[Chronique] Mon journal intime – Lisa Azuelos

[Chronique] Mon journal intime – Lisa Azuelos

mon journal intime

  • Éditeur : JC Lattès/Le livre de poche (2009)
  • Pages : 158
  • Genre : Contemporain – adaptation
  • Prix : 5€
  • Acheter Mon journal intime

Lisa Azuelos est réalisatrice. Après Ainsi soient-elles et Comme t’y es belle, elle signe aujourd’hui LOL (Laughing Out Loud) et nous dévoile le journal intime de sa jeune héroïne. Où la réalité de la vie quotidienne d’une adolescente dépasse l’imagination des parents les plus paranos…

Mon avis

Le journal intime de Lola est la première chose que je voulais lire après avoir vu le film LOL. Et puis un beau matin, un swap à fait que ! → Dans ma PAL !

Comme son nom l’indique, on y trouve ici le journal intime de Lola, une adolescente perdue entre ses amours, le lycée, sa famille et ses amis, bref son point de vue. J’ai tout d’abord été déçue du format du livre. A l’instar de 41€ pour une poignée de psychotropes et 50 francs pour tout de Davy Mourier, on y trouve pas du tout le côté « journal intime ». Le pire, c’est que dans le film ET dans le livre, on parle du format agenda de ce journal. Ici, on y trouve des dates écrites au stylo, et un résumé du jour suivant les grands moments du film tapé en « Times new roman », bref de la même écriture que cet article.

Ce qui m’a aussi déçue, c’est les photos/post-it/emballage de préservatif et de sucette qui sont mal fait. Toujours en comparaison à 41€, ça ne fait pas du tout effet photo ou post-it. L’emballage de sucette souffre d’un photoshopage rose horrible, quand à ce qui est censé être un emballage de préservatif est juste un dessin. Et quand je vois que ce dernier et cité dans la lettre de la mère de Lola pour s’excuser d’avoir lu le journal, comme n’étant pas un dessin mais vraiment un emballage, ça m’hérisse le poil. Quand aux photos, la plupart ne sont même pas issus du film, mais du making-off. Quelques-unes ont étés prises dans les loges. Je trouve que c’est décevant, c’est censé être le journal de Lola, une lycéenne. Pas d’une jeune star projetée sous les feux des projecteurs.

De plus, je pense qu’il aurait été plus intelligent de laisser une ado écrire ce mini-journal. Là, on le sent que c’est un adulte qui l’a écrit. On le voit surtout à la tournure des phrases, des mots qui ne seraient jamais employés par une jeune fille, surtout dans son journal. Et Lisa Azuelos n’a même pas l’excuse que son personnage est doué, vu que c’est un peu une « mauvaise élève ». Des « Lol » et « Mdr » placés toutes les dix lignes, j’ai plus l’impression de voir une de mes belles-sœurs écrire qu’une ado. Quant à la lettre de la mère de Lola, à part un plus grand emploi de mots dits « complexes », le style d’écriture ne change pas à celui de sa fille, c’est dommage.

Ce livre apporte quand même un petit plus à l’histoire initiale, disons que je le conseillerais plus à une personne qui a aimé le film, sinon le lecteur ne trouverait pas un grand intérêt à lire ce journal.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *