[Chronique] Tes mots sur mes lèvres – Katja Millay

[Chronique] Tes mots sur mes lèvres – Katja Millay

tes mots sur mes lèvres


Ancienne pianiste prodige, Nastya Kashnikov désire aujourd’hui deux choses : traverser sa période de lycée sans que personne n’apprenne rien de son passé, et faire payer le garçon qui lui a tout pris – son identité, son âme, sa volonté de vivre.

L’histoire de Josh Bennett n’est un secret pour personne. Chaque être qu’il a un jour aimé lui a été pris, jusqu’à ce qu’à 17 ans, il ne lui reste personne. Désormais, il veut qu’on le laisse seul, et les gens le font car quand votre nom est synonyme de mort, tout le monde est enclin à vous laisser votre espace.

Tous… sauf Nastya, cette mystérieuse nouvelle fille à l’école qui a commencé à venir le voir et ne veut plus s’en aller, s’insinuant dans chaque aspect de sa vie. Mais plus il apprend à la connaître, plus elle devient une énigme. Alors que leur relation s’intensifie et que des questions sans réponses s’accumulent, il commence à se demander s’il apprendra un jour les secrets qu’elle cache… ou même s’il le souhaite réellement.

 

Mon avis

J’avais vu Tes mots sur mes lèvres un peu partout :en partenariat, à super u, chez mon libraire préféré, à la Fnac, et la même chose me revenait à chaque fois : 1. Cette couverture me fait fuir 2. Le résumé ne me plaît pas 3. Grand format dit 20€ minimum le livre, ça fait chère la déception que je pourrais avoir en lisant ce livre. C’est donc sans grand regret que je me suis détournée vers d’autres titres, puis j’ai eu ma liseuse, et je me suis dit qu’au moins si je n’aimais pas, je pourrais toujours le supprimer. Alors voilà.

Puis je me suis prise une claque. Ce bouquin roxx du poney et le résumé n’est même pas un avant-goût, c’est mille fois mieux à l’intérieur.

Je suis très exigeante en terme de romance. Je n’aime pas quand tout ce passe dans le meilleur des mondes et que nos protagonistes soient heureux. Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi une bonne romance est une romance où des gens souffrent. Je veux de la souffrance, des gens qui ne sont pas heureux, qui sont passés dans le mal tellement de fois, des gens qui n’attendent plus rien de la vie. Ou alors que ça se passe bien et que tout leur bonheur se détruise au fil des pages. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas du tout d’où ça vient, vu que je suis heureuse et que mon couple n’a jamais été séparé, et que tout ce passe hyper bien.

Vous l’aurez compris, Tes mots sur mes lèvres c’est tout ça à la fois. On a des gens qui souffrent, qui construisent une relation où tout se passe bien, puis tout par en morceaux. D’un côté nous avons Nastya, une jeune fille détruite par un homme, dont nous ne savons rien, juste ce qu’elle veut bien nous dire. Et de l’autre, nous avons Josh, qui a perdu tous les membres de sa famille avant ses 17 ans. Et tous les deux vont tenté de s’aimer malgré leur souffrance, malgré les longs silences de Nastya, cette jeune fille qui s’enferme dans son mutisme dans ce qu’elle appelle « le jour où je suis morte ».

Je vis dans un monde sans magie. Sans miracle. Un endroit où n’existent ni voyants, ni loups-garous, ni anges, ni super héros pour me sauver. Un lieu où les gens meurent. Où la musique tombe en miettes où tout est absolument nul à chier. Le poids de la réalité m’écrase tant que certains jours, je me demande si je serai capable de soulever mes pieds pour avancer.

L’histoire est racontée par Josh et Nastya, découpé en 59 courts chapitres fluides, qui se finissent tous par un cliffhanger. Tu avais envie de lâcher ce livre et aller te coucher ? Non, tu ne peux pas. Tu as envie de savoir la suite et de te replonger au plus vite dedans. Voilà l’effet que ça m’a fait et pourquoi j’ai lu 500 pages en même pas deux jours. On passe à tous les stades dans ce roman : la joie, la peur, la colère, le rire et aussi les pleurs, parce que cette histoire est tellement touchante, tellement criante de réalisme qu’on ne peut sortir de notre lecture sans être touché par nos deux amoureux.

Mais Tes mots sur mes lèvres, ce n’est pas que de la romance. C’est aussi de la vengeance, des secrets, de l’amitié, des relations familiales pas toutes roses et des regrets. Ce récit a réussi à me transporter encore plus loin que Hell de Lolita Pille (dont la romance est tout aussi chaotique, tout s’que j’aime !), bref c’est le coup de cœur assuré. Maintenant je n’ai plus qu’une envie, c’est de l’avoir en version papier et le relire encore et encore 🙂

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

2 réactions au sujet de « [Chronique] Tes mots sur mes lèvres – Katja Millay »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *