Archives de
Étiquette : kilari

[Chronique] Kilari, Volume 3 – An Nakahara

[Chronique] Kilari, Volume 3 – An Nakahara

kilari 3


Kilari en est toute chamboulée : elle va tenir la vedette aux côtés de Hiroto dans une vidéo promotionnelle ! Le tournage du film se déroule à merveille, lorsque vient le tournage du plan final, censé être immortalisé par un baiser passionné…
Dans ce volume, Kilari doit également éviter les pièges sournois que lui tend sa rivale Erina, lors d’un séjour plus que mouvementé dans des bains thermaux !

Mon avis

Nous retrouvons Kilari, notre jeune idole, sur le tournage du film « Sonate d’amour et de jeunesse », dans lequel elle joue une collégienne dont le petit ami a perdu la mémoire suite à un accident. Suite à ça, elle décide de tout faire pour qu’il retrouve la mémoire, afin qu’il retombe amoureux d’elle… C’est mignon, certes, mais c’est toujours autant déjanté quand Kilari est de la partie ! Et puis cette naïveté… J’adore, vraiment.

L’histoire ne s’arrête pas au tournage et à la scène de baiser final avec Hiroto, l’un des membre de Ships. Pour la première fois Na-San a droit lui aussi à son moment de gloire ! Moment mignon également, mais qui ne m’a pas plus plu que ça. Autant suivre Kilari c’est sympa : elle est un véritable ventre sur patte, elle est drôle, elle arrive à se mettre dans des situations improbables, mais ce qui attire le plus chez elle, c’est sa naïveté à toute épreuve. Mais Na-San mit sur le devant comme ça, après tout ce n’est qu’un chat, et aussi mignon soit-il, il ne possède pas ce qui fait que ce manga marche. Je me suis ennuyée et j’ai eu envie de passer cette trentaine de page aussi vite que possible.

An Nakahara a axé le reste du manga sur Erina et Kilari en « mission nourriture » : tenir une crêperie pendant trois jours et aller manger dans une auberge qui fait bain thermal. Kilari et la nourriture, c’est toujours rigolo à voir, mais cependant on regrettera qu’ici le carré/triangle/rectangle amoureux -rayez la mention inutile- ne sois pas plus mis en avant en dehors des premières pages du mangas. Car ne l’oublions pas, si Kilari fait tout ça, c’est pour son coup de foudre pour Seiji, le camarade de Hiroto dans le groupe Ships.

En bref, un troisième tome drôle, moins de sentiments au profit de plus de situations improbables pour Kilari et un passage à vide avec les trente pages sur Na-San. Un tome en dessous de mes attentes, j’espère que la suite sera de nouveau axée sur notre triangle amoureux !

[Chronique] Kilari, Volume 2 – An Nakahara

[Chronique] Kilari, Volume 2 – An Nakahara

kilari 2


Je m’appelle Kilari. Je suis tombée amoureuse au premier regard de Seiji, du groupe Ships. C’est pour cela que j’ai décidé de me lancer dans le monde du spectacle! Comme j’ai de plus en plus de travail, je me suis inscrite dans une école spéciale pour les artistes où vont aussi Seiji et Hiroto. Malheureusement quelqu’un me joue des mauvais tours! Et j’aimerais bien savoir qui!

 

Mon avis

On retrouve notre nouvelle idole, Kilari, toujours dans sa quête de l’amour avec celui qu’elle convoite toujours depuis le premier tome : Seiji du groupe Ships. Cette fois ci, elle a du changer d’école, pour avoir des cours sur mesure à cause de son emploi du temps trop chargé par moment, qui lui faisait rater des cours. Elle se retrouve donc dans la classe de Erina, une autre idole qui prend Kilari pour une rivale. Pour elle, tous les mauvais coups sont permis pour lui piquer la vedette !
Mais cette fois-ci, Erina n’a pas le temps de mettre en place ses nouveaux méfaits, que déjà quelqu’un d’autre s’en prend à notre héroïne. Nous apprenons plus tard qu’il ne s’agit en faite que de Arashi, l’ami d’enfance de Kilari, qui souhaite se marier avec elle, et là aussi, tous les coups sont permis pour la dégouter de son métier, pour qu’elle revienne vers lui…
A côté, Kilari est choisie pour être le personnage principal d’un téléfilm, dont la scène finale doit se conclure par un baiser intense !

L’histoire est assez légère, mais mine de rien, on rentre dans le sujet et An Nakahara commence à embrouiller les pistes avec les sentiments des Ships, Kilari, et son ami d’enfance. Tout en y allant doucement, notre mangaka complique l’histoire tout en la rendant dynamique, grâce à plusieurs retournements de situation assez surprenants, laissant le lecteur sur sa faim. En tout cas, il est clair que je lirais la suite, le triangle amoureux (que dis-je, c’est limite un carré à ce niveau là ^^ ), m’intrigue et j’ai hâte de savoir comment Nakahara va dénouer tout ça !

[Chronique] Kilari, Volume 1 – An Nakahara

[Chronique] Kilari, Volume 1 – An Nakahara

kilari 1


Kilari Tsukishima est une collégienne de 14 ans pleine de vie. Touts ses amies aiment le groupes SHIPS, mais elle, ça ne l’intéresse pas ! Pourtant, elle rencontre un jour un garçon dont elle tombe amoureuse au premier regard, Seiji. Mais c’est un des membre des SHIPS ! Pour être près de lui, Kilari décide de devenir une idole !

Mon avis

Encore un livre qui a atterri chez moi grâce à une NSP. J’ai un peu grincé des dents quand j’ai vu la couverture rose et le résumé, mais je me suis quand même motivée pour lire ce manga. Et surprise, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais !

C’est rose, c’est de l’amour, c’est une histoire simple. Mais pas que ! Nous suivons Kilari, une jeune collégienne de 14 ans qui se moque de tout ce qui concerne les idoles, ce qui l’intéresse le plus, c’est la nourriture. Un vrai ventre sur patte ! Elle rencontre par hasard Seiji, un membre du groupe Ships, et tombe amoureuse au premier regard.  Kilari fera tout pour le revoir !

C’est avec ce speech qu’elle se décide de devenir une idole elle aussi pour pouvoir rejoindre Seiji. Évidemment, on se doute bien qu’elle réussi à la tache, même si la célèbre Erina Ogura fera tout pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Alors oui, je vous l’accorde, l’histoire est très simpliste, les graphismes aussi, mais il y a ce petit quelque chose qui incite à lire la suite, un petit rien du tout qui nous fera aimer cette histoire, à condition d’avoir gardé son âme d’enfant 😉