Archives de
Étiquette : gindre

[Chronique] On a eu du mal – Jérémie Gindre

[Chronique] On a eu du mal – Jérémie Gindre

on a eu du mal


« Le premier soir au restaurant, alors que ça ne lui avait jamais traversé l’esprit, elle copie spontanément un couple d’Allemands qui grimacent en buvant du limoncello. Le copain rigole et commence à la trouver attirante, ce qui finit comme prévu. Il est gentil et musclé. Il lui parle du patrimoine de l’île, de petites plages quasi secrètes. Avec lui Mélanie Gillioz se sent prête à faire du topless. Un matin en faisant du jet-ski, elle se dit que finalement son truc, c’est plus que les sensations fortes. » L’auteur des cinq histoires de ce recueil est un explorateur. Ses investigations, destinées à décrypter le rôle des émotions, le mènent dans « l’extra-quotidien », d’où il rapporte des scènes singulières et drôles.

Mon avis

Avant de commencer mon avis, je tenais à remercier Libfly et les éditions de l’olivier pour leur confiance pour ce partenariat – en effet, On a eu du mal de Jérémie Gindre fut lu dans le cadre de l’opération On vous lit tout, organisée par Libfly et le Furet du Nord. Pour la quatrième année consécutive, ils se sont unis pour nous faire découvrir en avant-première les livres de la rentrée littéraire 2013 !

Même si je suis toujours enthousiaste de participer aux partenariats, je me dois bien de l’avouer que le livre porte bien son nom. Ici, l’auteur nous décrit des scènes de la vie quotidienne, des scènes pleines de banalité, relevées uniquement grâce aux pensées des personnages principaux des cinq nouvelles de l’ouvrage. Je me permets quand même de remettre ici la fin du résumé : « L’auteur des cinq histoires de ce recueil est un explorateur. Ses investigations, destinées à décrypter le rôle des émotions, le mènent dans « l’extra-quotidien », d’où il rapporte des scènes singulières et drôles. ». Or, j’ai eu beau chercher, les scènes singulières sont loin de l’être, et ne sont en aucun cas drôles. Je n’ai pas compris ce qui pouvait y avoir d’amusant de retranscrire des scènes de la vie quotidienne totalement dénuées d’originalité. Un livre que je lirais juste si je n’avais plus rien à me mettre sous la dent, l’ayant trouvé ennuyant.