Archives de
Étiquette : poésie

[Chronique] Perle – Anne Bert

[Chronique] Perle – Anne Bert

perle

  • Éditeur : La Musardine (2016)
  • Pages : 181
  • Genre : Érotique
  • Prix : 8.95€
  • Acheter Perle

Perle, « née sous X », ça vous campe un personnage, surtout lorsque l’héroïne découvre, au détour de ses lectures de l’Enfer, que cet X n’est peut-être que la révélation d’un destin sexuel hors du commun. S’appropriant cette lettre comme identité plutôt que de la porter comme une croix, elle va l’incarner dans le monde interlope et libidineux d’un Paris de débauche. Puis rompre avec cette vie, et se retirer en bord de mer, dans la Brière. Mais sur sa route, elle croise Alanik, marinier taiseux, avec qui des horizons nouveaux se déploient. Les légendes locales, la terre, l’eau, les huîtres laiteuses, le bon vin, tout devient prétexte à exacerber un amour torride et pastoral qui en appelle aux cinq sens… et à l’outrance.

Merci aux éditions La Musardine pour cette lecture !

Mon avis

Perle est née sous X. Abandonnée à la naissance, vivant dans une famille adoptive, elle voulait de l’amour, elle a eu la porte. Ce X devient donc son identité, mais aussi un monde de plaisir qui s’ouvre pour Perle, qui ne tarde pas à découvrir les soirées libertines parisiennes. Alors qu’elle s’est trouvée un régulier, elle ne prend plus de plaisir et certains côtés de cet homme l’effraie. Alors la jeune femme plie bagage et part loin des tumultes de la capitale…

L’histoire démarre quand Perle rencontre Alanik et va découvrir une autre facette de la sexualité, différente de ce qu’elle a connu jusqu’ici. Mais j’avoue avoir totalement décroché quand la légende locale devient réalité. Il se dit, en substance, qu’à une certaine période de l’année, si une femme se balade alors qu’elle a eu un rapport sexuel récemment, une flopée de mini-pénis la violera et la rendra totalement nymphomane… Et évidemment, pile quand Perle est là-bas, et elle n’y échappe pas. Tout cela m’a paru tellement incongru ! Je me suis donc penchée sur les scènes érotiques, mais pas une ne m’a émoustillée. C’est un enchaînement de descriptions qui ne laisse place au moindre sentiment, à la moindre émotion.

Mais dans l’ensemble, ce petit poche est bien écrit, Anne Bert a une plume très poétique, malgré quelques envolées lyriques dont on ce serait bien passées. Malheureusement, le mélange poésie/érotisme n’est pas très bien passé, puisque – encore une fois- ce ne sont que des descriptions brèves des actes en eux-mêmes.

En bref, je suis moyennement convaincue par Perle et je n’ai pas réussi à renouer avec l’histoire pendant ma lecture, qui n’a pas correspondu à mes attentes.

[Chronique] La tue-mouche – Jean-Hugues Malineau

[Chronique] La tue-mouche – Jean-Hugues Malineau

la tue-mouche

  • Éditeur : Gulf Stream (2016)
  • Pages : 105
  • Genre : Romance, jeunesse
  • Plus édité

-Si tu Veux, appelle-moi chanterelle…
– Pourquoi pas ! et pourquoi pas clavaire, coprin, arnica… ou gentiane, nigritelle ou furet ? La tue-Mouche s’est mise à rire et son rire a le bruit de l’eau sur les pierres … je l’aime comme ce soleil rouge, comme les marmottes, comme la gentiane printanière… comme le lait des chèvres. J’aime ta joue que je sens sourire quand je te dis que je t’aime, j’aime ton corps, ton ventre, j’aime toute la Tue-Mouche…

[…extrait …]

La Tue-Mouche, c’est le nom d’un séduisant champignon vénéneux et le surnom insolite donné à l’adolescente farouche dont s’éprend le héros de ce livre. Un roman où s’expriment pudeur, sensualité, émotion de la découverte de l’amour, un été, au cour d’une montagne sauvage, vibrante de vie.

 

Mon avis

La Tue-Mouche, c’est le nom d’un champignon, mais aussi le surnom d’une adolescente dont le héros de ce roman tombe éperdument amoureux dès le premier regard. Nous suivons leur histoire d’amour, jusqu’au moment où la Tue-Mouche doit repartir, pour peut-être ne jamais revenir.

Tout d’abord, l’objet livre est assez joli, ce qui mérite d’être souligné. Pour cette collection « Les romans bleus », les éditions Gulf Stream ont vu les choses d’un côté… bleu. Les pages sont bleu clair, avec une écriture bleu marine. L’histoire est encadrée par des crayonnés de la couverture, qui sont magnifiques.

Quant à l’histoire, elle est très poétisée, avec un vocabulaire riche et avec une plume fluide. Les personnages n’ont pas de nom, juste des surnoms (Le vieux, La tue-mouche…), et sont toujours cités comme tels, à l’instar des animaux et autres plantes qui gardent leurs noms.

Bien que ce soient les premiers émois d’un jeune adolescent qui sont relatés ici, l’histoire ne m’a pas plus touchée que ça. Certes, c’est une belle histoire d’amour, mais au delà de ça, ce n’est pas un livre qui me marque particulièrement. Peut-être l’histoire aurait eu plus d’impact si je l’aurais lue plus jeune?

Mais au final, La tue-mouche reste un beau livre, que je conseillerais pour un(e) adolescent(e). Le livre n’est plus édité actuellement.

[Artbook] Divines : Les beautés de la mythologie classique – Rosalys & Fleur D.

[Artbook] Divines : Les beautés de la mythologie classique – Rosalys & Fleur D.

divines

  • Éditeur : Univers partagés (2013)
  • Genre : Mythologie
  • Prix : 9.99€
  • Acheter Divines

De grandes dames de la Grèce Antique vous invitent à entendre leur histoire. Les plus belles déesses, nymphes et Héroïnes vous content le monde qu’elles ont érigé. Acceptez leur invitation, goûtez leurs paroles et appréciez les valeurs de leur cœur. Dans un esthétisme inspiré du Japon, les illustrations sensuelles de Fleur D. rendent grâce à ces divinités pleines de volupté. Avec ces peintures modernes, accompagnées de la plume lyrique de Rosalys, la mythologie classique n’a jamais été aussi charmante et limpide.

Mon avis

J’inaugure la section Inclassable du blog avec Divines, un artbook made by Fleur D. (illustratrice) et Rosalys (auteur). Retour sur les déesses de la mythologie grecque et des héroïnes en lien avec cette mythologie…

Cet artbook est divisé en trois parties: les déesses grecques, les nymphes et les héroïnes qui se sont frottées à la mythologie grecque. Chaque double-page est illustrée d’une déesse, nymphe ou héroïne, accompagnée d’un court texte poétisé, racontant en quelques lignes les faits marquants de leur histoire, et quel lien ont-elles avec d’autres déesses et dieux. Avec un vocabulaire enrichi qui incite au voyage et à la découverte, j’ai eu envie de me replonger dans la mythologie grecque, sujet que me passionnait beaucoup quand j’étais plus jeune.

Côté dessins, ils sont très jolis. Ils sont un savant mélange entre ceux que l’on trouve dans les mangas et ceux de Walt Disney, avec des couleurs un peu pastel. Un peu simple, ils sont très féminins, avec un trait fin et soigné renforçant la sensualité des déesses, nymphes et héroïnes. On remarque très facilement que les dessins ont été réalisés sur tablette graphique, ce qui n’enlève cependant rien à ces qualités, nous avons juste à déplorer un petit manque de détails. Les postures des personnages sont variées et choisies avec bon goût.

Malgré le fait que l’auteur ai traité des sujets exclusivement féminins, nous apprécions le fait que chaque personnage soit suffisamment différend des uns, des autres, tout en restant cohérent avec le style choisit, ce qui nous évite de nous lasser pendant notre lecture.

En bref, un petit artbook sympathique et plaisant pour les yeux, incitant au voyage et à la (re)découverte, mais cependant un peu trop court à mon goût. Merci au forum Have a Break, Have a book et aux éditions Univers partagés pour ce partenariat.

illu divines