[Chronique] Quelque part avant l’enfer – Niko Tackian

[Chronique] Quelque part avant l’enfer – Niko Tackian

Quelque part avant l'enfer


Anna est miraculée. Après un accident et deux semaines de coma, elle est toujours en vie. Est-ce la promesse d’un nouveau départ ? Une chance avec son fils et son mari de tout recommencer ?
Mais de l’autre côté, l’espace d’une infime seconde, alors que sa vie était suspendue à un fil, elle a vu le tunnel… une lumière noire, et un homme lui promettant de la tuer…
Il la poursuit encore. Pourquoi l’a-t-il choisie comme témoin de ses crimes ?
Parfois, il vaut mieux ne pas revenir…

Merci à Livraddict et aux éditions Scrineo pour cette lecture !

Mon avis

Quelque part avant l’enfer, premier roman du scénariste, réalisateur et désormais auteur Niko Tackian, est un thriller psychologique qui nous emmènes dans les expériences de mort imminente (EMI)…
Quand Anna, mère de famille, a un accident de la route qui la plonge dans le coma, elle fait une EMI. Bien que ces expériences soient majoritairement positives, la sienne est noire : elle y rencontre un homme qui veut la tuer. Et elle aurait très bien pu l’oublier si cet homme n’existait pas et que ce n’était pas un serial killeur !

Le thème des EMI est extrêmement bien amené et expliqué au lecteur : chiffres, témoignages, tout est là pour nous faciliter la lecture. Le tout s’intègre parfaitement à l’histoire d’Anna, que nous suivons de bout en bout. C’est la première fois que je rencontre ce thème dans un roman, ça a donc été une découverte pour moi.

Ce thriller est bien mené, pas une fois je n’ai deviné qui était le tueur, ni son but. Niko Tackian nous balade jusqu’à la fin, où l’on tombe des nues ! Cependant, c’est le premier roman de l’auteur, on ressent certaines de ses convictions qui transparaissent dans le texte.

Les personnages sont bien travaillés et ont chacun une psychologie poussée. L’auteur a donné une grande importance à chacun d’entre eux ! Mais j’aurais apprécié tout de même d’en savoir plus sur certains personnages, comme celui d’Alain dont on apprend son « passé psychologique » qu’à la toute fin -ceci n’est pas un spoil, promis!-, ça aurait été encore plus immersif.

Dans l’ensemble, j’en ressort satisfaite ! Ce premier roman m’a beaucoup plu, et je pense suivre le travail de l’auteur de près !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Articles pouvant vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.