[Chronique] Agence Confettis, tome 4 : Poney Party – Juliette Saumande & Hélène Canac

[Chronique] Agence Confettis, tome 4 : Poney Party – Juliette Saumande & Hélène Canac

agence confettis 4


Pour l’anniversaire de Nathan, son nouveau client, l’Agence Confettis doit relever un défi de taille : le garçon adore les chevaux, mais… il a peur de tout. De tomber, de se faire mal, de marcher dans la rue… Alors aller dans un poney club pour son anniversaire, c’est hors de question ! Nathan fêtera son anniversaire chez lui. Mais comment faire venir un cheval dans un appartement ? Elliot décide de tout mettre en œuvre pour satisfaire son client.

Mon avis

On retrouve les annivexperts pour un nouvel anniversaire à organiser ! Sauf que Elliot n’a pas le moral. En effet, le jeune homme est habitué à voyager aux quatre coins du monde avec ses parents. Or là, il est obligé de rester chez sa cousine, et c’est long ! Alors quand un anniversaire se présente, c’est l’enchainement de catastrophes

Car Nathan n’est pas un client comme les autres : il a peur de tout. C’est handicapant, car la moindre de ses sorties se fait sous protections : casque, genouillères, ect… Il est fan de chevaux, mais ne remontera jamais l’un d’eux. Alors les annivexperts vont lui organiser une poney party, mais comment faire rentrer un équidé dans un appartement ? Et c’est là que les bêtises s’enchainent…

Elliot ment et pousse ses amis à faire de même pour obtenir un poney qui a été abandonné, ne réfléchissant pas aux conséquences de son acte. C’est qu’il a soif d’aventures, le globe-trotter ! Même si ça lui apporte des ennuis… On découvre un Elliot irresponsable, qui ne tient plus en place, et à côté le traumatisme de Nathan, qui ne fait pas un seul pas sans vérifier qu’il n’y a pas le moindre danger… Alors imaginez, organiser un anniversaire !

C’est toujours aussi bien écrit : fluide, un vocabulaire adapté, mais pas infantilisant, sans aucune leçon de morale. Les thèmes s’intègrent bien à l’histoire  et chaque enfant y trouvera son compte. Pour un petit livre de 133 pages, on en demande pas plus.

Côté graphismes, c’est très bien pour le public visé : des dessins simples, en noir et blanc (bien que je les aurais préférés en couleur), les personnages sont bien travaillés et il y a peu de décors. Les enfants seront ravis, les adultes trouveront que ça manque de dynamisme. Mais à la base, ces petits livres ne sont pas pour nous !

L’histoire se boucle, comme d’habitude, sur quelques conseils et idées pour un anniversaire réussi. Et bien sûr, un tome qui se lit indépendamment des autres, comme les trois premiers!

Partager cet article, c'est contribuer à l'élevage de livres sauvages libres et heureux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *