[Chronique] Vengeance d’outre-tombe – Florence Fréguin-Schneider

[Chronique] Vengeance d’outre-tombe – Florence Fréguin-Schneider

vengeance d'outre tombe


Franck Amelin, commandant d’un groupe d’enquête à la section criminelle du SRPJ de Lyon n’est pas ravi lorsqu’il doit annoncer à son équipe qu’Alexandra Serrano, un jeune officier de police judiciaire, psychologue de surcroît, débarque de Paris pour travailler avec eux en tant que « profileuse ». Mais la série de meurtres qui s’amorce dans la capitale rhodanienne en ce milieu de printemps, ne leur laisse pas le loisir de s’appesantir sur leurs relations orageuses. Quel est donc le lien entre tous ces meurtres sanglants et le corps de la jeune femme retrouvé quelques mois auparavant sur les bords du Rhône ? La traque commence et le capitaine Serrano n’est pas de trop pour aider les enquêteurs à résoudre cette sombre affaire.

Merci à les éditions Chemin-Vert, pour cette lecture !

Mon avis

Franck, commandant à la SRPJ de Lyon est chargé avec sa nouvelle collègue Alexandra, une profileuse de Paris, de boucler une enquête qui ne s’annonce pas si simple que ça. Les meurtres s’enchaînent sans que le moindre indice tangible ne se profile à l’horizon, et les victimes qui se ressemblent physiquement s’accumulent… On ouvre ce roman sur les premiers meurtres et l’arrivée dans l’équipe d’Alexandra. On suit aussi une famille qui a failli perdre un petit garçon, sans trop que l’on sache quel est le lien entre ces deux intrigues. Mais plus on avance, plus on devine le lien avec l’intrigue de base.

Cependant, je regrette que l’on soit resté en surface, sans trop creuser d’avantage, que ce soit au niveau de l’enquête ou même des personnages. Je ne me suis pas sentie proche de l’un d’eux car au final, on ne connait pas ces personnages, on en sait trop peu. L’écriture est tantôt fluide, tantôt saccadée, donnant un sentiment d’urgence au texte quand les situations l’exigent. Le tout se lit très vite et très facilement (seulement deux petites journées pour ma part).

Par contre, concernant l’identité du coupable, j’ai deviné bien trop vite qui cela pouvait être et très facilement. Il m’a fallu d’une seule phrase dite par un personnage, d’une manière trop exacerbée et peu naturelle pour me dire « c’est toi ». Et ensuite, à chaque indices que trouvaient Franck et Alexandra, je devinais ce qu’il en était des motivations du coupable, ce qu’il en était de son passé. C’était trop simple.

Mais malgré ça, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. Contrairement à d’habitude, deviner les éléments à l’avance ne m’a pas plus dérangé que ça et j’ai adoré voir que ma théorie se confirmait au fil des pages. Florence Fréguin-Schneider est actuellement sur une suite pour Franck et Alexandra, et je me laisserais bien tenter si celle-ci voit le jour…

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Articles pouvant vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.