[Chronique] Légion, tome 2 : A fleur de peau – Brandon Sanderson

[Chronique] Légion, tome 2 : A fleur de peau – Brandon Sanderson

légion à fleur de peau


Stephen Leeds, surnommé « Légion », est un homme aux capacités mentales singulières lui permettant de générer une multitude d’avatars : des hallucinations aux caractéristiques individuelles variées et possédant une vaste gamme de compétences très spécifiques. Leeds est investi d’une nouvelle mission : retrouver un corps qui a été dérobé à la morgue locale. Il ne s’agit pas de n’importe qui. Le cadavre est celui d’un pionnier dans le domaine de la biotechnologie expérimentale, un homme qui travaillait sur l’usage du corps humain en tant qu’espace de stockage. Il se peut qu’avant sa mort il ait incorporé des données dans ses propres cellules. Ce qui pourrait se révéler dangereux…

Merci aux éditions Le livre de poche de pour cette lecture ! 

Mon avis

Stephen est un homme particulier. Personne ne sait ce qu’il est – ce qu’il a. En tout cas, c’est très proche de la schizophrénie, mais n’en est pas une. Des troubles schizoïdes ? Peut-être. Toujours est-il qu’il voit des personnes qui n’existent pas et qu’il nomme « aspects ». Chacun de ces aspects a une compétence particulière : psychologue, garde du corps, légiste… Et ils lui sont très utile pour l’aider à résoudre des enquête, mais aussi interagir avec le monde qui l’entoure.

Ce deuxième tome de Légion est mon tout premier Brandon Sanderson, un auteur dont j’entendais que du bien, mais je n’osais pas franchir le pas. C’est donc chose faite ! Mais en commençant une saga par son deuxième tome, car rien ne m’indiquait qu’un premier existait. Cependant, on peut lire ces tomes indépendamment sans se retrouver perdus, puisque l’auteur démarre en douceur et rappelle qui est Stephen et son drôle d’entourage.

Stephen est un personnage très intéressant. Lui et ses aspects sont très bien amenés, et apportent vraiment un plus à l’histoire. Ce sont des personnages à part entière. Beaucoup de choses m’intriguent et m’interpellent, notamment le passé de Stephen, mais j’imagine que nous en saurons plus dans le prochain tome ! En tout cas, je vais lire le premier en attendant, peut-être que j’y trouverais quelques éléments de réponse.

Autant le thème d’un personnage hanté par ses multiples personnalités est très original, autant l’enquête l’est plus ! En effet, Stephen court après le corps d’un homme, un corps où est enregistré dans ses cellules des informations très sensibles, à la manière d’une clé USB géante. C’est très rafraichissant, on se trouve en terrain inconnu avec qu’une seule envie : en savoir plus !

Mon seul regret est que A fleur de peau se lit trop vite ! On est tellement absorbés par l’enquête et les aspects qu’on arrive à la fin, en ayant lu d’une traite l’histoire de Stephen, sans s’en rendre compte. Et j’en veux encore !

En bref, Légion : A fleur de peau est une histoire très intéressante, que l’on peut lire indépendamment du premier tome. Le thème et son histoire sont très originaux, et celle donne envie de découvrir un peu plus l’auteur et ses autres livres. A quand la suite ?

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Une réaction au sujet de « [Chronique] Légion, tome 2 : A fleur de peau – Brandon Sanderson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *