[Chronique] Le fourgon – Jacques Desponds

[Chronique] Le fourgon – Jacques Desponds

le fourgon


Frank est a priori un type comme vous et moi. En tout cas, c’est un génie des affaires car en quelques années, avec sa société de fabrication et de distribution de meubles de bureau, il a bâti une fortune colossale. Tout lui sourit : sa réussite entrepreneuriale est flamboyante, son mariage avec Shirley un rêve fabuleux couronné par la venue au monde de Daphné et de Jérôme. Mais Frank sent peu à peu le vide envahir son existence trépidante. La mort accidentelle de son fils va encore amplifier son désarroi existentiel, au point qu’il décide de quitter la Suisse et d’émigrer en Floride avec Shirley et Daphné. Menant la vie insouciante d’un riche rentier, il ne se doute pas que le mauvais sort va s’acharner sur lui : problèmes familiaux, lettres de menace de mort…
Souvent le destin nous joue des tours insidieux, qui font brutalement basculer dans un abîme de tourments une existence pourtant soigneusement planifiée. De quoi être entraîner dans une spirale destructrice !

Mon avis

Frank est un homme sans problème, un génie des affaires qui s’est bâti une fortune colossale en quelques temps. Tout allait pour le mieux pour Frank: une femme aimante, Shirley et deux enfants géniaux, Jérôme et Daphné. Mais tout part en morceaux quand Jérôme perd la vie dans un accident de voiture. N’aillant plus le goût à rien, Frank part en Floride se faire une nouvelle fortune avec nouvel associé, Jim. Mais une fois sur place, la vente d’un de ses fourgons va vite entraîner une spirale destructrice…

Frank nous livre une rétrospective de sa vie, depuis le jour de sa rencontre avec sa femme, Shirley, jusqu’au dernier jour de sa vie. Une spirale de sentiments et d’émotions, à la fois prenante et totalement destructrice, qui font que l’on ne peut pas lâcher ce livre avant de l’avoir fini. Mais, parce qu’il y en a un, j’ai deviné la plupart des évènements du livre. Que ce soit la sexualité de Daphné, de comment l’auteur des lettres de menaces de morts veut réaliser son acte (no spoil, promis), ce qui se passe avec Shirley quand elle accepte son dernier travail à L.A, tout ça, je l’avais deviné, ce qui me déçoit car je m’attendais beaucoup à ce que ce thriller nous surprenne, que le suspens soit au rendez-vous, mais ce n’est pas le cas.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Frank, à la fois complexe et simple, qui nous présente toute un panel de sentiments et de réactions très réalistes face à des menaces, la perte d’un proche, l’amour ou autre. On apprend a aimer et détester avec lui les personnes qui l’entoure.

Outre ce détail qui m’a déçue, ce livre est plutôt bien écrit dans son ensemble. Dans un style plutôt soutenu, Frank nous emmène à travers le long chemin qu’il a parcouru, son désarroi, son amour, sa tristesse et ses doutes. On se retrouve happés dans cette spirale de sentiments, l’histoire de toute une vie.

En bref, un bon livre très bien écrit, mais qui manque cruellement de suspens, le lecteur devine très facilement où l’auteur veut en venir, c’est une lecture sans prise de tête, très agréable. Merci aux éditions Rebelle et à Babelio pour cette masse critique!

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.