Archives de
Étiquette : ubel blatt

[Chronique] Übel Blatt, Volume 6 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 6 – Etorouji Shiono

ubel blatt 6


Alors que Koinzell affronte les quatre chevaliers lancés à sa poursuite par Rosen, le comte Barrestar, qui sombre de plus en plus dans la folie ordonne un assaut dévastateur sur la ville libre de Jullas-Abllas.
Au milieu de ce chaos Ato, grièvement blessée, lutte contre la mort…

Mon avis

Übel Blatt m’avait conquise jusqu’ici, aucune fausse note n’était à soulever. Mais voilà, ce sixième volume ne me satisfait pas sur plusieurs points…

Mais revenons à l’histoire. Koinzell est toujours dans la ville libre, cherchant un moyen d’en finir avec Barrestar, qui n’est pas loin. Sauf qu’une petite troupe est à la poursuite du tueur de héros, et que Ato est sur le point de mourir en ayant voulu aider Koinzell.

Il y a deux choses qui m’ont faite grincer des dents dans ce sixième tome, dont l’un est sous spoiler, donc à vos risques et périls !

Ato
Ato qui est sur le point de mourir, reçoit le sang de Koinzell pour vivre et acquérir de sa puissance, qui rappelons-le, se déclanche grâce au pouvoir de la lune. Sauf que Ato n’attend pas que la lune débarque et commence à se battre 10000 fois mieux qu’avant aux côtés de Koinzell… en plein jour. Logique. Sachant qu’on apprend dans les premiers tomes que Koinzell a mit plusieurs jours avant de se lever après sa transformation!

L’autre problème, c’est que ça tourne méchamment au fan service. Autant avant, voir un sein était parfaitement dans le contexte. Là, c’est totalement gratuit pendant le spoil d’en haut ! Ce n’est pas parce qu’un personnage féminin s’est pris une raclé pendant un combat, que tous ses vêtements sont déchirés (et par magie en plus…) et qu’il reste juste une bande de tissus qui ne cache plus rien… Bref, du fan service sacrément injustifié qui n’a pas sa place ici.

Mais mis à part ça, on avance dans l’intrigue et ça rattrape tout le reste. Le peuple est en train de se poser des questions sur leur héros et sur le tueur de héros… Qui est vraiment mauvais, et qui est vraiment bon? Le peuple se ralliera-t-il derrière Koinzell?

En bref, nous avons déjà vu mieux dans la saga, et j’espère que la suite ne me décevra pas !

 

[Chronique] Übel Blatt, Volume 5 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 5 – Etorouji Shiono

ubel blatt 5


Après avoir éliminé sa première cible, Köinzell se dirige vers la ville libre de Jullas-Abllas pour y préparer l’assassinat du comte Barestar et poursuivre sa sombre vengeance.
Mais les rumeurs concernant le « rebelle tueur de héros » se répandent comme la poudre et les obstacles sont de plus en plus nombreux sur la route de Köinzell…

Mon avis

Nous retrouvons notre semi-elfe suite à sa première victoire contre le Comte Schtemwolech, dans la ville libre de Jullas-Abllas, tâtant le terrain pour s’occuper de sa prochaine cible, le Comte Barestar, devenu complètement paranoïaque depuis qu’il sait que Koïnzell est à sa poursuite. Tellement il en a peur, qu’il voit n’importe où un signe qu’une personne veut le tuer, même si ce n’est pas forcément le cas. Ses hommes, obligés de donner des résultats, n’hésitent pas à tuer, violer, torturer, mener une véritable inquisition dans le comté, mais ils croiseront la route du semi-elfe, bien décider à ne pas laisser les autres mourir à cause d’un seul homme.

illu ubel blatt 5

Altea sert enfin à quelque chose, comme aider Koïnzell à prendre la fuite ou pour se cacher dans la ville libre grâce à ses contacts, des personnes qu’elle avait fait passé à l’époque pour qu’ils se rendent dans un endroit sûr. Du côté des Comtes, on se prépare, mais c’est surtout le Marquis Glenn qui prend les devants en envoyant -encore- ses hommes à la recherche de Koïnzell, qui se retrouve dans un face à face assez sanglant, arrivera-t-il à s’en sortir?

Je suis contente de voir qu’un bon coup de pied a été donné à l’histoire, notamment du côté d’Altea et des Comtes, vu qu’on apprend certaines petites choses sur leur passé commun et que certains personnages semblent ne plus être inactifs. L’histoire avance et la fin de ce cinquième tome est particulièrement décisive, certains évènements vont engendrés une petite suite de problème qu’il faudra très vite prendre en considération…

[Chronique] Übel Blatt, Volume 4 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 4 – Etorouji Shiono

ubel blatt 4


Après s’être infiltré dans le château du comte Schtemwölech, Köinzell se retrouve enfin face à face avec son ancien compagnon d’armes. Un duel sans merci s’engage alors : Schtemwölech sera-t-il le premier des 7 héros à périr sous la lame vengeresse de Köinzell ?

