[Chronique] Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé – J.K. Rowling

[Chronique] Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé – J.K. Rowling

Harry potter et le prince de sang mêlé


Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ?

Mon avis

L’avant dernier tome des aventures de Harry, une relecture que je me devais de faire après ma première lecture qui doit bien remonter à 7-8 ans. D’une première part, parce que cette saga est plus que géniale et qu’on a beau la relire à chaque fois, on retombe vite amoureux du style de J.K Rowling et on redécouvre des petits détails de l’histoire. Et de l’autre part, c’est que la première fois que j’ai lu ce tome, je n’ai pas su apprécier ma lecture comme il le fallait. En effet, dans celui-ci l’auteure donne une énorme prise de maturité à ses personnages et développe des sentiments à la fois simples et complexes comme l’amour mais nous met aussi face à la mort d’une manière bien plus brusque que dans le tome précédent où Sirius nous a quitté. Et quand notre première lecture se fait à l’âge de 13-14 ans, à moins d’avoir été confronté à ce genre de choses dans la vie, on ne peut vraiment apprécier et comprendre ce tome, et surtout saisir les sentiments qu’il est censé véhiculé. Enfin, maintenant c’est chose faite avec cette relecture !

Et donc, cette fois-ci nous ne retrouvons pas directement notre petit héros, mais l’ex-Premier Ministre de la Magie, Fudge, en compagnie de Scrimgeour, son remplaçant, se présentant au Premier Ministre moldu, comme il est usage de le faire quand on prend ce genre de poste. Exposition des derniers actes de Voldemort, mise en garde contre le danger qui rôde, et explication des dispositifs de sécurité mis en place pour le Premier Ministre vont rythmer l’entrevue des trois hommes.
Non loin de là, une autre soirée va être rythmée autrement. En effet, Narcissa Malefoy, la mère de Drago, accompagnée de sa sœur Bellatrix Lestranges, rendent visite à Severus Rogue pour lui demander service, bien que Bellatrix s’y oppose fermement. Nous y apprenons que le fils Malefoy a été choisi par Celui-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom pour faire quelque chose… Mais quoi ? Pourquoi ? Et en quoi Severus peut-il l’aider ? C’est que nous essayerons – en compagnie de Harry – de découvrir pendant cette année scolaire…

D’ailleurs, Harry est toujours chez les Dursley, attendant la visite de Dumbledore, mais il n’y croit pas tellement. Serait-ce une blague de mauvais goût ? Pour éviter d’avoir une déception pareille alors que nous sommes seulement au début de l’été, il n’a rien préparé et attend, avec sa chouette Hedwige, de voir si son directeur va réellement venir, et qu’elle ne fût pas sa surprise quand Dumbledore sonne à la porte de son oncle et sa tante ? Abusant quelque peu de toute l’hospitalité dont les Dursley sont capables de faire envers un homme vêtu d’une robe et d’un chapeau de sorcier, et qui se sert d’une baguette magique, nous apprenons quelques petites choses sur la protection magique dont Harry bénéficie chez sa tante et son oncle jusqu’à sa majorité, et nous suivons les deux sorciers dans un petit village, pour rendre visite à un ancien professeur de Poudlard, Orace Slughorn, pour le tirer de sa retraite. Harry ira passer la suite de ses vacances au Terrier, chez les Weasley.

Orace n’est pas un personnage que j’apprécie tellement. Son truc, c’est la  »collection » d’élèves un tant sois peu célèbres ou ayant un parent connu, et les réunir dans le Club de Slug, et ainsi donner quelques soirées avec eux pour les mettre en contact avec des sorciers qui sont déjà passés par le Club et qui ont acquis une certaine notoriété aujourd’hui. Il ne s’intéresse pas tellement aux autres élèves, se souvenant à peine de leurs prénoms. Slughorn a tout d’un bon professeur, mais il ne faut pas compter sur lui quand un peu d’action se présente, car il perd tout ses moyens. Tout ce qu’il est capable de faire, c’est se vanter de ses relations et les cadeaux qu’il reçoit des personnes qui sont passées par son Club. En somme, un personnage extrêmement secondaire dont j’aurais aimé qu’on laisse de côté pour le reste de l’histoire, mais Rowling en a décidé autrement pour le vieux professeur.

L’année scolaire débute donc pour nos héros avec la menace d’un Voldemort qui commence à se bouger et tuer tout ceux qui ne veulent pas le suivre au côté de ses Mangemorts, l’ambiance générale n’est donc pas à la joie. Harry va avoir de nouveau des cours particuliers – pas avec Rogue cette fois ci – mais avec Dumbledore en personne, pour l’aider à combattre le Seigneur des Ténèbres. Autre nouveauté pour notre sorcier, il est le capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor ! En somme, une année quasi-normale, ponctuée par les couples qui se font et se défont, et la jalousie, car l’un ne va pas sans l’autre… Sans oublier le Prince de Sang-Mêlé, qui va être l’élément majeur du succès de Harry en potion, mais aussi de nombreuses disputes avec Hermione qui ne supporte pas de ne plus être la meilleure, et va donc chercher par tout les moyens à convaincre Harry que le vieux livre de cours du Prince n’est pas bon pour lui, et qu’il faut qu’il le rende.

La fin de ce tome est magistrale, et m’a fait versé une larme, car même si je m’y attendais et que je connaissais déjà cette fin, on ne peut s’imaginer que cela finisse comme ça. Est-ce que cette fin aurait pu être évitée ? Si je n’aurais pas lu le dernier tome, j’aurais dit oui. Mais en faite, non. Même si au final Malefoy est convaincu de ne pas aller jusqu’au bout (ça se ressent quand il abaisse sa baguette), d’autres pactes et accords ont eu lieu pour que cette fin se déroule comme prévu, et donc même si cet événement est le plus triste que j’ai eu à lire dans Harry Potter, il se devait d’y être.

En bref, un tome excellent mais néanmoins triste, et j’ai hâte de pouvoir relire la fin des aventures de nos héros !

gif HP et le prince de sang mêlé

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *