[Chronique] Correspondances criminelles – Julien Martin

[Chronique] Correspondances criminelles – Julien Martin

correspondaces criminelles


Après une trahison, Anna Vendetta va connaître une escalade criminelle, mais des personnes se mettront sur sa route. Notamment le procureur Jérémy Marceur et le commissaire Guillaume Moute. Anna finira-t-elle en prison, ou bien réussira-t-elle à conserver sa liberté, tout en faisant illégalement fortune ?

 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur de Correspondances Criminelles, Julien Martin, pour sa confiance pour ce partenariat et cette très sympathique découverte. Malgré ses 144 pages, ce petit roman à su se montrer très addictif…

Nous suivons ici Anna, une jeune femme qui se retrouve sans rien – plus de maison, plus d’argent – à cause de son ex-mari, Philippe, qui est parti avec ses biens, après l’avoir arnaquée. Le livre s’ouvre sur une lettre du malfrat, lui disant oh combien il l’a toujours détestée, qu’il ne l’a jamais aimée, et que surtout, la plupart des personnes de son entourage ont contribués à son arnaque. Seule, en colère, la touchante et naïve Anna se retourne vers une de ses amies, Rosalie, pour qu’elle l’aide à retrouver Philippe et qu’elle la loge quelque temps. En échange, Rosalie peut lui demander ce qu’elle veut, ce sera oui. Son amie accepte, et en échange, Anna devra aller récupérer des paris illégaux chez des parieurs… Elle gravira tous les échelons chez un bookmaker, se construisant un véritable réseau mafieux qui s’étend au niveau national, ce qui la rendra quasi-intouchable.

En parallèle nous suivons Philippe, qui a fuit aux États-Unis, plus précisément à Las Vegas, avec Sophie, une amie d’Anna qui a aidé son ex-mari à lui voler ses biens. Il continuera son escalade du crime en se servant de Sophie, qui cherchera par tous les moyens de se débarrasser de lui, mais il lui fait des propositions tellement alléchantes, qu’elle ne peut plus rien lui refuser, et qu’elle continuera à le servir, malgré qu’il ne soit pas honnête avec elle.

Nous suivrons aussi Jérémy, procureur, et Guillaume, un commissaire, qui chercheront à démanteler le réseau d’Anna, mais aussi se mettront sur la piste de Philippe et Sophie, car cette dernière est partie sans laisser de trace avec un homme dont tout le monde se méfie.

On suit nos protagonistes à travers des échanges de lettre, un chapitre pour une correspondance entre deux personnes, passant à trois ou plus à la fin du livre. Seul petit bémol, c’est l’échange de lettres entre Anna et Rosalie alors qu’elles habitent ensemble.

En bref, un petit roman qui se laisse lire vite, à lire sans modération !

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *