[Chronique] Le jeu du chat et de la souris, Volume 1 – Setona Mizushiro

[Chronique] Le jeu du chat et de la souris, Volume 1 – Setona Mizushiro

le jeu du chat et de la souris 1


A cause de son caractère indécis. Kyoïchi s’est laissé prendre plusieurs fois au piège de l’adultère. Mais un jour apparaît devant lui un homme que son épouse a engagé pour enquêter sur ses infidélités: il s’agit d’Imagasé, un garçon qu’il a connu à la fac. Ce dernier accepte de garder le secret. Mais en échange, il lui réclame son corps… Entre les deux hommes, c’est le début d’une histoire d’amour qui ne manquera pas de vous serrer le cœur.

Mon avis

Kyoïchi va avoir trente ans, il est hétéro et n’a jamais connu l’amour, le vrai. Plusieurs filles l’on pourtant aimé, mais ça n’a jamais été réciproque. Par peur d’être trop insistant, il n’a jamais fait le premier pas, que ce soit un baisé, pour coucher ou un rendez-vous, et par culpabilité, il n’a jamais su dire non quand quelqu’un lui demandait de coucher avec, même pendant son mariage. Sa femme, ayant des doutes, engage un détective privé qui n’est autre que Imagasé, un ancien camarade de Kyoïchi à la fac, et qui était éperdument amoureux de lui. Ce qu’il va lui proposer est simple : en échange de son corps, Imagasé ne dira rien à la femme de Kyoïchi, qui pourra continuer à jouer les maris « fidèle ». Quelques jours après, sa femme le quitte, voyant que leur relation ne mène à rien, laissant le champ libre à Imagasé qui en profite pour s’installer chez Kyoïchi…

Si je devais conseiller un manga pour commencer à lire du yaoï, je citerais celui-ci sans hésiter. Comparé aux autres mangas du même genre, Le jeu du chat et de la souris et plutôt un manga mature beaucoup plus axé sur les sentiments que le sexe en lui-même, bref un yaoï plutôt psychologique. Un autre code du yaoï est bouleversé, concernant l’uke et le seme qui sont normalement respectivement jeune=uke plus âgé/plus mature=seme (on retrouve les définitions ici), et qui se retrouve totalement inversé dans ce tome-ci. En effet, Imagasé est le seme et Kyoïchi est l’uke. Un premier tome plutôt soft, pas trop cru, bref tout ce qui pourrait plaire à quelqu’un débute dans la lecture de yaoï.

Concernant le dessin, c’est un peu fouillis, le trait est propre, le découpage des cases est fluide et on arrive à suivre les flashbacks, mais une impression par moment de dessin bâclé à la va vite reste quand même, mais que l’on pardonne à l’auteur étant donné que Le jeu du chat et de la souris est une de ses premières publications.

En bref, un bon premier tome que je conseille à toute personne voulant se lancer dans le yaoï !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *