[Chronique] Il était une fois… Cinder – Marissa Meyer

[Chronique] Il était une fois… Cinder – Marissa Meyer

il était une fois cinder


À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Beijing et sa nouvelle famille. De l’Europe et de ses vrais parents, elle n’a aucun souvenir. Elle ne sait d’eux que ce que son beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une jambe de robot. Cinder a des difficultés à s’habituer à son nouveau corps de cyborg. Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de vision sitôt qu’elle est confrontée à une situation inconnue. Si elle se lie facilement d’amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très vite que sa belle-mère ne l’accueille pas de gaité de cœur. Et le drame qui menace sa famille d’accueil ne va rien arranger…

Mon avis

Cinder est une jeune cyborg adoptée par une famille d’accueil à New Beijing, dans un futur dystopique. Depuis l’accident qui a coûté la vie à ses parents, elle a été reconstruite avec des pièces robotisées. Depuis, elle a les informations sur toute chose qui lui défile devant la rétine. Cinder est amnésique est n’a aucun souvenirs de sa vie d’avant l’accident.
Dans sa famille d’accueil, elle est vite adoptée par le père, mais surtout par ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, tandis que sa nouvelle mère semble la détester au plus haut point…

Je connaissais la saga Cinder de nom, mais je n’ai jamais réellement osé commencer la saga. J’avais peur d’être déçue, de ne pas avoir ce que je cherchais… Du coup, quand j’ai vu qu’une préquelle était sortie, je me suis dit que ce serait l’occasion ! Deux ans après son téléchargement, je me lance dedans – enfin – grâce à la Lecture Commune organisée sur Livraddict.

Dès les premières pages, on est vite plongés dans l’univers de Cinder : le côté SF est très présent dès le départ : les véhicules, le fait que ce soit une cyborg, que les habitants aient des androïdes qui s’occupe des taches ménagères à leur places… On est vraiment dans un univers futuriste !

Côté personnages, la couleur est donnée aussi dès le début : on sent très rapidement que tout le monde ne voit pas l’arrivée de Cinder de la même façon.

Pour l’écriture, c’est très fluide ! Ça se laisse lire très rapidement et facilement. En bref, une bonne mise en bouche qui donne envie de lire le premier tome !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *