[Chronique] Chroniques Lunaires, tome 3.5 : Levana – Marissa Meyer

[Chronique] Chroniques Lunaires, tome 3.5 : Levana – Marissa Meyer

levana

  • Éditeur : Pocket (2015)
  • Pages : 201
  • Genre : Science-Fiction
  • Prix : 16.90€
  • Acheter Levana

« Miroir, mon beau miroir,
dis-moi, qui est la plus belle ? »

Pour les lecteurs des Chroniques Lunaires, Levana est une reine cruelle qui se sert de son magnétisme pour imposer amour et crainte à ses sujets. Mais bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une toute autre histoire, une histoire d’amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n’a jamais été contée… jusqu’à présent.

Mon avis

Levana, c’est la reine lunaire psychorigide qui casse les pieds de tout le monde depuis le premier tome de la saga. Avec ce hors-série de 200 pages, nous allons découvrir l’enfance de la reine, et en parallèle le moment où la princesse Sélène vivait encore au palais, avant que la folie ne s’empare de Levana. Parce que oui, on peut le dire clairement, elle est folle. Depuis que sa sœur lui a brûlé le visage, Levana se cache derrière son pouvoir lunaire, pour paraître toujours aussi belle.

A l’époque, elle n’est que princesse et évolue dans l’ombre de sa grande sœur, devenue reine depuis le meurtre de leurs parents par une coquille. De son côté, la princesse vit un amour à sens unique avec un garde déjà marié qui se considère juste comme son ami… Mais c’est sans compter sur la perfidie de Levana, qui, dans sa folie, va manipuler ses sentiments pour avoir l’illusion d’un vrai couple.

Clairement, tout ce qu’on apprend sur la future reine lunaire ne la rend pas attendrissante, ça la rend juste – à mes yeux – encore plus psychopathe qu’elle ne l’était déjà ! Pour Levana, tout est sous le signe du destin : la mort, la manipulation, le moindre évènement… Même si c’est elle qui l’a provoqué ! Elle a certes eu une vie tragique, mais elle n’a pas amélioré son sort, puisqu’elle s’est enfermée dans sa petite prison d’illusions, se croyant aimée, adulée pour son physique, les actes de son entourage… Bref Levana vit sa vie par procuration, en quelque sorte. Mais au moins, on comprend mieux ses motivations dans les tomes précédents, grâce à ce hors-série qu’il est impossible de laisser de côté, celui-là est vraiment indispensable. Et en plus il est en papier, rien de mieux pour compléter sa petite collection !

Il est rare que je me prononce sur la couverture des livres, mais là il le faut, car je ne suis pas d’accord avec les choix vis-à-vis du texte. En effet, on apprend aussi pourquoi Levana se voile, on en parle souvent dans les autres tomes (surtout dans le un), et de sa couronne. En VO, les lecteurs ont droit à ça, qui colle parfaitement au texte :

levana VO

Le voile blanc, presque transparent mais dont on ne voit rien en dessous, avec la couronne, décris dans chaque tome. Nous, en France, on a eu droit au remake du chaperon rouge…

Je ne comprends pas, parce que sur toute la saga, Pocket Jeunesse a toujours fait des choix judicieux, c’était parfait. Là… Je ne comprends pas, mais pour moi ça ne représente absolument pas la reine Levana.

Bref, pour moi Levana reste inconsidérablement dérangée et je pense qu’elle ne manquera pas si Cinder l’emporte sur elle dans les prochains tomes ! Vivement la sortie de Winter ! (Et on l’espère, avec une couverture à la hauteur du personnage).

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *