[Chronique] Le septième guerrier-mage – Paul Beorn

[Chronique] Le septième guerrier-mage – Paul Beorn

le septième guerrier mage


Lorsque Jal se réveille, perdu et agonisant, il ne se doute pas que sa survie dépendra de son serment. Celui de défendre un village face à l’immense armée conquérante qu’il vient de déserter. Une armée menée par le plus puissant des Guerriers-Mages… Bientôt, de violents cauchemars assaillent le jeune soldat, les souvenirs de douze années de sa vie jusque-là oubliées, et avec eux, des capacités insoupçonnées… Sa promesse lui permettra-t-elle de découvrir ce qu’il est vraiment ?

Merci à Livraddict et aux éditions Bragelonne pour cette lecture !

Mon avis

Jal déserte de l’armée Ostéroise, qui est entrain de raser chaque villes et villages ennemis, menée par le Vieux Dragon en personne, un guerrier-mage qui brûle tout sur son passage. Avec deux autres soldats, Jal est poursuivi par quinze cavaliers dans une petite vallée. Laissé pour mort, il est sauvé in extremis par une femme habillée en peau de loup, qui lui fait promettre de sauver sa vallée de la plus grande armée du monde, celle du Vieux Dragon. Jal, celui-qui-ose,  sera-t-il à la hauteur ?

Le septième guerrier-mage a été un sacré coup de cœur, je n’avais pas lu un roman aussi immersif depuis un petit bout de temps. Ça a été tellement plaisant à lire qu’il ne m’a fallu que trois jours pour finir à bout des 524 pages. La fluidité de l’écriture, et les descriptions ni trop longues, ni trop courtes, m’ont permis d’imaginer les différentes scènes avec facilité et de m’imprégner de l’univers de Paul Beorn.

 Le guerrier qui accorde sa confiance est comme un soldat qui relève la visière de son casque. Il en est soulagé, il respire, il croit voir le monde sous un meilleur jour. Mais, quand une flèche lui transperce l’oeil, il comprend trop tard que la confiance est un mensonge. – Maître Hokoun

L’histoire est racontée du point de vue de Jal, et malgré ce choix, il n’y a pas de temps mort, il se passe toujours quelque chose. Car, en plus de la sécurité de la vallée à sa charge, notre soldat est amnésique. Il n’a aucun souvenir de son enfance, depuis le jour où il s’est réveillé sur une plage, loin de chez lui. On découvre avec lui des bribes de ce passé fuyant, et on aperçoit un petit garçon brisé qui va tout faire pour fuir un maître manipulateur. On est loin du personnage sarcastique et avec du répondant qu’il est en temps normal. Découvrir ces passages-là ne casse pas le rythme de l’histoire, puisqu’ils servent également à l’avancement du récit et permettent à notre personnage principal d’évoluer.

De manière générale, les personnages sont tous très bien travaillés, du petit paysan, au Ka, en passant par Gloutonne, pour tous, l’auteur a prit le temps de les doter d’une personnalité qui leur est propre. Quant à la fin, jamais je ne l’aurais devinée, ça a été une sacré surprise ! On a toutes les réponses, ainsi que des révélations inattendues, je ne les avaient pas du tout vu venir.

Cette lecture a été fantastique, il y a fort à parier que je lirais les prochains ouvrages de l’auteur !

le septieme dedi

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Articles pouvant vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.