[Chronique] Joueur du grenier, Volume 1 : Ma folle jeunesse – Molas & PirateSourcil

[Chronique] Joueur du grenier, Volume 1 : Ma folle jeunesse – Molas & PirateSourcil

joueur du grenier 1


Le Joueur du Grenier (Frédéric Molas) et Piratesourcil présente une BD inédite qui nous propulse dans les années 90 et qui relate l’enfance du Joueur du Grenier avec humour, afin d’expliquer comment tout a commencé ! Au fil des histoires, on croise également ses amis, tous aussi fans de jeux vidéos et de dessins animés.

Mon avis

Le Joueur du Grenier est un youtubeur très connu pour ses tests des pires jeux rétro de l’époque. Grâce à sa notoriété, il s’est construit une grande communauté de fans, qui est amplement méritée à la vue de son travail. On a pu le voir dans diverses web-séries telles que Noob ou Le Visiteur du futur, qui eux-mêmes ont leurs propres BD sur leurs univers, on ne peut que penser que le JDG a voulu surfer sur cette vague, mais n’est pas scénariste de BD qui veut.

On retrouve notre youtubeur dans son enfance, en compagnie de sa mère et de ses amis. Voilà. Il n’y a rien d’autre à dire à propos du contenu de cette BD. En faite, il n’y a pas de surprises dans cet album, limite on s’y attendait au contenu. On retrouve le JDG avec ses potes youtubeurs d’aujourd’hui (Usul et Real Myop, entre autre), mais ce n’est pas plus surprenant que ça. S’en est même un peu décevant, j’ai voulu lire une BD sur le joueur et je me retrouve avec des podcasters que je n’apprécie pas forcément. L’humour n’est pas vraiment au top de sa forme non plus, je me serais retrouvée propulser dans les aventures de Titeuf ou Cédric que ce serait pareil. Où est passé l’humour si particulier que nous aimons tous ? Les gags sont soit sur les jeux-vidéos et déjà exploités/entendus/lus/vus ailleurs, sois sur la vie de tous les jours, mais pareil, déjà exploités/entendus/lus/vus ailleurs ou alors trop attendus dans une BD qui pourrait être une pâle copie de ce qui a déjà été fait. Bref, j’ai eu l’impression de lire un bouquin pour enfants.

Quand au dessin, rien de neuf sous le soleil, c’est pareil. Un mix de Titeuf et Cédric, avec la chemise à fleurs et la barbe du JDG en plus.

En bref, Ma folle jeunesse est une BD qui a voulu surfer sur le succès de ses amis du web, mais qui ne m’a pas séduite. Le tome 02 est sorti sans grand bruit en septembre dernier, j’ai appris son existence qu’aujourd’hui en cherchant quelques infos. Le Joueur du Grenier est excellent dans ce qu’il sait faire le mieux : les vidéos. Les BD, il est encore temps d’arrêter.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *