[Chronique] Flowers never lie – Rohan Lockhart

[Chronique] Flowers never lie – Rohan Lockhart

Flowers never lie


C’est un simple voyage d’affaires. Une simple soirée parisienne…
La nuit tombe sur la capitale française, lentement, révélant des secrets si longtemps enfouis. En l’espace de quelques secondes, de quelques mots, l’amour devient le plus grand des ennemis ; un combat contre soi, contre l’autre. La pire des douleurs.
Un matin, Kain se réveille au bord d’un chemin qu’il n’aurait jamais imaginé prendre, tiraillé entre deux hommes, entre deux amours.
Dans le regard de l’un, le reflet de ces années partagées.
Dans l’étreinte de l’autre, la force d’un sentiment jamais révélé.
Partagé entre Camille et Leeroy, Kain avance au milieu de ses doutes, de ses peurs, essayant de comprendre pourquoi, aujourd’hui, il n’est plus sûr de rien.

Mon avis

On ne présente plus GMO Project, la saga de Rohan Lockhart que j’ai déjà longuement chroniqué sur le blog. Aujourd’hui, on va plutôt parler de Flowers Never Lie, un hors-série qui se déroule dans un univers alternatif à GMO. Et si… Kain se retrouvait à faire un choix entre son amour de toujours, Camille, et le jeune homme qu’il a sauvé plusieurs années auparavant, à savoir Leeroy ? Et bien…

C’est une nouvelle que l’on peut lire indépendamment de la saga principale, grâce à une introduction qui replace le lecteur – et les personnages – dans le contexte, avec également des définitions des termes (ORSM, Guardians…) dont les lecteurs assidus connaissent déjà le sens. Bref, que vous découvriez GMO à travers Flowers Never lie ou que vous connaissiez déjà l’univers, il n’y a aucun soucis de ce côté-là. Et en plus, on recroise ici Ash, Evan, mais aussi Greyson, tous plus jeunes que dans la Next-Gen, avant que ce petit monde prenne le chemin que l’on connaît déjà.

C’est une nouvelle énormément axée sur les sentiments et les émotions, que nous nous prenons en pleine face tellement c’est puissant. Avec ce triangle amoureux, nous allons en passer par tout un panel, que ce soit le désillusion, la peur, la colère, l’amour, le déchirement de Kain entre deux hommes, Camille qui tombe de haut,  Leeroy qui se sent seul et qui n’en peut plus de garder ses sentiments, totalement frustré… C’est très poignant !

Graphiquement parlant, j’adore la couverture ! Quelques illustrations parsèment le roman, mettant en scène les moments les plus intimes de Flowers Never Lie, et c’est beau. Cependant, concernant le bonus bande-dessinée, je suis moins fan des dessins, que je trouve un peu exagérés dans la proportion des corps.

En bref, Flowers Never Lie est une nouvelle que l’on peut lire indépendamment de la saga GMO Project Next-Gen. Puissante, elle ne laisse pas le lecteur indifférent qui se retrouvera lui aussi partagé entre Leeroy et Camille, et souhaitant que Kain prenne la meilleure décision. C’est beau, c’est tendre, c’est passionnel et on trouverait presque dommage que ce ne soit qu’un univers alternatif…

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *