[Chronique] La guerre des éléments, tome 1 : Avril – Perrine Rousselot

[Chronique] La guerre des éléments, tome 1 : Avril – Perrine Rousselot

avril 1


Je m’appelle Avril, j’ai dix-sept ans et la vie d’une adolescente normale. J’ai un petit ami qui s’appelle Mickaël et ma meilleure amie Aline est en Terminale avec moi. Chose qui pourrait paraître étrange, j’ai un animal de compagnie qui s’appelle Lux, c’est une luciole. Le jour où je découvre un monstre sous mon lit, je me précipite chez Mickaël mais y découvre un autre garçon du nom de Snow qui me vole un baiser. Qui est-il ? Et comment peut-il savoir tant de choses sur moi et mon amitié particulière avec Lux ?

Mon avis

Avril, 17 ans, est seule chez elle, son père étant partit pour le travail. Au moment d’aller se coucher, elle repère sous son lit deux lumières rouge. Elle croit d’abord halluciner et donc vérifie, mais son hallucination se transforme vite en patte griffue qui l’attrape par la cheville et qui essaye de l’emmener sous le lit. Ni une ni deux, la jeune fille fuit son appartement pour se réfugier chez son petit ami, Mickaël, qui vit dans le même immeuble. Mais une fois sur place, ce n’est pas sur lui qu’elle tombe, mais sur un étrange garçon à l’accent slave qui l’embrasse sur-le-champ. Désemparée, Avril ne sais plus quoi faire, jusqu’au moment où son père débarque dans l’appartement de Mickaël pour tout lui expliquer. Le jeune homme s’appelle Snow, c’est son âme soeur à elle, il va vivre avec eux parceque la guerre des éléments a éclatée, qu’elle fait partie de la lumière, son petit ami est un obscur et donc un ennemi, et qu’elle va devoir vivre avec ce nouveau secret tout en attendant son propre éveil. Et ah, oui, sa luciole Lux est un élémentaire à qui elle pourra parler une fois son éveil achevé. Rien que ça. Beaucoup de révélations en une soirée, mais Avril n’est pas au bout de ses peines parcequ’une autre cargaison de secrets et révélations arrivera très prochainement!

On est plongé directement dans l’action dès les premières pages, ce qui se révèle assez déroutant quand on est habituée à être d’abord plongée dans l’univers des personnages, mais on s’y habitue très vite. Nous découvrons l’histoire d’Avril et de sa famille de son point de vue à elle. J’ai eu aussi un peu de mal avec les dialogues au début, n’ayant pas trouvé qu’ils faisaient « rapports humains ». Les personnages s’exclament tout le temps au début, et commencent leurs phrases par les mêmes mots. Ainsi dans les premiers chapitres, quand Avril s’adresse à son père elle commence toujours ses phrases par « Papa ! » et son père par « Ma chérie ! ». L’auteure s’améliore au fil des pages et ça se ressent tout au long de l’histoire. Cependant, j’ai beaucoup apprécié les descriptions de lieu et les explications sur l’univers de l’histoire, Perrine Rousselot a su me transporter et on imagine sans peine les lieux que nous découvrons avec Avril. J’ai lu le livre d’une traite en étant déçue de ne pas avoir le deuxième tome sous la main.

Côté personnages, je n’ai pas beaucoup aimé Avril, l’ayant trouvée trop naïve et un peu égoïste par moments vis-à-vis de Snow. Son côté girouette ne l’a pas aidée à remonter dans mon estime. En effet, Avril a la faculté d’oublier les meurtres et autres atrocités de son pire ennemi, de lui trouver des excuses et de se jeter carrément dans ses bras à grand renfort de « oui mais lui il m’a dit qu’il m’aime alors que le gars avec qui je suis actuellement, non » quand son petit ami actuel embrasse une autre fille. Personnellement, j’ai trouvé cette réaction trop excessive. J’ai par contre adoré le personnage de Snow, son petit côté secret et mystérieux. J’aurais bien aimé découvrir l’histoire de son point de vue également, ça aurait été très intéressant.

En bref, j’ai bien aimé ce premier tome malgré ses petits défauts au début et son départ assez déroutant auquel je m’y suis habitué assez vite. Le tome deux est déjà dans ma wishlist et il se peut que je le lise très prochainement!

Merci au forum Have a Break, Have a Book et aux éditions Kitsunegari pour ce partenariat 🙂

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *