[Chronique] Tentation – Stephenie Meyer

[Chronique] Tentation – Stephenie Meyer

tentation

  • Éditeur : Hachette (2006)
  • Pages : 576
  • Genre : Romance fantastique
  • Prix : 8.99€
  • Acheter Tentation

« Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, je ne m’en mêlerai plus. Ce sera comme si je n’avais jamais existé. » Rejetée par celui qu’elle aime passionnément, Bella ne s’en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Pourtant il faut vivre. Mais Bella n’a de goût pour rien, sinon le danger : alors elle entend la voix d’Edward, et éprouve l’illusion de sa présence. Comme s’il ne l’avait pas abandonnée, comme s’il tenait encore à elle. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? A quel prix ?

Mon avis

Quand j’ai décidé l’année dernière de relire ma petite collection que je possédais (qui depuis à grandi, c’est devenu un beau bébé de plus de 300 livres… hum), la saga des vampires végétariens ne pouvait pas passer à travers les mailles du filet : elle aussi, je vais la relire. Sachant que le jour de ma première lecture, j’avais beaucoup apprécié cette saga, ma relecture cinq ans après me semble amère, parce qu’aujourd’hui je n’aime plus cette saga. Je n’ai pas flanché face aux détracteurs qui n’ont vu que les films (et je vous comprends…), mais j’ai juste eu un œil plus mature sur une saga que je n’aurais même pas pris la peine de continuer à lire si elle était sortie cette année.

Reprenons l’histoire, et ce deuxième tome qui annonce le triangle amoureux que nous aurons par la suite (et donc la gueguerre qu’on avait eu, team Edward ou team Jacob, guerre que je trouvais puérile à l’époque). Un tome où Bella va se faire larguer par son vampire, et qui va vivre pendant quatre mois en dépression, et va tenter de s’accrocher à Jacob pour sortir la tête de l’eau. Mais ce n’est qu’une fois que ça va mieux, que Jacob devient un loup-garou et devient donc distant avec elle, pour se rapprocher ensuite de l’humaine, qui filera avec Alice pour retrouver Edward. Oui. Bon. Vu comme ça, c’est négatif.

Ce que je n’ai pas aimé, c’est Bella. Se taper une dépression parce qu’on se fait larguer après six/sept mois de relation, faut pas exagérer non plus. Elle réalise par la suite que si elle se met dans des situations quasi-suicidaires, elle entend la voix d’Edward, telle une hallucination, qui lui dit de ne pas faire de bêtises. Quelqu’un de normal fuirait ces hallucinations auditives, Bella les traque, quitte à filer aux urgences ou être sur le point de mourir. Et je trouve ça égoïste. Égoïste pour son père, pour ses amis, sa famille, mais surtout hypocrite pour Jacob, qui n’est en faite que la roue de secours de l’humaine. Bella au final joue avec les sentiments de son pote loup-garou pour ne pas le perdre, comme la scène où ils se revoient après sa transformation et qu’il l’envoie bouler puissance x1000, et qu’elle lui fait le coup qu’elle peut essayer de tomber (en gros) amoureuse de lui pour qu’ils puissent continuer à se voir. Bon, Jacob tombe dans le panneau, mais c’est débile. Quant à sa relation avec les vampires, les prendre de haut comme elle fait (sauf avec les Volturi, dommage d’ailleurs…), alors que ce sont juste des bêtes assoiffées de sang qui peuvent la tuer, je ne m’y fait toujours pas. Sa volonté à devenir un vampire avant la menace m’énerve également, limite elle est avec lui juste pour se faire transformer, et ça je ne comprends pas.

Ce que je ne comprends pas surtout, c’est que l’auteur écris très bien. Elle a un vocabulaire riche (j’ai appris pas mal de mots en lisant Twilight, si, si, je vous assure), elle raconte bien son histoire, c’est poétisé, c’est cohérent, tous les autres personnages sont logiques et intéressants, mais ses deux personnages principaux sont plats et détestables comme ce n’est pas permis. Et autre point incompréhensible pour moi, dans Midnight Sun (Twilight vu par Edward, jamais publié, mais trouvable sur internet), Edward ne me paraît pas détestable, et est présenté comme un être torturé, qui fait moins vampire-guimauve… Donc, je ne comprends pas pourquoi il me paraît comme ça dans Twilight vu par Bella…

En bref, je n’aime plus cette saga, et je crois que je continuerais ma relecture uniquement si on me demande de les sortir de ma PàL. Sinon bah… Ils y resteront.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *