Archives de
Catégorie : Nouvelles-Essais

[Chronique] Le deuxième sexe, tome 2 : L’expérience vécue – Simone de Beauvoir

[Chronique] Le deuxième sexe, tome 2 : L’expérience vécue – Simone de Beauvoir

le deuxième sexe tome 2


Comment la femme fait-elle l’apprentissage de sa condition, comment l’éprouve-t-elle, dans quel univers se trouve-t-elle enfermée, quelles évasions lui sont permises, voilà ce que je chercherai à décrire. Alors seulement nous pourrons comprendre quels problèmes se posent aux femmes qui, héritant d’un lourd passé, s’efforcent de forger un avenir nouveau. Quand j’emploie les mots « femme » ou « féminin » je ne me réfère évidemment à aucun archétype, à aucune immuable essence ; après la plupart de mes affirmations il faut sous-entendre « dans l’état actuel de l’éducation et des mœurs ». Il ne s’agit pas ici d’énoncer des vérités éternelles mais de décrire le fond commun sur lequel s’enlève toute existence féminine singulière.

Cette édition est une limitée et numérotée de 1949, trouvée dans la réserve de la bibliothèque d’Avranches.

Mon avis

Après le premier tome, il est donc logique que je m’attaque au deuxième. Et ayant vu le film Les Suffragettes entre deux chapitres, j’ai pu faire le parallèle entre les deux et me rendre compte oh combien une femme était très compliqué à l’époque. Comparé à aujourd’hui, il n’y a pas photo, même si l’égalité homme-femme n’est toujours qu’un murmure et que le gouvernement vient de faire marche arrière à propos de l’article 14 de la loi contre le harcèlement de rue (parce que ça n’est jamais arrivé aux sénateurs, 90% d’hommes blancs hétéros et cisgenres*, donc le harcèlement sexiste n’existe pas. Et ouais). Bref.

Maintenant que nous avons vu la place de la femme dans l’histoire, d’un point de vue psychologique et d’un autre biologique, il est temps de nous intéresser à la vie de la femme : l’expérience vécue. On commence donc par la formation, dès l’enfance. Où débute le conditionnement ? Puis la vie de la jeune fille, avec ses impératifs comme se trouver un bon mari (avec une bonne position dans la société, of course), et qui va faire ses premières expériences sexuelles. Un chapitre est aussi consacré aux lesbiennes, où Simone de Beauvoir développe plusieurs pistes sur la façon dont les jeunes filles passent – ou non – par cette attirance sexuelle. C’est vraiment très intéressant de pouvoir mettre des mots sur tout ça !

Après cela, la femme a une situation, c’est une femme mariée, une mère, mais sa situation s’exprime aussi – et surtout – par sa place dans la société qu’elle a obtenu grâce à son mari. Mais il n’y a pas que des mères de famille mariées, Simone soulève un autre point : les prostituées – et les prostituées de luxe, qui n’ont que ce titre comme situation, et elle nous explique comment ces femmes vivent, comment elles en sont venu à se prostituer, comment elles le vivent.

A partir de là, l’auteure enchaine sur la justification (la narcissique, la mythique et l’amoureuse), mais ce sont des points vus et revus dans ce tome (et si mes souvenirs sont bons, dans le premier aussi), cela devient donc répétitif et une certaine lourdeur s’installe, bien que Simone nous prévienne à l’avance de ces répétitions. La conclusion sur la femme indépendante amène une lueur d’espoir, qui indique que tout n’est pas perdu, qu’il faut se battre, mais attention de ne pas perdre vos droits dans la bataille – on les perds si facilement en tant que femme…

Concrètement, j’ai trouvé le premier tome plus intéressant que le deuxième, qui s’adresse vraiment aux néophytes. J’ai tout de même appris pas mal de choses avec cette suite, mais qui est déjà au fait du combat féministe ne sera pas du tout perdu en lisant celui-ci. Avec en plus les témoignages de l’époque qui apportent une vraie plus-value à ce tome et apporte la preuve que tout ce qui est exposé dans L’expérience vécue est basé sur des faits, ce sont des arguments de taille qui nous en apprennent bien plus sur certaines situations que n’importe quel long discours sur le sujet.

En bref, je n’irais pas jusqu’à dire que Le deuxième sexe est la bible de la femme – il n’est plus d’actualité, les mentalités ont évoluées – , mais qu’il est une bonne base si on prend la peine de lire le premier tome pour comprendre plus en profondeur la nécessité du combat féministe. En revanche, le deuxième tome s’adresse très clairement aux néophytes qui voudraient comprendre le tout – la femme, le féminisme et le reste.

*cisgenre : Se dit d’une personne qui accepte son genre assigné à la naissance, pour faire simple. Pour en apprendre plus, c’est par ici !

[Chronique] Le deuxième sexe, tome 1 : Les faits et les mythes – Simone de Beauvoir

[Chronique] Le deuxième sexe, tome 1 : Les faits et les mythes – Simone de Beauvoir

le deuxième sexe tome 1


Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la « réalité féminine » s’est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l’Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu’il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s’évader de la sphère qui leur a été jusqu’à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain.

Cette édition est une limitée et numérotée de 1949, trouvée dans la réserve de la bibliothèque d’Avranches.

Mon avis

Quand on cherche des livres sur le féminisme, Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir est toujours cité. Mais attention, seul le deuxième tome est mis en avant, au détriment du premier. Et si je vous dit que même Madmoizelle, le célèbre site féministe ne met que le tome 2 en avant ? Malheureusement, je n’ai pas de lien sous la main parce que Madmoizelle se fait désindexer de Google à cause de son nouvel algorithme. J’apprécie ce site qui m’a appris les bases du combat des femmes, mais je reste toujours surprise de cette lacune. Bref.  Pourquoi au détriment du premier tome ? Imaginez une saga que vous commencez à partir du tome 2. Il vous manque donc une sacré dose d’informations.

En effet, comment comprendre le combat féministe si on ne sait pas comment cette société patriarcale  s’est montée et a asservi la femme sous forme de contrats de mariage ? Saviez-vous que la galanterie, c’est ce que les hommes ont trouvé comme argument pour que les femmes n’aillent pas au travail ? Car oui, ce que les hommes de l’époque voulaient mettre dans le crâne des femmes, c’était que si la femme allait travailler, elle n’aurait plus besoin de ce privilège qu’est la galanterie (lui offrir des choses, lui tenir les portes, ect…). Et des femmes y ont cru ! Et tout ceci, c’est dans le premier tome, comment passer à côté de ça ? Et je lis le tome 2 en ce moment, qui renvoie régulièrement vers le premier !

On ne naît pas femme, on le devient. Combien de personnes citent cette première phrase du tome 2, sans savoir qu’elle n’est autre que la conclusion du premier tome, et que Simone a su résumer dans cette seule et unique phrase ce qu’elle a démontré dans le premier. Simone revient sur la psychologie, la biologie, comment la femme a été catégorisée comme étant « Autre », d’où est parti cette classification.

On part d’abord sur les faits donc, pour dériver petit à petit sur les mythes que les hommes croyaient (et croient encore !) sur nous. Sur nos règles, nos humeurs, notre capacité à materner, ect… Que l’on retienne bien une chose : nous devons ceci aux hommes. Ce sont eux qui ont conduit ces études sur les femmes, sans aucune femme à leurs côtés. C’est encore le cas en France, on est des champions quand il s’agit de parler des minorités, de laisser des hommes cis-blancs hétéros prendre la parole alors qu’ils ne sont absolument pas concernés.

Concernant la lecture, si vous voulez lire cet essais féministe : accrochez-vous. C’est clairement de la philo : une introduction, des parties, des sous-parties, et une conclusion. Et Simone a du vocabulaire, alors gardez un dico pas très loin. Mais ça se lit bien, pour peu qu’on s’accroche. J’aurais voulu citer tout le livre pour illustrer mes propos, mais on me murmure que ce n’est pas possible, alors je vais conclure sur une citation de Simone, qui cite elle-même Poullain de la Barre :

 Tout ce qui a été écrit par les hommes sur les femmes doit être suspect, car ils sont à la fois juge et partie.

Lisez le premier tome, vraiment. Ne vous lancez pas dans le deux sans passer par cette étape !

[Chronique] Stop au harcèlement ! – Nora Fraisse

[Chronique] Stop au harcèlement ! – Nora Fraisse

stop au harcèlement


Nous pouvons tous agir contre le harcèlement scolaire.
• Le harcèlement scolaire, c’est quoi ? • Pourquoi c’est grave ? • Comment ça commence ? • Qui est victime ? Qui est harceleur ? • Les témoins sont-ils complices ? • Comment détecter un cas de harcèlement ? Comment aider une victime ? • Comment contrer le cyber-harcèlement ? • Comment éduquer au téléphone portable et aux réseaux sociaux ? • Comment prévenir le harcèlement ? • Qui contacter ? • Quels sont les recours juridiques ?
En France, un enfant sur dix serait victime de harcèlement à l’école et un sur cinq de cyber-harcèlement.
Il est plus que temps d’ouvrir les yeux sur ces pratiques et de s’y attaquer. Enfants, ados, parents, enseignants, victimes, auteurs, témoins, nous pouvons dire STOP !

Merci aux éditions Calmann-Lévy et à NetGalley pour cette lecture !

Mon avis

Nora Fraisse est une mère qui s’est faite connaître en publiant Marion, 13 ans pour toujours, un livre parlant de sa fille qui s’est suicidée suite au harcèlement scolaire qu’elle vivait au collège. Aujourd’hui, Nora revient avec un guide pour prévenir et agir contre le harcèlement, pour que plus jamais l’histoire de sa fille ne se répète.

Le guide est divisé en cours chapitres, répondant à des questions simple : c’est quoi, qui est la victime, qui est le harceleur, comment aider la victime, comment éduquer les jeunes aux réseaux sociaux et portables, qui contacter, que faire en cas de recours juridiques… Bref, ce petit guide touche à tout. Et pour y répondre, à ces questions, Nora Fraisse utilise un vocabulaire simple, ce qui rend l’ouvrage accessible aux plus jeunes qui voudraient s’instruire sur le sujet, qui cherchent des réponses. Les paragraphes sont entrecoupés de témoignages de personnes ayant été victimes, ainsi que des parents amenant leur point de vue sur le sujet. Car le harcèlement scolaire, ce n’est pas qu’une idée : c’est un fait.

Avec une police agréable et une mise en avant des phrases et passages les plus importants, ainsi qu’un encart à chaque fin de chapitre, qui retrace les grandes idées, l’ouvrage se veut ouvert à tous. Adultes, élèves, le tout est vraiment très accessible. De plus, l’annexe est très bien fournie, avec une liste de numéros, sites internet et ouvrages à consulter pour aller plus loin. Comme plusieurs autres lecteurs, je suis d’avis que ce livre doit être reconnu d’utilité publique et devrait figurer dans chaque établissement scolaire pour le rendre encore plus accessible pour ceux qui sont touchés de près par le harcèlement scolaire. Et son petit prix aidant, il est très facile de se le procurer !

En bref, Stop au harcèlement ! Le guide pour combattre les violences à l’école et sur les réseaux sociaux et un ouvrage pédagogique, court mais complet, ainsi que très accessible. Un guide à mettre entre toutes les mains, sans hésiter !

[Chronique] GMO Project Next-Gen : Interlude – Rohan Lockhart

[Chronique] GMO Project Next-Gen : Interlude – Rohan Lockhart

interlude

  • Éditeur : MxM Bookmark (2015)
  • Pages : 98
  • Genre : Science-fiction, Romance
  • Prix : 10€
  • Acheter Interlude

« Je n’ai jamais quitté Triel. » Cette phrase, teintée de mélancolie et d’envie, Ash l’avait prononcé au cours d’une discussion à l’aéroport et depuis, Keisuke l’entendait résonner dans son esprit. Elle le prenait aux tripes, le remuait, lui donnait des rêves fous d’évasions à ses côtés. Embarquez avec Ash et Kei pour une escapade amoureuse sur la côte Ouest des Etats-Unis.

Couverture spéciale pour les contributeurs Ulule !

Mon avis

Ash n’a jamais quitté Triel, Ruby s’en est toujours assurée. Kei voulant lui faire plaisir, il lui organise une virée loin de Triel, avant qu’ils ne soient séparés par la rentrée scolaire. Est-ce que le voyage plaira à Ash, lui qui n’est jamais parti ? En route pour la côté ouest des États-Unis !

Se situant juste après les évènement du deuxième tome, et bien loin de l’action qui caractérise la saga, c’est un spin-off plein d’émotions et de sentiments qui nous est proposé-là. Contenter Ash n’est pas une mince affaire, alors pour Kei qui a toujours peur de tout faire foirer, on s’attend à tout ! Et pourtant, on est emporté par la vague des sentiments des deux jeunes hommes. Et puis, ils sont tellement mignons avec leurs réactions, qu’on ne peut que craquer !

Les deux garçons vont pouvoir en profiter pour se rapprocher et franchir une étape dans leur relation. Cet éloignement des petits tracas du quotidien leur fait beaucoup de bien ! On y découvre ici un Ash plus calme et qui réfléchit avant de mettre mal à l’aise le pauvre Kei, qui lui s’ouvre plus et accepte de plus en plus son homosexualité. Est-ce que le couple survivra à la séparation qui les attends ? Je l’espère bien !

Ce hors-série est accompagné d’illustrations de Lehanan, qui sont magnifiques ! Ce sont des crayonnés en noir et blanc, et pour certaines planches, elles sont très sensuelles !
Il y a également une bande-dessinée, de Xian Nu, qui est aussi la dessinatrice du manga Amour Sucré ! Une saga que j’ai abandonné bien vite à cause du scénario trop plat. Mais je suis ravie de la retrouver ici, et de voir combien son coup de crayon a évolué depuis !
Le bonus BD est clairement plus manga, et nous amène à une scène qui s’est déroulée quand Ash et Kei étaient encore des enfants. Alors que Ash fête ses 9 ans, il retrouve son ami en pleur, et pour le consoler, lui fait une promesse…

En bref, ce petit hors-série sur Ash et Kei est indispensable pour les fans du couple. Bourré d’émotions et de sentiments, on est loin de l’action pour plus de romantisme. Les illustrations accompagnant le texte sont magnifiques et apportent une touche de sensualité qui ravira bien des lecteurs-trices…

interlude non contributeurs
La couverture d’Interlude pour les non-contributeurs !
[Chronique] La sélection : Histoires secrètes – Kiera Cass

[Chronique] La sélection : Histoires secrètes – Kiera Cass

la sélection histoires secrètes


Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l’esprit de Maxon et d’Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu’America n’arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle « Le Prince » s’ouvre sur la semaine précédant l’arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Élevé en tant que Six, Aspen Leger n’aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. À travers le quotidien d’Aspen, la nouvelle « Le Garde » lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n’aura jamais accès…
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade !

Mon avis

La sélection, c’est comme les Chroniques lunaires : plus il y a de nouvelles, mieux c’est. Heureusement pour nous, les éditions Robert Laffont ont pensé à en faire un recueil agrémenté d’une interview de l’auteure et d’une playlist sur les deux premiers tomes de la saga.

On retrouve d’abord Maxon dans la nouvelle « Le Prince« , une préquelle. Qu’était la vie du Prince avant la Sélection ? A-t-il déjà aimé quelqu’un ? Et au niveau de sa relation avec ses parents, comment était-il avec eux ? Et surtout, comment a-t-il vécu le début de la Sélection et sa première rencontre avec America ? Bref, tout ce qu’on se posait sur Maxon. On en apprend énormément sur ce personnage et indirectement sur les motivations du Roi. Cette nouvelle permet de voir d’un autre œil la Sélection et de confirmer certaines petites choses vis-à-vis du Roi, la politique d’Illéa ou encore les Sélectionnées.

On enchaîne avec un autre point du triangle amoureux, à savoir Aspen, dans la nouvelle « Le garde« . Ici, on reprend certains passages des premiers tomes et on les voit des yeux de l’ex d’America et ce qu’il en pense. Outre la romance dégoulinante pour essayer de se remettre avec America, alors que ça fait quelques semaines qu’il l’a plaquée, on voit ce qui se passe au palais : la garde, les servants, la relation entre le Prince et le Roi, la tyrannie de celui-ci, la résistance à petite échelle des gardes. On rencontre aussi des personnages secondaires que nous avions aperçus dans les premiers tomes.

Ce sont donc deux nouvelles très intéressantes et qui servent énormément, elles nous permettent de voir au delà de la simple Sélection. J’approuve !

Comme je le disais plus haut, une interview de l’auteure et une playlist de la saga concluent ce hors-série. Alors, je n’ai pas écouté la playlist parce que je trouve ce rajout inutile et n’a aucun lien avec l’histoire. Autant ça colle dans Phaenix, autant là c’est du rajout de pages inutile. Et l’interview, je ne l’ai pas lue non plus. Je ne me sens pas assez « proche » de la saga et de l’auteure pour lire ce genre de choses. Par exemple, je lirais volontiers une interview de Morgane Caussarieu, Carina Rozenfeld, Vincent Villeminot ou encore J.K Rowling que Kiera Cass, je n’en ressent pas l’intérêt.

En bref, un bon petit recueil et j’ai hâte de lire le prochain qui regroupera les autres nouvelles !

[Chronique] Chroniques Lunaires, tome 2.5 : L’armée de la reine – Marissa Meyer

[Chronique] Chroniques Lunaires, tome 2.5 : L’armée de la reine – Marissa Meyer

l'armée de la reine


Dans cette nouvelle inédite, découvrez les origines de l’armée de Levana, mais aussi l’enfance et l’initiation d’un des personnages les plus charismatiques de la série !

Lorsqu’ils vinrent le chercher aux petites heures du jour, Ze’ev ne fut pas surpris : il avait toujours su que ce moment viendrait.
Depuis tout petit, on l’élevait dans l’attente d’une visite des thaumaturges de la reine au cours de sa douzième année. Il allait servir la Couronne. Cela ferait la fierté de sa famille et de son quartier. Mais Z était loin de s’imaginer les épreuves qu’il devrait traverser pour se faire une place dans l’armée de la reine Levana…

Mon avis

Encore un hors-série pour cette saga qui les collectionne : presque un entre chaque tomes. Autant la préquelle était intéressante et plantait le décor des Chroniques Lunaires, autant L’armée de la Reine n’apporte rien à l’histoire. Mais replantons le contexte : fin du tome deux, nous avions un aperçu de la fameuse armée de Levana. A travers le personnage de Loup, nous traversions une France sur le point d’être ravagée.

Nous retrouvons ce personnage, avant qu’il ne porte son surnom. Ze’ev est un jeune garçon qui vient tout juste d’être recruté dans l’armée de la Reine. Nous suivons donc son opération pour en faire un être génétiquement modifié, plus fort, plus puissant, plus… lupin. On vit donc avec lui ses derniers moments avec sa famille, l’intégration dans son équipe et comment il a du se battre pour gagner la place qu’on lui connait dans le deuxième tome de la saga.

Que dire de plus ? Pas grand chose, j’en ai bien peur. Ce hors-série n’apporte rien, il n’est pas indispensable à la saga et on peut aisément s’en passer, à moins que l’on s’intéresse à l’univers des Chroniques Lunaires. Ça reste une bonne lecture, mais sans plus. Cependant, la nouvelle est gratuite, alors pourquoi s’en priver ?

[Chronique] Phaenix : Âmes sœurs – Carina Rozenfeld

[Chronique] Phaenix : Âmes sœurs – Carina Rozenfeld

phaenix nouvelle


Psyché et Éros, Anaïa et l’homme de sa vie. Deux couples : l’un est déjà mythique, l’autre doit encore écrire sa légende.
Une nouvelle exclusive pour découvrir l’univers de la série Phænix de Carina Rozenfeld et le mythe de Psyché et Éros qui a inspiré l’auteur.
Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…

Mon avis

Après avoir lu la duologie Phaenix, j’ai eu un peu de mal à quitter cet univers. Alors quand j’ai vu qu’il y avait également une préquelle, je me suis dit qu’il fallait absolument que je la lise, une façon d’en terminer avec cette saga coup de cœur, en quelque sorte.

On retrouve ici E. qui nous raconte de son point de vue l’arrivée d’Anya en ville, leur première rencontre, et c’est agréable d’avoir sa version de l’histoire. Également, il y a quelques scènes bonus du premier tome, du point de vue d’Anya cette fois-ci. Elles n’apportent rien à l’histoire, mais ça reste plaisant à lire. Puis enfin, nous avons le fameux mythe de Psyché et Éros, dont l’auteure s’est inspirée pour sa saga.

Si j’avais lu cette préquelle avant Phaenix, je me serais précipitée chez mon libraire pour acheter les deux tomes et les dévorer très vite. Car en très peu de pages, on devine où veut en venir l’auteure et elle sait donner envie de lire. Carina Rozenfeld a un sacré talent de conteuse, à n’en pas douter !

A lire avant, entre les deux tomes ou après, cette nouvelle ravira les fans de la saga et donneront envie aux autres de la commencer !

[Chronique] Incubes : Actes I & II – Anthony Holay

[Chronique] Incubes : Actes I & II – Anthony Holay

incubes

  • Éditeur : Édition des tourments (2015)
  • Pages : 83
  • Genre : Horreur
  • Prix : 13€
  • Acheter Incubes

Résumé Incubes, Acte I :
Un couple, qui vient tout juste de perdre leur enfant, décide d’aller passer une semaine isolé du monde dans un charmant chalet de montagne. Tandis que la femme fait difficilement son deuil, l’homme aperçoit des silhouettes étranges et inquiétantes qui rôdent autour de la maison en pleine nuit…

Résumé Incubes, Acte II :
David, et sa femme Anna, profitent d’un beau week-end d’été pour emmener voir les cascades à leur tout jeune bébé Juliette. En chemin, ils s’arrêtent sur une aire de repos, en pleine montagne, pour se désaltérer. Malheureusement pour eux, quelque chose de profondément mauvais se cache en ces lieux ; quelque chose qui enlèvera Anna et Juliette et les entraînera au sein même de la montagne. En s’engageant dans une poursuite effrénée pour tenter de sauver sa famille, David ne se doute alors pas du lourd secret qu’il s’apprête à déterrer…

Merci à l’auteur, Anthony Holay, pour cette lecture !

Mon avis

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir le premier acte d’Incubes l’année dernière, aux éditions House made of dawn. J’avais tout particulièrement adoré avoir peur en lisant cette nouvelle. Et donc quand l’auteur m’a présenté la suite, j’ai tout de suite accepté de la lire. Et après lecture, j’ai comme l’impression qu’un troisième acte ne serait pas de trop…

Les actes I et II sont regroupés dans cette nouvelle édition, mais je vais surtout parler du dernier acte, ayant déjà longuement parlé du I ici. Le II est sa suite directe, on y suit cette fois-ci deux nouveaux personnages, David et Anna. Voulant faire une pause sur une aire de repos, Anna et sa fille se font enlever par d’étranges créatures. N’écoutant que son courage, David fonce dans la forêt pour les récupérer. Les mêmes créatures croisées dans le premier acte…

On y retrouve la même atmosphère tendue que dans l’acte I. Et ici, c’est une part du mystère qui est dévoilé, on en apprend plus sur les créatures, mais d’un autre côté on ne peut faire la distinction entre le vrai et le faux. Hallucinations ou véritables créatures sorties tout droit des enfers? Jusqu’à la dernière ligne, l’auteur nous tient en haleine. Car là où on pourrait penser que l’histoire va se répéter, Anthony Holay nous offre un retournement de situation inattendu et des révélations qui nous font encore plus douter.

J’ai été tellement happée par cette lecture, que j’ai lu les deux actes en une après-midi, voulant à tout prix connaître la fin. C’est une histoire qui se lit très facilement. Les descriptions, encore une fois, nous offrent une immersion assez agréable, il a été très facile d’imager les différentes scènes qui composent ce deuxième acte. Quant à la fin, elle est surprenante, mais reste dans la continuité d’Incubes, c’est cohérent. J’espère qu’un troisième acte verra le jour, car je pense qu’il y a encore beaucoup à dire autour de ce mystère…

[Chronique] Les Kama Sutra – Vatsyayana

[Chronique] Les Kama Sutra – Vatsyayana

les kama sutra

  • Éditeur : La Musardine (édition de 2015)
  • Pages : 326
  • Genre : Classique
  • Prix : 6.95€
  • Acheter Les Kama Sutra

Il en existe des traductions très récentes, il en existe des versions tronquées, il en existe des illustrées, de gravures ou de photos, mais depuis longtemps était indisponible la toute première traduction française de ce texte incroyable des Kama Sutra. Dans l’esprit qui, depuis l’origine, anime la collection Lectures amoureuses d’offrir au public l’histoire et le meilleur de la littérature érotique, cette version des Kama Sutra datant de 1885 tient une place d’honneur. Car on découvre dans une langue d’une suavité parfaite, même si un tantinet surannée, ce qui défraya la chronique à cette époque et pour de longues années : un catalogue invraisemblable de postures érotiques pour le moins acrobatiques, mais au-delà de cela, tout ce qui se doit faire pour consolider la bonne entente entre hommes et femmes, de la préparation des corps pour la séduction jusqu’à l’art d’arranger sa maison en vue d’une partie de jambes en l’air réussie ! Un bréviaire de l’amour datant de l’Antiquité de l’Inde pour mettre le feu aux poudres et le rose aux joues… Les Kama Sutra, petit ouvrage indispensable aux parfums d’Orient pour développer le goût de la rêverie et des prouesses techniques en matière de sexualité…

Merci aux éditions La Musardine pour cette lecture !

Mon avis

Les Kama Sutra sont, dans les croyances populaires, qu’un recueil de positions sexuelles plus ou moins acrobatiques, mais il n’en est pas seulement question (entre nous, ça doit faire entre 20 et 30% du livre). Et La Musardine nous le démontre avec cette dernière édition qui se base sur une des premières traductions, celle de 1885.

Le reste de l’ouvrage est consacré au choix de l’époux/se, comment le/la quitter, comment consolider son couple et faire en sorte que les autres aient confiance en vous, comment se comporter avec sa belle-famille, ses domestiques et ceux de sa moitié, avec les autres femmes si on est dans un harem ou si le lecteur est un homme qui souhaite s’infiltrer dans un harem. Comment une courtisane doit vivre, comment agencer sa maison, son jardin, sa chambre à coucher… Et j’en passe ! Le tout est axé sur la spiritualité, pour que chaque pratique reste en concordance avec les croyances religieuses des Hindous.

Point d’illustrations dans cette édition, c’est uniquement du texte. Aucune lourdeur dans celui-ci, bien que l’on se base sur la traduction de 1885. Le texte reste facile à lire et à comprendre dans son intégralité. Et bien sûr, si certains termes vous paraissent inconnus, cet ouvrage est accompagné de notes pour faciliter la compréhension.

En bref, bien au-delà du « recueil de positions », Les Kama Sutra est un parfait guide pour qui veut en savoir plus sur ce texte Hindou et en tirer quelques connaissances.

[Chronique] Légendes de Chine – Janine Hiu

[Chronique] Légendes de Chine – Janine Hiu

légendes de chine


Il y a bien longtemps en Chine, le sage dragon était maître de l’eau tandis que le tigre puissant était maître de la montagne et de la forêt. Dans son palais de jade, l’empereur du Ciel régnait sur le monde, les dieux et les hommes. En ce temps-là, il y avait 10 soleils, mais ils étaient fort désobéissants. Les animaux s’affrontaient pour devenir des signes du zodiaque. La dame Serpent Blanc luttait contre l’infâme tortue Fahai, et le roi des singes défiait les dieux par mille facéties… 

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture !

Mon avis

Légendes de Chine est un petit recueil de 162 pages, relatant certaines légendes de ce grand pays asiatique. Leçons de morale, histoires de la création de l’univers, ou comment sont nés les signes astrologiques chinois, ce recueil dépose ici les bases de magnifiques histoires.

C’est à travers un peu moins d’une quinzaine de contes que l’on va voyager auprès des croyances populaires de chinois… Chacune de ces petites histoires ont été adaptées pour être comprises par les plus jeunes, car cette collection d’une trentaine de titres s’adressent avant tout aux 9-10 ans, mais peuvent être appréciés à tout âge.

Entre chaque nouvelle, une petite illustration est présentée, réalisée à l’encre de Chine et reviennent sur les plus beaux passages de chaque conte. Totalement magnifiques, elles permettent de s’immerger encore plus dans cet univers. Dessinées par Boll, un dessinateur qui a pour passion l’art calligraphique chinois, ce livre est un vrai bijou.

Un recueil à mettre entre toutes les mains !

Feuilleter le livre