelle, est prête à risquer sa vie pour découvrir la vérité.

Mon avis

J’avais découvert le manga quand j’étais au lycée et que je ne dépendais plus de mes parents pour l’argent de poche, grâce aux boulots d’été. Une nouvelle librairie venait d’ouvrir dans notre petite ville de Dives-sur-Mer, et oh joie, vendait uniquement que des mangas ! Le Saint Graal dans une ville pareille ! Bon, maintenant je suis sur Caen et je ne compte plus ce genre de librairies, ahah. J’avais été déçue cependant, le manga était une adaptation d’une saga roman qui n’était toujours pas traduite chez nous !

Mais depuis, Castelmore a édité les trois premiers tomes, et s’est arrêté là alors que neuf autres suivent ! Et Soleil n’a pas édité le dernier et troisième tome de la saga manga, laissant les lecteurs penser que le tout s’arrêtait au deuxième tome. D’un côté, un manga qui reprenait que les moments forts de la saga, et qui sonnait creux au final, et de l’autre cette saga fantastique considérée comme trop jeunesse par une poignée de lectrices de mauvais goûts, qui s’attendent toujours à une effusion de scènes de sexe improbables dans ce genre de bouquin. Lisez un bouquin érotique et laissez nous avec nos bouquins fantastiques avec des vampires sans sexe! Bref, je suis déçue. Et un peu énervée, je crois ahah.

Mais bref, passons. Vampire Kisses c’est l’histoire de Raven, jeune gothique de Dusville, qui rêve depuis sa plus tendre enfance de devenir une vampire. Et un jour, Alexander débarque en ville et… c’est un vampire! Son rêve deviendra-t-il réalité? C’est un scénario peut original, je vous l’accorde. Mais là où réside toute la force du roman, c’est dans les relations entre les personnages. L’amitié, la trahison, l’amour, la méchanceté… Mais aussi dans les émotions. C’est un roman très vivant, un peu comme Ce qui nous lie de Samantha Bailly, mais version jeunesse et avec des vampires.

Le manga est creux, mais le roman est extrêmement bien écrit, fluide. Il m’a fallu que trois heures pour en arriver à bout! Les descriptions sont belles, et chaque moment est écrit avec une telle intensité! Moi, il m’a conquise…

En bref, un début de saga jeunesse très plaisant et dont j’ai hâte de lire la suite. Quel dommage que la suite ne soit pas éditée!