Archives de
Étiquette : dumbledore

[Chronique] Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé – J.K. Rowling

[Chronique] Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé – J.K. Rowling

Harry potter et le prince de sang mêlé


Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ?

Mon avis

L’avant dernier tome des aventures de Harry, une relecture que je me devais de faire après ma première lecture qui doit bien remonter à 7-8 ans. D’une première part, parce que cette saga est plus que géniale et qu’on a beau la relire à chaque fois, on retombe vite amoureux du style de J.K Rowling et on redécouvre des petits détails de l’histoire. Et de l’autre part, c’est que la première fois que j’ai lu ce tome, je n’ai pas su apprécier ma lecture comme il le fallait. En effet, dans celui-ci l’auteure donne une énorme prise de maturité à ses personnages et développe des sentiments à la fois simples et complexes comme l’amour mais nous met aussi face à la mort d’une manière bien plus brusque que dans le tome précédent où Sirius nous a quitté. Et quand notre première lecture se fait à l’âge de 13-14 ans, à moins d’avoir été confronté à ce genre de choses dans la vie, on ne peut vraiment apprécier et comprendre ce tome, et surtout saisir les sentiments qu’il est censé véhiculé. Enfin, maintenant c’est chose faite avec cette relecture !

Et donc, cette fois-ci nous ne retrouvons pas directement notre petit héros, mais l’ex-Premier Ministre de la Magie, Fudge, en compagnie de Scrimgeour, son remplaçant, se présentant au Premier Ministre moldu, comme il est usage de le faire quand on prend ce genre de poste. Exposition des derniers actes de Voldemort, mise en garde contre le danger qui rôde, et explication des dispositifs de sécurité mis en place pour le Premier Ministre vont rythmer l’entrevue des trois hommes.
Non loin de là, une autre soirée va être rythmée autrement. En effet, Narcissa Malefoy, la mère de Drago, accompagnée de sa sœur Bellatrix Lestranges, rendent visite à Severus Rogue pour lui demander service, bien que Bellatrix s’y oppose fermement. Nous y apprenons que le fils Malefoy a été choisi par Celui-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom pour faire quelque chose… Mais quoi ? Pourquoi ? Et en quoi Severus peut-il l’aider ? C’est que nous essayerons – en compagnie de Harry – de découvrir pendant cette année scolaire…

D’ailleurs, Harry est toujours chez les Dursley, attendant la visite de Dumbledore, mais il n’y croit pas tellement. Serait-ce une blague de mauvais goût ? Pour éviter d’avoir une déception pareille alors que nous sommes seulement au début de l’été, il n’a rien préparé et attend, avec sa chouette Hedwige, de voir si son directeur va réellement venir, et qu’elle ne fût pas sa surprise quand Dumbledore sonne à la porte de son oncle et sa tante ? Abusant quelque peu de toute l’hospitalité dont les Dursley sont capables de faire envers un homme vêtu d’une robe et d’un chapeau de sorcier, et qui se sert d’une baguette magique, nous apprenons quelques petites choses sur la protection magique dont Harry bénéficie chez sa tante et son oncle jusqu’à sa majorité, et nous suivons les deux sorciers dans un petit village, pour rendre visite à un ancien professeur de Poudlard, Orace Slughorn, pour le tirer de sa retraite. Harry ira passer la suite de ses vacances au Terrier, chez les Weasley.

Orace n’est pas un personnage que j’apprécie tellement. Son truc, c’est la ”collection” d’élèves un tant sois peu célèbres ou ayant un parent connu, et les réunir dans le Club de Slug, et ainsi donner quelques soirées avec eux pour les mettre en contact avec des sorciers qui sont déjà passés par le Club et qui ont acquis une certaine notoriété aujourd’hui. Il ne s’intéresse pas tellement aux autres élèves, se souvenant à peine de leurs prénoms. Slughorn a tout d’un bon professeur, mais il ne faut pas compter sur lui quand un peu d’action se présente, car il perd tout ses moyens. Tout ce qu’il est capable de faire, c’est se vanter de ses relations et les cadeaux qu’il reçoit des personnes qui sont passées par son Club. En somme, un personnage extrêmement secondaire dont j’aurais aimé qu’on laisse de côté pour le reste de l’histoire, mais Rowling en a décidé autrement pour le vieux professeur.

L’année scolaire débute donc pour nos héros avec la menace d’un Voldemort qui commence à se bouger et tuer tout ceux qui ne veulent pas le suivre au côté de ses Mangemorts, l’ambiance générale n’est donc pas à la joie. Harry va avoir de nouveau des cours particuliers – pas avec Rogue cette fois ci – mais avec Dumbledore en personne, pour l’aider à combattre le Seigneur des Ténèbres. Autre nouveauté pour notre sorcier, il est le capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor ! En somme, une année quasi-normale, ponctuée par les couples qui se font et se défont, et la jalousie, car l’un ne va pas sans l’autre… Sans oublier le Prince de Sang-Mêlé, qui va être l’élément majeur du succès de Harry en potion, mais aussi de nombreuses disputes avec Hermione qui ne supporte pas de ne plus être la meilleure, et va donc chercher par tout les moyens à convaincre Harry que le vieux livre de cours du Prince n’est pas bon pour lui, et qu’il faut qu’il le rende.

La fin de ce tome est magistrale, et m’a fait versé une larme, car même si je m’y attendais et que je connaissais déjà cette fin, on ne peut s’imaginer que cela finisse comme ça. Est-ce que cette fin aurait pu être évitée ? Si je n’aurais pas lu le dernier tome, j’aurais dit oui. Mais en faite, non. Même si au final Malefoy est convaincu de ne pas aller jusqu’au bout (ça se ressent quand il abaisse sa baguette), d’autres pactes et accords ont eu lieu pour que cette fin se déroule comme prévu, et donc même si cet événement est le plus triste que j’ai eu à lire dans Harry Potter, il se devait d’y être.

En bref, un tome excellent mais néanmoins triste, et j’ai hâte de pouvoir relire la fin des aventures de nos héros !

gif HP et le prince de sang mêlé

[Chronique] Harry Potter et l’Ordre du phénix – J.K. Rowling

[Chronique] Harry Potter et l’Ordre du phénix – J.K. Rowling

harry potter et l'ordre du phénix


A quinze ans, Harry s’apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s’il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n’a jamais été aussi anxieux. L’adolescence, la perspective des examens importants en fin d’année et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d’une véritable lutte de pouvoir. La résistance s’organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours…

Mon avis

L’été se passe presque normalement pour Harry Potter, jeune sorcier de 15 ans. Jusqu’au jour où deux détraqueurs ont décidés de venir faire un tour à Magnolia Crescent, dans une petite allée où justement Harry rentre chez lui, accompagné de son cousin, Dudley Dursley… Les évènements s’enchaînent et l’action est omniprésente. En même temps, les sorciers qui croient en Harry et Dumbledore surveillent le retour de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, au détriment du Ministère de la magie qui, avec l’aide de la Gazette du Sorcier, essaye de faire passer le jeune sorcier pour un gamin complètement dérangé, et Dumbledore pour un vieux fou qui devrait prendre sa retraite…

Un soir où son oncle et sa tante partent pour une remise de prix de la plus belle pelouse de la région, Harry reçoit la visite de plusieurs sorciers, dont deux qu’il connait bien : Remus Lupin et Maugrey ”Fol-Oeil”, qui décident de l’emmener avec eux au 12 square Grimmaurd, quartier général de l’Ordre du Phénix, reformé quelques heures après le retour de Lord Voldemort, à la dernière épreuve du tournoi de la Coupe de Feu. Là-bas il retrouvera ses amis, les Weasley, Hermione, mais aussi son parrain, Sirius Black, propriétaire de la demeure. On y fera la rencontre, entre autre, de Nymphadora Tonks, une jeune métamorphomage, mais aussi d’un elfe de maison qui n’a plus toute sa tête : Kreattur.

Harry, s’attendant à intégré l’Ordre pour pouvoir participé au combat, se verra tout simplement assigné aux tâches ménagères, chose que Kreattur ne fait plus. Mais comment nettoyer une maison qui cherche constamment à se rebeller contre ses habitants, comme la tabatière mordeuse, les robes qui vous étranglent ou les rideaux infestés de Doxys ? Ce sera mine de rien une sacré lutte pour pouvoir la rendre habitable, avant leur retour à Poudlard.

L’école de Sorcellerie a toujours été comme une deuxième maison pour Harry, mais plus des trois quarts des élèves croient en la Gazette du Sorcier, et le ministère a décidé de mettre son nez dans les affaires de l’école, en la personne de Dolores Ombrage, sous secrétaire d’état auprès du Ministre, mais aussi nouvelle prof de défense contre les forces du mal, et bien plus tard, Grande Inquisitrice de Poudlard, s’octroyant le pouvoir de faire pleuvoir des décrets visant à assouvir l’école, ses professeurs, mais aussi son directeur… Et quand la Grande Inquisitrice décide que Voldemort n’est pas de retour, est que Harry est un menteur, elle fera tout pour lui faire passer une année particulièrement désagréable, à commencer par empêcher les élèves de passer de la théorie à la pratique dans ses cours de défense contre les forces du mal…
Comme vous pouvez le constater, cette année va être particulièrement tendue, surtout qu’en même temps, les examens de B.U.S.E (brevet universel élémentaire de sorcellerie) sont au programme, ainsi que la question de l’orientation.

On va y découvrir cette fois-ci un Harry au bout du rouleau, complètement démoralisé, qui doit subir les railleries de ses camarades à cause des articles de la Gazette. Dumbledore fait tout pour le tenir dans l’ignorance, Hagrid est de plus en plus distant, Ombrage lui fait mener la vie dure, Sirius l’accuse de ne pas être comme James… Quand à Rogue, plus cruel que jamais, nous allons découvrir une facette de son passé à Poudlard, et plus que jamais, des questions se soulèvent à son propos… Mais aussi un Harry amoureux, téméraire et beaucoup moins tête à claque que dans les précédents tomes.

La coupe de Feu était un tournant majeur de l’histoire, l’Ordre du Phénix est le début d’un nouveau combat féroce contre le Seigneur des Ténèbres et ses Mangemorts. Beaucoup plus mature et quittant petit à petit l’enfance de notre trio préféré, c’est sans peine que J.K Rowling nous entraîne vers la suite de l’histoire qui s’annonce d’ors et déjà sombre, pour notre plus grand plaisir…

[Chronique] Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – J.K. Rowling

[Chronique] Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – J.K. Rowling

harry potter et le prisonnier d'azkaban


Sirius Black, le dangereux criminel, qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ? Un livre époustouflant qui vous emportera dans un tourbillon de surprises et d’émotions.

 

Mon avis

Nous retrouvons Harry Potter, notre célèbre sorcier de tout juste 13 ans, dans la seule famille qui lui reste, les Dursley. Sa tante et son oncle, Pétunia et Vernon, s’apprêtent à recevoir Marge, la sœur de ce dernier. La tante Marge fait toujours en sorte d’être horrible avec Harry, car pour elle, son frère aurais du l’abandonner dans un orphelinat plutôt que de le garder. Le jeune sorcier fait toujours en sorte de rester calme en sa présence, mais elle sortira la phrase de trop, celle qui précipitera le départ de Harry.
Une fois dehors, il se fait récupérer par le Magicobus, d’où il apprendra que le célèbre mais néanmoins dangereux Sirius Black s’est échappé d’Azkaban, la grande prison pour sorciers. Déposé à Londres, plus précisément au Chaudron Baveur, Harry est accueilli par le Ministre de la magie en personne, persuadé qu’il va se faire renvoyé de Poudlard. Heureusement pour lui, ce n’est pas le cas, et il est autorisé à rester à Londres le temps de retourner au Collège.

Pour une fois depuis les deux premiers tomes, l’année scolaire se déroulera presque normalement. Dressage d’hippogriffes, divination dans des tasses de thé, cours de potions et matchs de Quidditch seront au rendez-vous. En dehors du procès contre Buck, l’hippogriffe de Hagrid, les Détraqueurs qui gardent l’école et qui font irruption de temps à autres à des endroits où ils ne devraient pas se trouver, les matchs de Quidditch et Sirius Black qui tentera d’approcher Harry, tout se passera à peu près normalement pendant ce laps de temps. En dehors de l’action en début et en fin du livre, on assiste à une année scolaire riche en apprentissage pour notre sorcier.
Bien entendu, on en apprend plus sur le passé des personnages, notamment sur ceux de Lupin, Sirius et Rogue, mais aussi sur le moment où les parents de Harry furent tués, ”grâce” aux Détraqueurs.

Ça a été un réel plaisir que de relire ce tome, l’humour et l’écriture de J.K Rowling nous appelle à une relecture des tomes, et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vais me lancer dans la lecture du prochain tome des aventures de notre sorcier : Harry Potter et la coupe de feu !