Archives de
Étiquette : joseph

[Chronique] Les carnets du gueuloir, Volume 1 : JOS – Poulos, Meunier & Oliv’

[Chronique] Les carnets du gueuloir, Volume 1 : JOS – Poulos, Meunier & Oliv’

JOS


1918
Les hommes ne naissent pas tous égaux. Pour certains, c’est comme si le malheur s’était agrippé à eux dès leur naissance et ne voulait plus les lâcher. Comme la poisse. Pour ceux-là, la haine, l’injustice… Et au bout du chemin, la mort. Au mieux. Au pire, le bagne dans la moiteur du trou du cul du monde, au-delà des mers, chez les damnés de la terre. Mais Jos ne veut pas mourir. Pas sans avoir remis son histoire à l’endroit. Quitte à devenir une brute au pays des brutes…
1944

Mon avis

Les carnets du gueuloir raconte l’histoire de Joseph, un jeune homme à qui la vie ne réussit pas tellement. Abandonné par son père à la naissance, une mère morte en accouchant, il se retrouve élevé par le curé du village et la bonne à tout faire. Tous les deux feront leur possible pour lui assurer la meilleure éducation, l’envoyant chez les jésuites pour devenir plus tard médecin. Mais Jos est tombé amoureux de Manon, une fille de son village et décide de tout plaquer pour elle. Le Père Vivien ne l’entend pas de cette oreille et ils se quittent fâchés. Mais le lendemain, son corps est retrouvé par la bonne et un seul coupable est désigné dans cette affaire : Jos. Condamné à dix ans de bagne, il est envoyé en Guyane avec d’autres bagnards, mais tout ce ne se déroulera pas comme dans ce petit village où il était protégé autrefois…

J’avoue que je me suis perdue dans cette BD, j’en suis à ma deuxième lecture avant de taper cette chronique, c’est pour dire. Le début est très brouillon, les idées jetées sur le papier sont bonnes, mais malheureusement ne sont pas assez exploitées ni même correctement travaillées. Je me suis demandée plusieurs fois « Mais où veulent-ils en venir ? Pourquoi ? ». Certaines situations sont trop attendues, on devine bien avant les petites révélations ce qu’il en est réellement. La surprise n’est pas au rendez-vous, un gros sentiment d’inachevé plane au dessus de l’histoire, on sent qu’il manque quelque chose, un petit rien qui aurait donné un coup de pep’s à cette lecture.

Côté graphisme (à voir sur le site de l’éditeur), je ne raffole pas spécialement de ce genre de dessins, ce n’est pas un style que j’apprécie et j’ai généralement tendance à le fuir, à tord par moment. Les visages sont caricaturaux, trop… lisses. Trop vides. Où sont les expressions ? Les sentiments que le dessin est censé véhiculé ?

Le tome 02 serait a priori sortit 7 ans après (vraiment a priori), mais il n’y a aucune trace sur le site de l’éditeur, seule la Fnac propose la suite, mais aucun visuel n’est proposé, pas de résumé, la seule info est que ce n’est pas la même équipe qui a reprit la BD. En bref, je suis face à un flop total qui aurait pu être évité en retravaillant la trame principale, c’est dommage.