[Chronique] Soixante-Six, tome 1 : La prisonnière – Michel J. Lévesque

[Chronique] Soixante-Six, tome 1 : La prisonnière – Michel J. Lévesque

soixante-six 1

  • Éditeur : Hugo & Cie (2011)
  • Pages : 372
  • Genre : Science-Fiction
  • Plus édité !

Que se passe-t-il à Tea Walls, une petite localité américaine située au cœur d’une banlieue en apparence paisible ? La jeune Alexia Lincoln, capitaine des meneuses de claques de son école secondaire, y mène une vie banale de petite fille riche. Jusqu’au jour où le voile qui masquait la vérité est levé. Au même moment, en Californie, la ville de Hastings Horizon est balayée par une épidémie foudroyante qui décime sa population à la vitesse grand V. Coïncidence ? Et d’où provient ce virus inconnu qui transforme ses victimes en zombies assoiffés de chair et de sang ? Jack Soho, truand notoire, tente d’arracher sa famille à cette malédiction. Les événements décrits dans ce livre ont défrayé la chronique il y a quelques années. Jamais auparavant un témoignage aussi percutant n’était venu faire la lumière sur une machination à ce point tentaculaire et diabolique.

Mon avis

Tout d’abord, petites précisions sur cette édition française ! Soixante-Six est à la base une saga Québecoise, dont les deux premiers tomes (Les Tours du château et Le Cercueil de cristal) ont étés publiés en France par Hugo&Cie sous le nom Soixante-Six, tome 1 : La prisonnière, mais ils n’ont jamais édité la suite (c’était soit ça, soit les bouquins érotiques new romances.). Si vous voulez lire cette saga, lancez-vous dans sa version originale ! Perso c’est que je vais faire pour lire la suite 🙂

Enfin, revenons à l’histoire. Dans une petite ville nommée Tea Walls, Lexia et d’autres adolescents se rendent compte qu’ils sont manipulés et qu’ils ne devraient pas être ici. Dans une autre ville, Hasting Horizon, Jack Soho et ses frères, ainsi que sa sœur, doivent faire face à une invasion de zombies. Et si ce qui se passait à Tea Walls avait un lien avec la pandémie à Hasting Horizon?

Nous suivons en chapitres alternés la vie de Lexia et Jack, chacun de leurs côtés et chacun qui tombent de haut devant certaines révélations qui sont toutes en lien avec les autres. L’histoire avance assez rapidement, ce qui fait que le lecteur n’est jamais laissé trop longtemps dans le flou et a les réponses à ses questions bien vite. L’écriture de l’auteur étant fluide, cette lecture se fait assez rapidement !

Les personnages étant assez jeunes, il est facile pour le jeune lecteur de s’identifier à l’un où à l’autre. Même les plus âgés auront leur comptant dans ce premier tome avec Jack Soho, le seul personnage du côté des gentils qui soit un tantinet adulte.

En bref, j’ai bien aimé ce premier tome qui nous emmène de rebondissements en rebondissements, et ai passé un très bon moment. Je lirais la suite chez l’éditeur Québecois !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *