[Chronique] xxx Holic, Volume 1 – CLAMP

[Chronique] xxx Holic, Volume 1 – CLAMP

xxx holic 1


Lycéen, Kimihiro Watanuki est poussé malgré lui par une force étrange qui le fait entrer dans la maison d’une médium, Yûko Ichihara, qui attendait cette visite inéluctable. Face à ses déclarations, Kimihiro reste perplexe, et afin de parer à son scepticisme, la médium lui révèle des détails concernant son passé, notamment un lourd secret lié aux forces occultes. Pour se débarrasser des visions qui l’assaillent, Kimihiro accepte un petit boulot d’homme de ménage chez cette médium plutôt difficile à vivre…

Mon avis

Le hasard n’appartient pas à ce monde, tout n’est que fatalité.

Kimihiro est un lycéen peu ordinaire qui a depuis toujours, des visions de démons, fantômes, et autres fumées représentant le mal qui ronge les gens. Un jour, alors qu’il subit encore une fois ces visions, il se retrouve malgré lui dans une boutique tenue par une médium, Yuko.

C’est une boutique. Une boutique où on exauce les vœux. Mais en échange, je reçois une compensation proportionnelle au vœu.

C’est ainsi que notre héros se retrouve bonne à tout faire chez Yuko, pour qu’elle réalise son souhait : ne plus avoir ces visions. C’est sur ce speech assez original que notre histoire va se dérouler. Philosophie et pouvoirs occultes seront au rendez-vous. Nous irons à la rencontre de quelques clients de Yuko, qui réclament son aide ou se retrouvent, comme Kimihiro, malgré eux à la boutique.

Quant aux personnages, ils sont tout simplement attachants. Nous y retrouvons Moro & Maru, les premiers employés de Yuko, qui n’arrêtent pas de faire tourner en bourrique notre héros. Yuko, la médium, est une jeune femme qui n’en fait qu’à sa tête, et qui aime bien laisser Kimihiro s’occuper des basses besognes. Mais attention, quand elle se met au travail, elle retrouve tout son sérieux. Et Kimihiro, notre pauvre lycéen qui doit supporter ces trois là. Il est tout ce qu’il y a de plus sérieux, mais il perd facilement son sang-froid.

Les graphismes ne m’ont pas plus attirée que ça. J’ai eu beaucoup de mal au début pour m’y habituer , mais au final on s’y fait très bien. J’ai tout particulièrement adoré les tenues de la médium, qui sont très jolies, ainsi que le style de la boutique. Cependant, à la fin du manga, on change de style graphique qui est assez déroutant : en effet, les dernières cases sont un croisement avec la saga Tsubasa Reservoir Chronicles. Au lieu d’adapter le style graphique de ce dernier à xxx Holic, ils l’ont laissé tel quel, ce qui est assez dommage.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *