[Chronique] Kilari, Volume 3 – An Nakahara

[Chronique] Kilari, Volume 3 – An Nakahara

kilari 3


Kilari en est toute chamboulée : elle va tenir la vedette aux côtés de Hiroto dans une vidéo promotionnelle ! Le tournage du film se déroule à merveille, lorsque vient le tournage du plan final, censé être immortalisé par un baiser passionné…
Dans ce volume, Kilari doit également éviter les pièges sournois que lui tend sa rivale Erina, lors d’un séjour plus que mouvementé dans des bains thermaux !

Mon avis

Nous retrouvons Kilari, notre jeune idole, sur le tournage du film « Sonate d’amour et de jeunesse », dans lequel elle joue une collégienne dont le petit ami a perdu la mémoire suite à un accident. Suite à ça, elle décide de tout faire pour qu’il retrouve la mémoire, afin qu’il retombe amoureux d’elle… C’est mignon, certes, mais c’est toujours autant déjanté quand Kilari est de la partie ! Et puis cette naïveté… J’adore, vraiment.

L’histoire ne s’arrête pas au tournage et à la scène de baiser final avec Hiroto, l’un des membre de Ships. Pour la première fois Na-San a droit lui aussi à son moment de gloire ! Moment mignon également, mais qui ne m’a pas plus plu que ça. Autant suivre Kilari c’est sympa : elle est un véritable ventre sur patte, elle est drôle, elle arrive à se mettre dans des situations improbables, mais ce qui attire le plus chez elle, c’est sa naïveté à toute épreuve. Mais Na-San mit sur le devant comme ça, après tout ce n’est qu’un chat, et aussi mignon soit-il, il ne possède pas ce qui fait que ce manga marche. Je me suis ennuyée et j’ai eu envie de passer cette trentaine de page aussi vite que possible.

An Nakahara a axé le reste du manga sur Erina et Kilari en « mission nourriture » : tenir une crêperie pendant trois jours et aller manger dans une auberge qui fait bain thermal. Kilari et la nourriture, c’est toujours rigolo à voir, mais cependant on regrettera qu’ici le carré/triangle/rectangle amoureux -rayez la mention inutile- ne sois pas plus mis en avant en dehors des premières pages du mangas. Car ne l’oublions pas, si Kilari fait tout ça, c’est pour son coup de foudre pour Seiji, le camarade de Hiroto dans le groupe Ships.

En bref, un troisième tome drôle, moins de sentiments au profit de plus de situations improbables pour Kilari et un passage à vide avec les trente pages sur Na-San. Un tome en dessous de mes attentes, j’espère que la suite sera de nouveau axée sur notre triangle amoureux !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *