[Chronique] U4 : Yannis – Florence Hinckel

[Chronique] U4 : Yannis – Florence Hinckel

U4 yannis

  • Éditeur : Nathan (2015)
  • Pages : 401
  • Genre : Science-Fiction
  • Prix : 16.90€
  • Acheter U4: Yannis

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir: un rendez-vous fixé à Paris…

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Yannis est à Marseille, dans l’appartement de ses parents quand le drame survient. Le filovirus U4 (U pour Utrecht et 4 pour 4è génération) a tué tous les membres de sa famille. Il ne lui reste plus que son chien Happy… et les fantômes de ses parents qui lui rendent visite. Expert de Warrior of Time (WoT), il reçoit lui aussi le message de Khronos l’invitant à Paris, sous la plus vieille horloge de la capitale pour remonter le temps. Il décide donc de s’y rendre, et espère croiser au passage une autre joueuse de WoT, Lady Rottweiler de Lyon. Mais en court de route, Yannis développe un dédoublement de la personnalité et se prend de temps à autre pour Chevalier Adrial, son avatar dans le jeu…

Yannis est un personnage intriguant, s’en est un, après Koridwen, sur lequel je me suis posé beaucoup de questions pour la suite de l’histoire. Il est tout le contraire de Stéphane : calme, posé, il n’agit pas sur une simple impulsion. L’idée de le mettre en duo avec elle est une très bonne idée, ça a permit de contre-balancer avec la personnalité un tantinet explosive de Stéphane. Ensemble, ils forment un bon groupe et on le ressent bien plus dans ce tome de U4.

On en apprend plus sur Jules, personnage qui apparaît très peu dans les autres tomes de la saga, ce qui donne plus envie de s’intéresser à ce personnage et à son histoire. Il faut dire que Yannis est plus sociable que Kori et Steph, ça aide donc pour découvrir les autres personnages.

En tout cas je ne me suis pas ennuyée avec Yannis, même si je connaissais déjà une bonne partie de son parcours et sa fin, puisque c’est la même que celle de Vincent Villeminot. Cependant, la voir d’un autre œil et découvrir comment il a rencontré certains personnages est intéressant. Pour faire court, c’est un tome très complémentaire à celui de Stéphane.

J’avais déjà lu Florence Hinckel grâce au Chastronaute, ça a donc été un plaisir de découvrir l’auteure avec une plume plus mature et dans un monde moins enfantin !

J’ai donc continué avec Jules, petit dernier que je n’avais pas encore lu, on en reparle très bientôt 😉

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *