[Chronique] Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder – Marissa Meyer

[Chronique] Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder – Marissa Meyer

chroniques lunaires 1

  • Éditeur : Pocket (2013)
  • Pages : 412
  • Genre : Science-Fiction
  • Prix : 17.90€
  • Acheter Cinder

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

 

Mon avis

Cinder est une cyborg amnésique depuis l’accident qui a coûté la vie de ses parents. Elle a été adoptée par une famille asiatique vivant à New Beijing qui ne l’a jamais totalement acceptée. Sous le couvert de sa tutelle, sa marâtre la prend pour une domestique et elle veut à tout prix lui interdire d’aller au bal que donne le prince Kai… Une réécriture du conte de Cendrillon, sans la bonne fée !

Cinder est mécanicienne pour subvenir aux besoins de sa famille d’accueil, dans un monde où les droïdes de compagnie et autres font partie intégrante du paysage. Mais aussi un monde ravagé par la létumose, une maladie qui emporte des milliers de citoyens sur son passage et dont aucun remède existe. Mettons par dessus les Lunaires qui veulent assouvir les Terriens, de la manière la plus subtile qui sois, mais je n’en dirais pas plus…

Bref, c’est un univers bien fourni avec plusieurs intrigues qui se présentent à nous, le tout très bien ficelé et cohérent. Ce premier tome est un récit très bien mené et qui ne s’emmêle pas les pinceaux. Un véritable pageturner, je n’ai pas vu le temps défiler pendant ma lecture.

Cependant, j’ai très vite deviné qui était Cinder (son origine ainsi que son passé) très tôt, trop rapidement ! Un peu déçue de ce côté là, car même si je n’ai eu la confirmation qu’en deux parties et dont la dernière à la fin de ce premier tome, je le savais déjà, donc pour la surprise et le cliffangher, on repassera…

J’ai en tout cas très envie de découvrir la suite, bien qu’un peu septique, car nous suivrons d’autres personnages que ceux du premier tome. Je lirais la suite, mais avec des pincettes…

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *