[Chronique] Welcome to Hotel Williams Child Bird, Vol.1 – Yukako Kabei & Rihito Takarai

[Chronique] Welcome to Hotel Williams Child Bird, Vol.1 – Yukako Kabei & Rihito Takarai

welcome to hotel williams child bird 1


Kizuna s’adonne avec ses copines à un jeu dangereux… Réussir à voler le plus d’argent possible aux hommes qu’elles abordent dans la rue… Un quotidien morose et malsain, que la rencontre avec Yûsei Asai, un artiste peintre lunatique et renfermé, va transformer du tout au tout, après que Kizuna accepte de travailler pour lui en tant que modèle…

 

Mon avis

Depuis le temps que j’entendais YamiShadow du blog The Shadow Book parler des éditions Ototo qu’en bien, je me disais qu’il était temps que je me penche sur cette maison d’édition, et voir ce qu’il y avait de bien à lire. Et là, Babelio en à profiter pour nous faire une Masse critique spéciale BD, dont j’ai eu la chance d’être prise pour Welcome to Hotel Williams Child Bird! Un grand merci à Babelio et aux éditions Ototo pour cette découverte!

Derrière ce nom à rallonge, se cache l’histoire de Kizuna Etô, une jeune fille qui joue à un “jeu” avec ses amies, celui de draguer dans la rue un homme qui semble avoir assez d’argent, les emmener faire le tour des karaokés, restaurants, parfois aller jusqu’au Love Hotel, mais sans aller plus loin, le but étant juste de leur prendre leur argent sans se faire prendre… Un jour, Kizuna va faire la rencontre de Yuki, qui va lui proposer de quitter ce jeu pour être modèle pour son cousin Yûsei, qui est artiste peintre…

WTHWCB illu1

J’ai totalement adoré l’ambiance un peu sombre qui plane sur ce manga: une jeune fille à peine majeure qui fait du racolage pour de l’argent qui se retrouve modèle (nue) pour un peintre de son immeuble, ce n’est pas sans me rappeler l’ambiance glauque que sait si bien installer Kaori Yuki dans ses propres mangas.

Les personnes de Kizuna et Yûsei sont très bien amenés, et j’ai hâte de connaître la suite de leur collaboration, surtout qu’ils sont totalement différend l’un de l’autre! Kizuna est impulsive, sûre d’elle et Yûsei est lunatique, un brin marginal et totalement solitaire… Ça promet des moments explosifs!

Côté graphismes, j’adore! D’habitude, seulement les personnages principaux sont travaillés, les personnages secondaires se ressemblant un peu, mais là, là! Tous sont extrêmement bien travaillés! Le découpage des cases est fluide, les expressions des personnages sont saisissantes, toujours bien ajustées en fonction de la situation. Les décors sont magnifiques (encore une fois, je trouve qu’ils sont un peu laissés de côtés d’habitude), en bref, c’est par-fait.

En postface, on découvre que ce manga est en faite adapté d’un roman (oui, oui!), j’ai eu beau faire quelques recherches, je n’en ai pas trouvé une seule trace en VF. J’espère qu’il sera publié un jour en France, je me le commanderais directement si c’était le cas!

En bref, ce premier tome est un coup de cœur! Je suis tombée sous le charme de l’histoire et des dessins, il me faut ab-so-lu-ment la suite! Encore une fois, un grand merci à Babelio et aux éditions Ototo!

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.