Mon avis

On retrouve Koïnzell, Vido, Peepi et Altea, dans un face à face plutôt violent avec le comte Schtemwölech, sera-t-il le premier des sept à mourir ? Notre semi-elfe ira-t-il jusqu’au bout de son combat ? Altea servira-t-elle à quelque chose dans ce tome-ci ? C’est ce que nous allons voir dans un instant… ubel blatt illu

Alors non, Altea sert toujours à rien, c’est le genre de personnage qui pourrait mourir, là, maintenant, tout de suite, que ça n’aurait aucune incidence sur le cours de l’histoire. Rajoutons avec Peepi, qui définitivement ne fait plus rien que pleurer à chacune de ses apparitions… Mais abandonnez-les dans un fossé et ont en parle plus !

Koïnzell se retrouve face à son premier ennemi, qui était son meilleur ami avant de le tuer avec ses anciens camarades. En gros, « Ah, mais tu ne peux pas me tuer Ascheritt, on était meilleurs potes avant, t’as vu ! » « Ranafoutre, tu vas payer gros méchant » (ceci n’est absolument pas tiré du manga). Ce face à face nous permet de découvrir de nouvelles aptitudes pour notre semi-elfe, qui ne sont pas négligeable et qui pourraient être fortement intéressantes pour la suite de l’histoire.

L’action est quasi omniprésente vu que cette bataille se déroule sur un tome complet, agrémenté de révélations, surprises, découvertes en tout poil. En bref, un quatrième tome un peu lent (190 pages pour essayer de tuer un homme), mais on ne s’ennuie pas un seul instant !

[Chronique] Übel Blatt, Volume 3 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 3 – Etorouji Shiono

ubel blatt 3


Alors que Koïnzell se dirige vers le château du comte Schtemwölech pour abattre sa première cible, il se heurte à une opposition farouche: celle du peuple, prêt à tout pour protéger la vie du comte héroïque… Pour se venger des 7 héros, Koïnzell ira-t-il jusqu’à éliminer les innocents qui se dresseront sur son passage ?

Mon avis

Flashback :

Nous avons Altea qui déprime elle aussi, pensant que les dernières années de sa vie sont inutiles et donc ne sais plus quoi faire, jusqu’au moment où elle retrouve des personnes qu’elle a fait passé par le mur qui la remercie et donc la demoiselle reprend confiance en elle pour demander à Koïnzell la seule chose pour laquelle elle a l’air de l’avoir suivi : coucher avec. J’espère que son rôle ira beaucoup plus loin dans les prochains tomes, en dehors de suivre notre héros pour ses prouesses sexuelles…   Dis-ai-je dans ma critique du deuxième tome.

Laissez-moi vous dire que Altea ne sert officiellement à rien… En dehors de suivre notre héros pour ses prouesses sexuelles, dormir et constater 3h après les événements qu’il se passe quelque chose au camps des réfugiés… 😡

Vido et Ato sont les nouveaux compagnons de Koïnzell, notre semi-elfe toujours dans sa quête de vengeance, qui va s’attaquer au Comte Schtemwölech, un des Sept héros – un des Sept Usurpateurs – , qui possède toute une armée pour répondre à ses attaques, mais aussi son peuple, qui ne se laissera pas faire pour sauver leur Comte. Koïnzell, près à tout surtout depuis la révélation de Fargo, ne se laissera pas attraper et profitera de la pleine lune pour en tirer toute sa puissance elfique… Mais s’en prendra-t-il à des innocents ?

En entrant dans le château du Comte, nos amis découvrent en même temps que Guéranpen où sont emmenées les filles comme la soeur aînée de la Princesse Ato, mais surtout ce qu’il en fait réellement et avec la bénédiction d’un des Sept Héros… Le Comte Schtemwölech.

Mais tout ce qui intéresse Koïnzell, c’est le Comte et rien d’autre.

Tout se passe très vite dans ce tome, on n’a pas le temps de se remettre du dernier combat du semi-elfe qu’il est déjà repartit dans un autre. Ce tome est surtout axé sur la manipulation de la population par leurs dirigeants, entraînant des situations extrêmes dont il n’est absolument plus possible de s’en sortir – ici la mort – alors que tout aurais pu se passer pour le mieux. En bref, un troisième tome qui fait réfléchir quant aux décisions des sept héros pour le peuple, au risque de révéler leur toute première trahison, la fameuse nuit où ils ont laissé pour mort Ascheriit(/Koïnzell) et ses trois autres camarades…

[Chronique] Übel Blatt, Volume 2 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 2 – Etorouji Shiono

ubel blatt 2


Après une traversée des ténèbres de vingt ans, voici enfin l’heure du face à face avec Glenn, le premier des sept héros ! Submergé par la haine et le souvenir des tortures endurées, Köinzell dégaine l’épée de la vengeance. Mais aussitôt, le destin lui joue un tour imprévu…

Mon avis

Nous retrouvons notre semi-elfe Koïnzell, et sa quête de détruire les Sept Héros, les usurpateurs de la légende. Koïnzell arrive au camp des Héros à dos de dragon, après avoir détruit le mur, connu sous le nom des  »Milles Silex ». Une fois face à Glenn, comptant sur sa force phénoménale nous imaginons un combat épique, mais malheureusement, le destin en a voulu autrement et notre semi-elfe se retrouve démoralisé, et est la cible de l’attaque d’une princesse dont il aurait tué le frère, et Vido ne semble pas être étranger à cette demoiselle…

Une fois réfugiés au camp du comté de Mollan, ville-relais d’Ahadod-Schado, Koïnzell se repose, toujours démoralisé tandis qu’on en apprend plus sur Vido, qui était un membre de la garde rapprochée du frère de la princesse Ato, ce qui explique pas mal de choses. Nous apprenons aussi que si il suit le semi-elfe, c’est pour utiliser sa force pour sauver la sœur aîné de Ato. Peepi trouve ici des membres de son peuple qui lui proposent de partir vivre avec elle, et on sent que pour bientôt, notre trio formé pendant le tome précédent risque de se séparer.

Nous avons Altea qui déprime elle aussi, pensant que les dernières années de sa vie sont inutiles et donc ne sait plus quoi faire, jusqu’au moment où elle retrouve des personnes qu’elle a fait passer par le mur qui la remercie, et donc la demoiselle reprend confiance en elle pour demander à Koïnzell la seul chose pour laquelle elle à l’air de l’avoir suivi : coucher avec. J’espère que son rôle ira beaucoup plus loin dans les prochains tomes, en dehors de suivre notre héros pour ses prouesses sexuelles…

Mais revenons sur la sœur aînée de la princesse Ato, Shahren. Enlevée par des hommes du compte Schtemwölech, nous retrouvons les protagonistes de son enlèvement car ce n’est autre que Fargo,  le chef de la ville-relais d’Ahadod-Schado. Ce n’est que pour la protégé d’après lui, mais nous sentons que nous aurons la vérité dans les prochains tomes sur ce qu’il en est vraiment, et que Koïnzell sera encore étroitement lié à cette nouvelle histoire…

Alors évidemment, vivement la suite !

[Chronique] Übel Blatt, Volume 1 – Etorouji Shiono

[Chronique] Übel Blatt, Volume 1 – Etorouji Shiono

ubel blatt 1


Privé de la juste reconnaissance de ses faits d’armes, celui à qui l’on donne le surnom infamant de “lance de la trahison” continue son périple après avoir changé d’identité et d’apparence… Sa quête de vengeance mène Köinzell à Rielde Velem, ville dirigée par le « monastère », un groupe religieux rongé par la corruption et qui multiplie les exécutions publiques…

Mon avis

Afin d’enrayer l’invasion de nos terres sacrées par l’armée des Ténèbres de Wischtech… L’empereur confia une mission à 14 jeunes gens qu’il dota de lances sacrées. Trois d’entre eux périrent en chemin. Quatre d’entre eux trahirent l’Empire et furent exécuté. C’est ainsi que commença… L’ère glorieuse des Sept Héros.

Sauf que l’histoire n’est pas celle que tout le monde croit. L’on apprenait dans le volume 0 que nos Sept Héros étaient loin de la vérité. En réalité, les Quatre Lances de la Trahison sont les véritables héros. Tandis que les Sept ont fuit le combat, les Quatre ont menés leur mission à bien. Ne voulant pas que tout le monde soit au courant de leur traîtrise, ils ont lâchement abattu leurs compagnons, en récoltant la gloire éternelle qui leur revenait. Ascheriit, un des Quatre, n’est pas mort, et grâce à un Elfe, il pu retrouver une forme « humaine ». Il était devenu le semi-elfe Koïnzell, qui n’avait plus qu’une idée en tête : venger ses compagnons.

Pour atteindre ses cibles, Koïnzell doit traverser la ville-frontière Rielde Velem, un monastère dirigé par des moines corrompus qui ont pour simple mission de vérifier votre « vertu » pour savoir si vous êtes dignes de passer. Pour ces hommes, la « vertu » n’est rien d’autre qu’un sac rempli de pièces d’or. Il rencontre dans son périple Peepi et Vido, qui souhaitent eux aussi passer la frontière. Ce dernier les aides, en les emmenant à un passeur qui accepte de les emmener seulement si Koïnzell lui donne un peu de plaisir…

On rencontre ici les nouveaux compagnons de route de notre semi-elfe : Peepi, Vido et Altea. Peepi est une jeune fille qui a tout perdu, qui n’a plus personne et qui n’a qu’une idée en tête, celle de venger ses amis et sa famille. Vido est un homme bien mystérieux mais plein de ressources, j’espère qu’on en apprendra plus sur lui dans les prochains tomes. Quant à Altea, elle n’est rien d’autre que le passeur, très attirée par Koïnzell. Tout aussi mystérieuse que Vido, j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur la jeune femme.

J’ai hâte de lire la suite et voir ce que ça va donner, avec Koïnzell qui avait l’habitude d’avancer en solitaire une bonne partie du temps, et surtout en apprendre plus sur ses nouveaux compagnons de route !