[Chronique] Le grand secret – René Barjavel

[Chronique] Le grand secret – René Barjavel

le grand secret

  • Éditeur : Presse de la cité, Pocket (1973)
  • Pages : 372
  • Genre : Science-fiction
  • Prix : 6.95€
  • Acheter Le Grand Secret

Le grand secret, c’est l’histoire d’un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n’en ont connu de pareilles.
C’est aussi l’histoire d’un mystère qui, depuis 1955, a réuni, à l’insu de tous, dans une angoisse commune, par-dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C’est ce  » grand secret  » qui a mis fin à la guerre froide, qui a été la cause de l’assassinat de Kennedy, qui rend compréhensible le comportement de De Gaulle en mai 1968, qui a rendu indispensables les voyages de Nixon à Moscou et à Pékin.
Il n’a rien à voir avec la guerre ou la bombe H. C’est le secret de la plus grande peur et du plus grand espoir du monde. Il ne faut pas oublier que c’est un roman. Mais si c’était vrai ?…

Mon avis

Pourquoi Kennedy a été assassiné? Qu’est ce qui justifie le comportement de De Gaulle en 68? Pourquoi Nixon a fait de nombreux voyages entre Moscou et Pékin? Pourquoi la Reine Elisabeth ne s’est jamais séparée de son sac? Pourquoi Roland et Jeanne se sont retrouvés séparés du jour au lendemain? Et si tout ça, avait un lien, et que ce lien était le plus gros secret de l’univers, qui est à la fois un bonheur, mais aussi un grand malheur…

Première lecture d’un roman de Barjavel pour moi, ça a été avec plaisir que je me suis lancée dans la découverte de ce secret. On se sent très vite aspirés par l’histoire, qui se déroule en trois parties:

La première, traitant de la découverte du secret. Nous ne savons pas ce qu’il en est, mais il est là. On suit les différentes décisions des chefs d’états qui savent, mais nous, nous restons dans le flou total, essayant de comprendre pourquoi, à l’instar de Jeanne qui cherche des réponses dans la disparition de Roland. La deuxième traite du secret, nous révèle ce qu’il en est et tout d’un coup les éléments commencent à à s’assembler, comme un puzzle. Et enfin, la troisième partie nous montre la vie avec le secret, comment les personnes au courant vivent avec, ce qu’ils en ont fait.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à un seul personnage. Les seuls dont on nous parles vraiment et que l’on suit du début à la fin sont Roland et Jeanne, mais malheureusement le couple ne m’a pas plus intéressée que ça, étant focalisée sur le secret.

Le grand secret est un roman de science-fiction, certes, mais il n’empêche que certains éléments clés (comme la mort de Kennedy), coïncident tellement bien avec l’histoire de Barjavel qu’on ne peut se demander  « et si tout ça était vrai? ». Mais heureusement, ça ne reste que de la littérature…

Depuis le clan et la horde, jusqu’au capitalisme de consommation et au communisme, les hommes ont déjà essayés tous les moyens possibles de vivre en société. Mais ils ne s’en souviennent pas. Il n’y a pas tellement de systèmes. On en revient toujours aux mêmes, autorité de ceci ou de cela, communauté comme ceci ou comme cela. Quel que soit le système adopté, il y a toujours une partie des hommes qui en profite et une partie qui ne l’accepte pas. ça se termine la plupart du temps dans le sang. Le système abattu est remplacé par son contraire, qui succombe à son tour devant son contraire. Civilisations après civilisations, les expériences se sont accumulées sans servir à rien, par manque de mémoire. Chaque génération doit tout réapprendre. Elle veut bien accepter les richesses et les connaissances acquises par la précédente, mais pas la sagesse, hélas, pas la sagesse, jamais… Ton enfant accepte et exige que tu le nourrisses, mais si tu lui dis que le feu brûle, il ne te croira jamais, tant qu’il n’aura pas mis le doigt dedans. Chaque génération doit subir l’épreuve du feu, chaque génération doit se brûler.

La plume de Barjavel m’a transportée dans son univers un tantinet réaliste, mais très prenant, surtout à partir de la découverte du secret. Certains passages font réfléchir, notamment sur notre société actuelle. Pour moi ce fût une bonne découverte, et je compte lire d’autres ouvrages du même auteur quand ma PàL aura baissé d’une petite centaine de livres 🙂

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

2 réactions au sujet de « [Chronique] Le grand secret – René Barjavel »

  1. C’est vrai que moi non plus, je ne me suis pas attachée aux personnages, mais la plume de l’auteur que j’ai découverte avec ce livre m’a tout de suite happée ! L’intrigue est intéressante à suivre, et ce secret en deviendrait presque crédible ! Ça m’a donné très envie de lire d’autres livres de cet auteur comme La nuit des temps.

    1. Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule 😀 J’ai toujours peur d’être passée à côté de quelque chose dans ces cas-là ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *