[Chronique] Amour Sucré, Volume 3 : Le masque des souvenirs – ChinoMiko, Xian Nu & Sen Chu

[Chronique] Amour Sucré, Volume 3 : Le masque des souvenirs – ChinoMiko, Xian Nu & Sen Chu

amour sucré 3


Après son séjour en camping avec ses amis, Lynn reprend le chemin du lycée.

Inquiète pour Viktor depuis son malaise, elle est aussi troublée par des événements étranges qui s’y sont déroulés et dont il serait à l’origine. Un sac a été échangé provoquant le trouble dans leur organisation et un masque contenait un message à son attention.

Cherchant du soutien sans succès auprès de ses amis Nathaniel, Castiel et Lysandre, elle va finalement répondre aux sollicitations de Peggy après la découverte d’une clef cachée dans son masque de plus en plus mystérieux. Cette dernière veut l’emmener espionner dans l’entreprise de Viktor. Cette mission « impossible » menée avec plusieurs de ses amis, parmi lesquels Kentin, Armin et Alexy, la conduira sur le chemin de ses souvenirs et d’autres mystères qui entourent la vie de Viktor.

Mon avis

Amour Sucré est un manga tiré du jeu éponyme qu’on ne présente plus. Je n’ai pas aimé le premier tome. J’ai trouvé des améliorations dans le deuxième, qui pouvaient laisser présager qu’une seule chose: le troisième tome ne pouvait qu’être parfait si l’équipe continuait dans cette voie-là. Ont-ils comblés mes attentes de lectrice fana du jeu? Il y a du bien, il y a du moins bien, mais on va décortiquer tout ça ensemble.

Nous retrouvons Lynn à la recherche de Viktor, qui a disparu suite à son malaise à la fin du deuxième tome. Plus de nouvelles, Lynn s’inquiète, Peggy veut ab-so-lu-ment le rencontrer pour l’interviewer, et Ambre fait encore des siennes. Alors Lynn et Peggy vont monter une véritable mission commando pour infiltrer l’entreprise du père de Viktor, dans l’espoir d’avoir de ces nouvelles. Et comme dirait le vice-président de VKT:

-D’ordinaire, ou envoie des SMS, ou des e-mails lorsque l’on veut prendre des nouvelles de quelqu’un…

-O-on fait jamais rien comme tout le monde… ah ah.

Lynn va encore être envoyée vers les garçons du jeu pour obtenir leurs avis avant de se lancer dans cette mission, si bien que l’on passera une bonne partie de ce tome à ça, alors que pas mal de sujets auraient mérités qu’on les développes dans ce tome-ci, alors qu’on ne fait que les effleurer comme la maladie du père de Viktor, la disparition de sa mère ou même l’état du jeune homme. Je suis un peu déçue de ce côté-là, vu qu’en dehors des habituels dialogues avec les lycéens de Sweet Amoris, en définitif il ne se passe pas grand chose, voyons le comme un tome de transition. Mais le problème de vouloir faire un tome de transition, c’est qu’il faut être prêt à publier le tome suivant dans moins de six mois pour éviter de perdre l’intérêt du public. Là, le tome suivant est attendu pour 2015, ce qui n’est pas très rassurant. Je n’aurais pas un aussi grand intérêt pour le travail de Chino et Xian, j’aurais très certainement arrêté cette saga maintenant, voir même au premier tome.

Côté dessins nous sommes enfin dans du vrai et pur shôjo, Xian-Nu s’est encore améliorée et ça se ressent au fil des pages. Certaines expressions sont trop exagérées – trop en comparaison des shôjo les plus connu – , mais ça passe et on ne fait plus trop attention à ce détail une fois habitué. Les visages sont de plus en plus ressemblants à ceux du jeu, ce qui fait doublement plaisir.

En bref, une histoire un peu trop plate à mon goût vu qu’il ne se passe pas grand chose au final dans ce tome, des dessins de plus en plus réussis et de plus en plus ressemblant à ceux du jeu. J’en attend beaucoup du prochain tome, pas mal de points méritent d’être éclaircis par la suite.

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *